Revue des marchés trimestrielle : en exclusivité pour les clients des Portefeuilles Maestro

Si vous voulez mieux comprendre ce qui se passe sur les marchés, lisez notre revue trimestrielle commentée par Les Grober, vice-président principal, Solutions de portefeuille à Placements Mackenzie. S’adressant exclusivement aux clients du Groupe Investors détenant des titres des Portefeuilles Maestro, M. Grober passe en revue certains des facteurs ayant touché particulièrement les investisseurs au deuxième trimestre de 2018.

Les points à retenir

  • Excellent trimestre pour le Canada dont le marché a connu une hausse d’environ 6 %.
  • Les pourparlers sur les échanges commerciaux ont effrayé les investisseurs vers la fin du trimestre; ces craintes pourraient demeurer au troisième trimestre.
  • Les Portefeuilles Maestro ont mieux performé que les marchés mondiaux; les fonds à faible volatilité et les FNB mondiaux se sont particulièrement bien illustrés.

Le Canada fait belle figure au deuxième trimestre

Pendant tout le deuxième trimestre, à l’exception des deux dernières semaines, les actions se sont bien comportées, particulièrement les actions canadiennes. L’indice composé S&P/TSX a gagné 6 %, pendant que le S&P 500 s’appréciait d’environ 3 %. Cette situation pourrait en surprendre quelques-uns, compte tenu des nombreuses tractations entourant les tarifs douaniers et les échanges commerciaux, mais les bénéfices des sociétés ont été substantiels au cours des trois derniers mois, en hausse d’environ 20 % aux États-Unis. « Malgré la discorde, les marchés ont généralement gagné du terrain, indique Les Grober. Au sud de la frontière, les baisses d’impôt ont commencé à se refléter sur les résultats, ce qui est une bonne nouvelle. » La dépréciation du huard a également joué en faveur des Canadiens qui ont investi dans les actions mondiales.

Les pourparlers sur les échanges commerciaux se poursuivent

L’épine dans le pied, évidemment, c’est le commerce. À la mi-juin, les tensions entre les États-Unis et la Chine se sont accentuées lorsque le président américain a imposé des tarifs douaniers sur des produits en provenance de Chine d’une valeur de 50 G$, tout en ajoutant qu’il pourrait faire de même pour encore 200 G$ de biens si le gouvernement chinois ripostait, ce que ce dernier a promis de faire. Par ailleurs, le 1er juillet, en réponse aux sanctions tarifaires contre son acier et son aluminium, le Canada a annoncé des droits douaniers sur 16,6 G$ de biens américains. Toute cette dispute a fait reculer les marchés au cours des deux dernières semaines de juin, l’indice composé S&P/TSX et le S&P 500 chutant d’environ 2 %. Étant donné que les tensions commerciales ne devraient pas se dissiper prochainement – surtout entre la Chine et les États-Unis – les investisseurs devraient s’attendre à un troisième trimestre plus houleux. « Les propos polémiques entre ces deux pays nuisent beaucoup plus à l’économie mondiale que les péripéties des négociations sur l’ALENA », ajoute M. Grober.

Les prix du pétrole montent encore

Le pétrole est l’une des raisons pour lesquelles le marché canadien a si bien fait au deuxième trimestre. Le prix du brut a grimpé d’environ 12 % au cours des trois derniers mois, tirant vers le haut les titres énergétiques canadiens. La hausse des cours du pétrole découle d’un retour à l’équilibre entre l’offre (qui était abondante) et la demande, selon Les Grober. Néanmoins, comme l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a annoncé en juin qu’elle allait accroître l’offre d’un million de barils par jour, certains experts s’attendent à une chute éventuelle du brut. M. Grober pense toutefois que les prix se stabiliseront, ce qui voudrait dire que l’augmentation que nous avons connue au deuxième trimestre ne se produirait pas au troisième, mais la situation ne nuirait cependant pas non plus aux marchés. « L’économie mondiale peut difficilement supporter des prix du pétrole nettement supérieurs à 75 $ le baril, et ce, quelle que soit la durée, ajoute-il. Il y aura donc un retour à l’équilibre. »

Ralentissement de la croissance mondiale

« La Réserve fédérale américaine ayant haussé ses taux pour la septième fois en trois ans en juin, les investisseurs devraient commencer à se préparer à un ralentissement de la croissance économique », soutient Les Grober. Les bénéfices perdront bientôt de leur élan, les beaux jours des faibles taux d’intérêt et des politiques accommodantes s’achèvent, et d’autres indicateurs économiques mondiaux sont bien loin de l’embellie que nous avons connue. « Tout ralentit », confie-t-il. Nous ne sommes pas à la porte d’une récession, selon lui, mais les investisseurs devraient s’attendre à des gains boursiers plus modestes à compter du troisième trimestre.

