service-a-la-clientele

Les traditions de l’Action de grâces

Le regretté chroniqueur Irv Kupcinet avait déjà écrit : « Un optimiste est celui qui amorce un régime amaigrissant le jour de l’Action de grâces ». Vu la tradition nord-américaine de se réunir en famille autour d’une table bien garnie ce jour-là, cette citation humoristique a sûrement fait sourire les millions de personnes qui célèbrent cette fête immanquablement tous les ans.

Dinde rôtie et sauce aux canneberges, farce et tarte à la citrouille, ces plats typiques et une foule d’autres spécialités, sont au centre de toutes les tables à l’occasion de l’Action de grâces. Ces préparations culinaires sont si solidement ancrées dans une tradition de retrouvailles familiales d’envergure qu’il peut sembler quasiment impossible pour quiconque, comme le soulignait le clin d’œil de Kupcinet, de « se mettre à la diète » ce jour-là.

Or même si le célèbre oiseau et la fameuse tarte à la citrouille semblent indispensables à la fête, des familles créent aussi parfois leurs propres traditions en ponctuant cette fête automnale de nouveaux rituels. Voici donc quelques-unes de ces traditions qu’un petit nombre de conseillers du Groupe Investors ont bien voulu nous raconter.

Toute la famille, accompagnée de nos fidèles amis les chiens, se donne rendez-vous pour faire au moins une belle promenade dans la forêt environnant Lost Lake. Le samedi soir, nous jouons à des jeux de société et aux charades. C’est aussi l’occasion de nous débrancher de tous les bidules électroniques pour passer du temps de qualité en famille entourés de ceux qui comptent vraiment pour nous. Avant le souper de l’Action de grâces, nous demandons à tous de décrire brièvement la chose dont ils sont le plus reconnaissants cette année. Cet exercice devient fort intéressant car la vie des uns et des autres, selon l’âge et les diverses étapes de la vie, donnent lieu à des échanges franchement sincères et touchants. Du côté des assiettes, nous avons pris le temps de cuisiner quelques dindes avec ses compagnons habituels, du saumon sauvage au BBQ et des plats de légumes, des pommes de terre, des salades et pour terminer beaucoup de délicieux desserts comme la tarte à la citrouille et une crème glacée faite à la maison.
Tim Whittaker, conseiller

Dans notre grande famille de Calgary et Red Deer, nous préparons chacun notre tour ce repas de l’Action de grâces. Quand les retrouvailles ont lieu chez mon frère, il cuisine toujours un incroyable festin autour de l’incontournable dinde. Quand c’est notre tour, nous tentons par contre de déstabiliser gentiment nos convives en servant une cuisine non traditionnelle qui exclue évidemment cette volaille.
Max Britos, conseiller financier principal

Si ce jour férié n'est pas très souligné, il n'en demeure pas moins qu'il reste un jour PAS TRAVAILLÉ!! et ça, ça va faire du bien, un long week-end... et une bonne dinde en famille.
Lucie Bouchard, représentante en épargne collective, conseillère en sécurité financière, et conseillère en assurance et en rentes collectives

Quand je pense à l’Action de grâces, je pense au plaisir de se réunir en famille, aux délicieux plats qui y seront servis, aux souvenirs qui y seront évoqués et à cette belle complicité. Des choses toutes simples qui rendent heureux et reconnaissants d’être si choyés par la vie.
Colin Prince, directeur de division

Des fêtes de la moisson partout dans le monde

Même s’ils ne l’appellent pas toujours l’Action de grâces, d’autres pays perpétuent des traditions pour célébrer annuellement l’apogée des récoltes.

Commen çons par l’Asie où l’on voue un culte à la lune lors de ces célébrations. En Chine, par exemple, on célèbre la fête de la lune, le 15e jour du huitième mois lunaire, soit le jour où les Chinois estiment que la lune est la plus lumineuse de l’année. En Corée, le Chuseok, littéralement « soirée d’automne », est une fête célébrée à peu près le même jour que son équivalent chinois. Les familles se rassemblent à la pleine lune avant de servir le repas à la mémoire de leurs ancêtres.

D'autres pays et cultures d’Europe, d’Afrique et du Moyen-Orient célèbrent de différentes façons cette fête des récoltes de l'année, et les dates varient selon le climat de la région. Certains festoient à la façon d’une « Thanksgiving à l’américaine » souvent liée à une célébration traditionnelle de la récolte locale, en raison des liens historiques qu’ils auront avec les États-Unis.

Mais peu importe le nom et la forme de cette fête, le message reste toujours le même : remercier pour tous les bonheurs que l’on a pu recevoir pendant l’année et réunir famille et amis pour célébrer.

Source

www.thanksgiving.org.uk/around-the-world