Vaut-il mieux opter pour une hypothèque à taux fixe ?

Compte tenu de l’augmentation des taux d’intérêt, peut-être songez-vous à troquer votre prêt hypothécaire à taux variable pour un prêt à taux fixe. Voici les conseils d’un expert hypothécaire de IG Gestion de patrimoine.

test

Au cours de la dernière année, les Canadiens détenteurs d’une hypothèque à taux variable ont certainement remarqué que leurs paiements mensuels étaient plus élevés. En 2018, la Banque du Canada a haussé à trois reprises son taux de financement à un jour, qui est passé de 1 % à 1,75 %, et comme c’est celui-ci qui détermine la fluctuation des taux variables, ils n’ont pas tardé à augmenter.

Si votre hypothèque en est à sa quatrième ou à sa cinquième année, il vaut sans doute mieux attendre son renouvellement, soutient l’expert. Par contre, si vous n’en êtes qu’à la deuxième année, changer de taux pourrait vous permettre d’économiser beaucoup d’argent.

Disons que, pour une maison d’une valeur d’un million de dollars, vous avez contracté une hypothèque de 400 000 $, dont le taux variable était de 3 % en janvier 2018. Vos mensualités, qui dépassaient peut-être les 2000 $ selon votre période d’amortissement, vous coûtent désormais 160 $ de plus. Si, en 2019, la Banque du Canada augmente deux fois son taux, vous devrez payer 260 $ de plus par mois qu’au début de l’année dernière.

Quel que soit votre revenu, la hausse des taux d’intérêt peut perturber vos liquidités, particulièrement si vous vivez à Vancouver ou à Toronto, où les coûts de l’immobilier ont beaucoup augmenté, prévient Joel Wolodarsky, vice-président adjoint des prêts hypothécaires à IG Gestion de patrimoine.

Puisque les taux risquent de poursuivre leur ascension, certains propriétaires se demandent s’ils devraient continuer à subir leurs fluctuations ou plutôt fixer leurs mensualités. « C’est une question fondamentale que mes clients me posent régulièrement », indique l’expert.

Selon lui, la décision dépend beaucoup de notre tolérance au risque. « Ça rassure certaines personnes de savoir que leurs frais d’intérêt demeureront les mêmes pour les cinq prochaines années, dit-il. Elles préfèrent que leurs dépenses soient les mêmes d’un mois à l’autre. »

Reste qu’il s’agit d’une question difficile à trancher. Bien souvent, passer d’un taux variable à un taux fixe signifie qu’on doit rompre son contrat hypothécaire, ce qui entraîne des coûts additionnels. Selon Joel Wolodarsky, cela peut équivaloir à payer trois mois de frais hypothécaires supplémentaires. Certaines sociétés, dont IG Gestion de patrimoine, ne facturent pas de tels frais si on troque le taux variable contre un taux fixe de durée égale ou supérieure.

Dépendant de l’échéance du contrat, le coût peut – ou non – en valoir la chandelle. « Si votre hypothèque en est à sa quatrième ou à sa cinquième année, il vaut sans doute mieux attendre son renouvellement, soutient l’expert. Par contre, si vous n’en êtes qu’à la deuxième année, changer de taux pourrait vous permettre d’économiser beaucoup d’argent. » Si les taux variables baissent, vous risquez toutefois d’en perdre plus que prévu.

Autre facteur à considérer : bien que les taux fixes puissent éventuellement être moins élevés que les taux variables, ils sont plus coûteux à court terme. Prévoyez donc des frais supplémentaires.

Joel Wolodarsky précise qu’il existe aussi d’autres possibilités. Vous pouvez contracter un prêt hypothécaire à taux variable avec des paiements fixes. Vous paierez ainsi plus d’intérêts que de capital si les taux augmentent, et moins s’ils baissent. Il s’agit d’une bonne option pour ceux qui paient chaque mois davantage que le montant requis. « Que le taux d’intérêt de votre prêt hypothécaire monte ou descende, vos mensualités resteront les mêmes jusqu’à terme », explique-t-il.

Faites appel à un courtier hypothécaire pour mieux comprendre ce que chaque option implique et savoir si un changement s’avère avantageux selon vos objectifs à long terme. Cet expert pourra sans doute vous proposer d’autres solutions. Selon Joel Wolodarsky, il est possible de trouver une hypothèque adaptée à vos besoins qui inclut un amortissement plus long, une durée plus courte ou des paiements plus fréquents. On trouve également des prêts hypothécaires hybrides, dont une portion est à taux variable et une autre à taux fixe. « Vous avez de nombreuses possibilités, assure-t-il. Ne reste plus qu’à choisir la meilleure selon vos besoins. »

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller