Revue des marchés trimestrielle : en exclusivité pour les clients des Portefeuilles Maestro

Si vous voulez mieux comprendre ce qui se passe sur les marchés, lisez notre revue trimestrielle commentée par Les Grober, vice-président principal, Solutions de portefeuille à Placements Mackenzie. S’adressant exclusivement aux clients du Groupe Investors détenant des titres des Portefeuilles Maestro, M. Grober passe en revue certains des facteurs ayant touché particulièrement les investisseurs au premier trimestre de 2018.

Les points à retenir

  • Les marchés mondiaux ont subi une correction et la volatilité a fini par prendre de l’ampleur.
  • Le Canada a continué à sousperformer, principalement à cause des mauvais rendements du secteur de l’énergie.
  • Les Portefeuilles Maestro ne se sont pas appréciés ce trimestre, mais ont été beaucoup moins volatils que l’ensemble du marché.

Un trimestre en dents de scie

Au début de l’année, on aurait juré que la volatilité se maintiendrait au plancher comme en 2017, mais après un excellent mois de janvier, celle-ci a fait un retour, faisant chavirer les marchés. L’indice de rendement total S&P 500 a perdu 9,5 % entre le 29 janvier et le 8 février uniquement. Que s’est-il passé? Les taux obligataires en hausse ont effrayé les marchés boursiers. En février, les taux des obligations du Trésor américain à 10 ans ont atteint un sommet en cinq ans (2,9 %), ce qui a fait paniquer les investisseurs qui ont craint de voir l’inflation augmenter. « Quand les taux montent pour de bonnes raisons, les Bourses ne s’affolent pas, explique Les Grober. Mais quand c’est dû à la crainte d’une hausse de l’inflation, ce peut être une mauvaise nouvelle pour les actions. »

Menace de guerre commerciale

Bien que les marchés se soient quelque peu tranquillisés (les taux obligataires se situent maintenant à 2,77 % et l’inflation aux États-Unis n’a avancé que d’un modeste 1,8 % sur 12 mois en février), les investisseurs ont traversé une autre période de turbulence en mars, quand le S&P 500 a lâché 7 % en 14 jours. Cette perte est en grande partie attribuable à la menace du président Donald Trump d’imposer des droits de douane sur les importations d’aluminium et d’acier, et à son annonce plus tardive de tarifs douaniers sur quelque 50 milliards de dollars de biens en provenance de Chine. Les actions se sont redressées vers la fin du mois, mais la volatilité risque de nous accompagner pendant encore un certain temps vu l’incertitude entourant l’ALENA et d’autres questions commerciales. « Le marché est toujours en train d’évaluer le sérieux de ces menaces pour l’économie mondiale », précise M. Grober.

Le Canada en position de faiblesse

La position du Canada est restée faible ce trimestre, l’indice composé S&P/TSX ayant décliné de 5,3 %. Si ce recul est dû en partie aux mêmes causes que celles qui ont fait régrésser les marchés aux États-Unis et ailleurs, la sousperformance du marché canadien a beaucoup à voir avec le secteur de l’énergie, plutôt mal en point. Les prix du pétrole ont peut-être augmenté de 7,5 % au cours du trimestre, mais ceux du gaz ont sombré de 10,5 %, ce qui a grandement nui au secteur. Ajoutez à cela l’absence d’un secteur technologique fort au pays – la part du marché qui s’en est le mieux tiré à l’échelle mondiale – et vous obtenez évidemment des rendements inférieurs. « Le problème vient du secteur de l’énergie, confirme M. Grober. Les pipelines se portent mal, les entreprises ont de la difficulté à distribuer le gaz, tout ça pèse sur les rendements. »

Un portefeuille quelque peu protégé de la volatilité

Les Portefeuilles Maestro ont fait du surplace ce trimestre, ce qui était à prévoir vu la mauvaise performance des marchés à certains moments au cours des trois derniers mois. Si les Portefeuilles n’ont pas atteint le firmament en janvier, ils ne se sont pas effondrés non plus en février, et c’est exactement ce qu’on attend d’eux : qu’ils survivent bien aux fluctuations des marchés et évitent aux investisseurs le plus gros de la volatilité.

Le calme dans la tempête

Malgré la volatilité, M. Grober surpondère quelque peu les actions, souspondère considérablement les obligations et conserve plus d’encaisse qu’habituellement, sans être pour autant prêt à l’investir en dépit de la légère baisse des marchés. « Selon nous, les marchés sont à un point de réévaluation, ajoute-t-il. Nous nous attendons à ce que la volatilité reste assez élevée et nous ne sommes donc pas pressés d’investir davantage à la Bourse. » D’après lui, nulle récession à l’horizon; les actions devraient maintenir leur tendance haussière pour le reste de l’année. Les investisseurs devraient toutefois se préparer à encaisser d’autres soubresauts : « La correction tant attendue est arrivée et la volatilité devrait rester grande. Les Portefeuilles Maestro vont cependant vous en prémunir en l’atténuant », conclut-il.

