Comment pouvons-nous vous aider?

Le fisc est-il trop gourmand à votre goût?

Nous disposons de nombreuses stratégies qui peuvent vous aider à réduire ou à éliminer les impôts à payer, et nous vous montrerons lesquelles vous permettent d’accumuler un plus grand patrimoine avec le temps.

Réduire vos impôts

Nous pouvons vous aider à réduire l’impôt à payer en vous indiquant des crédits et déductions accessibles dès maintenant, et des stratégies qui pourront vous aider à payer le moins d’impôt possible plus tard.

Maximiser votre épargne-retraite

Nous vous aiderons à profiter des crédits d’impôt et des stratégies fiscales à votre disposition afin de réaliser la pleine valeur de votre épargne-retraite, maintenant et dans l’avenir.

Choisir le bon véhicule d’épargne

Cotiser à un REER ou à un CELI? Pour prendre une bonne décision, tenez compte de votre situation actuelle, de vos objectifs à court et à long terme, ainsi que de vos taux d’imposition actuels et futurs.

Questions fréquentes sur la planification fiscale    

  • Sur le plan fiscal, quels sont les avantages de cotiser à un régime enregistré d'épargne-retraite (REER) de conjoint?

    Quand un contribuable gagne plus que son conjoint, cotiser à un REER de conjoint est pour lui une excellente façon de réduire immédiatement son revenu imposable grâce à la déduction d’impôt correspondante tout en bonifiant le futur revenu de retraite de son conjoint, qui sera moins imposé que le sien.

    Vous auriez peut-être intérêt à cotiser à un REER de conjoint si :

    • Vous voulez prendre votre retraite avant 65 ans (étant donné que les revenus de FERR ne sont pas admissibles au fractionnement du revenu de retraite avant l’âge de 65 ans); ou
    • Votre conjoint aura moins de 72 ans à la fin de l’année, il vous reste des droits de cotisation au REER et vous voulez continuer de cotiser au REER même après 71 ans.    
  • À la vente de mon logement, devrai-je payer de l’impôt sur le gain réalisé?

    Normalement, non. Bien que les gains en capital soient imposables quand vous vendez un placement à profit, celui réalisé à la vente de votre résidence principale est complètement exempté.

    Aux fins fiscales, quasiment tous les types de résidence peuvent être désignés comme résidence principale, et ce, même si elles sont habitées seulement quelques mois par année (chalet, maison mobile, caravane flottante, etc.).

    Par contre, pour chaque année où vous détenez plus d’une résidence admissible, vous devrez, aux fins de l’exemption, choisir laquelle désigner comme résidence principale pour cette année-là. 

    Vous décidez du nombre d’années durant lesquelles une résidence sera désignée comme votre résidence principale. Rappelez-vous toutefois que le gain en capital réalisé sur toute autre résidence pendant cette période sera imposable.    

  • Avez-vous un truc simple pour réduire mes impôts?

    Pour réduire votre facture fiscale, assurez-vous de demander tous les crédits d’impôt et autres déductions auxquels vous avez droit.   

    Voici quelques déductions possibles au fédéral :    

     

    • Cotisations au REER
    • Pensions alimentaires
    • Intérêts payés sur un prêt utilisé pour gagner un revenu (propriété locative ou entreprise)
    • Cotisations syndicales et professionnelles
    • Cotisations à un régime de pension d’employeur
    • Certains frais de déménagement
    • Certaines dépenses de travailleur autonome
    • Frais de garde d’enfants

     

    Voici quelques crédits d’impôt non remboursables au fédéral :

    • Frais médicaux (CONSEIL : regroupez tous les frais de la famille dans la déclaration de revenus du conjoint au revenu le plus bas)
    • Dons (CONSEIL : regroupez vos dons et ceux de votre conjoint ou reportez-les pendant un maximum de 5 ans)    
  • Comment le Régime enregistré d'épargne-études (REEE) réduit-il mes impôts?

    En plus de constituer un excellent moyen d’accumuler des fonds en vue des études postsecondaires de vos enfants, le REEE vous aide à épargner à l’abri de l’impôt. Bien que les cotisations au REEE ne soient pas déductibles d’impôt (ce qui veut aussi dire qu’elles ne sont pas imposables à leur retrait), elles s’apprécient tout de même jusqu’au moment des études. Le revenu de placement est alors imposé au nom de l’enfant, normalement à un taux inférieur au vôtre.    

  • Puis-je fractionner mon revenu de retraite pour réduire ma facture fiscale?

    Oui. Depuis 2007, si vous ou votre conjoint recevez un revenu de retraite admissible, les dispositions de fractionnement du revenu de retraite pourraient laisser plus d’argent dans vos poches au moment de produire votre déclaration de revenus. Le fractionnement du revenu de retraite donne aux couples la possibilité de réduire leur facture d’impôt globale en transférant des revenus du conjoint touchant le revenu le plus élevé au conjoint touchant le revenu le moins élevé, ce dernier étant imposé à un taux moindre.

    Le fractionnement se fait uniquement sur papier : nul besoin de réellement verser un revenu au conjoint.