10 principaux placements et répartition du portefeuille

Portefeuille de revenu équilibré Maestro 

10 principaux placements
au 31 mars 2018
Répartition du portefeuille au 31 mars 2018
Fonds d’actions canadiennes à faible volatilité Investors  
11,6%
Fonds d'actions étrangères 
36%
Fonds d’actions mondiales à faible volatilité Investors  
11,0%
Fonds d'actions canadiennes
22,6%
Fonds hypothécaire et de revenu à court terme Investors
8,4%
Fonds de revenu
36,4%
Fonds d'obligations canadiennes IG 
8,0%
Fonds de biens immobiliers Investors 
5.0%
Fonds d'obligations de sociétés canadiennes Investors
7,5%
Trésorerie et équivalents de trésorerie
0,0%
Fonds canadien Valeur grande capitalisation Investors
5,0%
 
100,0%
Fonds de biens immobiliers Investors
5,0%
   
Fonds de revenu IG Mackenzie
4,5%
 
Fonds d'actions panasiatiques Investors 
4,5%
 
Fonds d'actions européennes Investors
4,5%
 
Pourcentage total des 10 principaux placements 
70,0%
   
Nombre total de placements 
23
 
         
     

Portefeuille équilibré Maestro

10 principaux placements
au 31 mars 2018
Répartition du portefeuille
au 31 mars 2018
Fonds d'actions canadiennes à faible volatilité Investors
12,6%
Fonds d'actions étrangères 
43,5%
Fonds d'actions mondiales à faible volatilité Investors
12,5%
Fonds d'actions canadiennes
27,0%
Fonds hypothécaire et de revenu à court terme Investors
7,0%
Fonds de revenu
24,5%
Fonds canadien Valeur grande capitalisation Investors
6,0%
Fonds de biens immobiliers Investors 
5,0%
Fonds d'actions panasiatiques Investors 
5,5%
Trésorerie et équivalents de trésorerie
0,0%
Fonds d'actions européennes Investors
5,5%
 
100.0%
Fonds d'obligations canadiennes IG
5,0%
       
Fonds de biens immobiliers Investors
5,0%
       
Fonds de croissance d'actions canadiennes IG Mackenzie
4,5%
       
Fonds d'obligations de sociétés canadiennes Investors
4,0%
       
Pourcentage total des 10 principaux placements 
67,6%
       
Nombre total de placements 
23
       
           
       

Portefeuille accent croissance Maestro

10 principaux placements
au 31 mars 2018
Répartition du portefeuille
au 31 mars 2018
Fonds d'actions canadiennes à faible volatilité Investors
14,5%
Fonds d'actions étrangères 
48,9%
Fonds d'actions mondiales à faible volatilité Investors
14,0%
Fonds d'actions canadiennes
31,5%
Fonds canadien Valeur grande capitalisation Investors
7,0%
Fonds de revenu
14,5%
Fonds d'actions européennes Investors 
6,5%
Fonds de biens immobiliers Investors 
5,1%
Fonds d'actions panasiatiques Investors 
6,5%
Trésorerie et équivalents de trésorerie
0,0%
Fonds de croissance d'actions canadiennes IG Mackenzie
5,5%
 
100.0%
Fonds de biens immobiliers Investors
5,1%
       
Fonds de croissance É.-U. IG Putnam
4,5%
       
Fonds global Investors
4,5%
       
Fonds d’actions américaines à faible volatilité IG Putnam
4,5%
       
Pourcentage total des 10 principaux placements 
72,6%
       
Nombre total de placements 
23
       
                 

Le présent commentaire est publié par le Groupe Investors. Il est offert à titre d'information générale seulement. Il ne vise pas à prodiguer des conseils de placement ni à faire la promotion d'un placement donné. Il se peut que le Groupe Investors ou ses fonds de placement, ou encore les portefeuilles gérés par nos conseillers externes, détiennent certains des titres mentionnés dans ce texte. Aucun effort n'a été ménagé pour assurer l'exactitude de l'information contenue dans ce commentaire à la date de publication. Toutefois, le Groupe Investors ne garantit ni l'exactitude, ni l'exhaustivité de cette information et décline toute responsabilité relativement à toute perte découlant de cette information. Produits et services de placement offerts par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière). Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. est membre du Fonds canadien de protection des épargnants.

Tout investissement dans un fonds de placement peut donner lieu à des commissions ainsi qu'à des frais. Vous êtes prié de lire le prospectus avant d'investir. Les fonds de placement ne sont pas des placements garantis, les valeurs fluctuent régulièrement et le rendement passé n'est pas garant du rendement futur.

© Groupe Investors Inc., 2018. La reproduction ou la distribution de ces commentaires, sous quelque forme que ce soit, est strictement interdite sans le consentement écrit du Groupe Investors. Veuillez lire la Notice juridique pour en savoir plus sur l’usage autorisé de ce document.