Un moment opportun pour mettre l’accent sur la valeur

Dans un tel contexte, M. Grober a réduit légèrement les pondérations en actions des Portefeuilles Maestro au deuxième trimestre et augmenté de la même façon celles des titres à revenu fixe. « Nous appuyons délicatement sur le frein et nous conservons un peu de liquidités excédentaires », explique-t-il. De plus, Les Grober met davantage l’accent sur les fonds axés sur la valeur plutôt que sur les fonds de croissance qui ont enregistré de solides rendements au cours des dernières années. Les fonds de croissance, dit-il, comprennent généralement les titres technologiques renommés qui ont connu leur heure de gloire, mais qui commencent maintenant à perdre des plumes. « Le secteur des technologies est carrément surévalué et traverse une période de correction, explique-t-il. Nous utilisons nos bénéfices tirés des fonds de croissance pour les réinvestir dans des fonds axés sur la valeur. »

Les Portefeuilles Maestro offrent un bon rendement

Dans l’ensemble, les trois Portefeuilles Maestro ont connu un bon trimestre, surpassant leurs homologues et les indices mondiaux. Cette bonne performance résulte en partie de la vigueur du secteur énergétique canadien, mais aussi des placements à faible volatilité, qui ont bien progressé et qui visent à protéger les Portefeuilles contre une hausse de la volatilité. Les deux FNB Diversification maximale TOBAM des Portefeuilles Maestro, utilisés par M. Grober pour accroître la diversification mondiale des fonds, ont frôlé un rendement de 10 %. Plusieurs autres fonds sous-jacents des Portefeuilles ont aussi connu un très bon trimestre, précise-t-il.

La volatilité augmentera

Il est peu probable que les bénéfices soient à la hauteur de ce qu’ils ont été au deuxième trimestre, selon M. Grober; c’est pourquoi la volatilité augmentera vraisemblablement. Mais il ne s’en fait pas. « Les préoccupations à l’égard du ralentissement commencent à se faire sentir, ce qui devrait soutenir la volatilité, affirme-t-il. Cela n’est pas problématique, car nous sommes bien positionnés pour tirer parti de toute volatilité. »

10 principaux placements et répartition du portefeuille

Portefeuille de revenu équilibré Maestro 

10 principaux placements
au 30 juin 2018
Répartition du portefeuille au 30 juin 2018
Fonds d’actions canadiennes à faible volatilité Investors  
11,6%
Fonds d'actions étrangères 
39,5%
Fonds d’actions mondiales à faible volatilité Investors  
11,0%
Fonds d'actions canadiennes
22,6%
Fonds hypothécaire et de revenu à court terme Investors
8,0%
Fonds de revenu
32,9%
Fonds d'obligations de sociétés canadiennes Investors
7,4%
Fonds de biens immobiliers Investors 
5.0%
Fonds hypothécaire et de revenu à court terme Investors
6,5%
Trésorerie et équivalents de trésorerie
0,0%
Fonds canadien Valeur grande capitalisation Investors
5,0%
 
100,0%
Fonds de biens immobiliers Investors
5,0%
   
Fonds de revenu IG Mackenzie
4,5%
 
Fonds d'actions panasiatiques Investors 
4,5%
 
Fonds d'actions européennes Investors
4,5%
 
Pourcentage total des 10 principaux placements 
68,0%
   
Nombre total de placements 
24
 
         
     

Portefeuille équilibré Maestro

10 principaux placements
au 30 juin 2018
Répartition du portefeuille au 30 juin 2018
Fonds d'actions canadiennes à faible volatilité Investors
12,6%
Fonds d'actions étrangères 
46,5%
Fonds d'actions mondiales à faible volatilité Investors
12,5%
Fonds d'actions canadiennes
27,0%
Fonds canadien Valeur grande capitalisation Investors
6,0%
Fonds de revenu
21,5%
Fonds d'actions européennes Investors
5,6%
Fonds de biens immobiliers Investors 
5,0%
Fonds d'actions panasiatiques Investors 
5,5%
Trésorerie et équivalents de trésorerie
0,0%
Fonds hypothécaire et de revenu à court terme Investors
5,0%
 
100.0%
Fonds d'obligations canadiennes Investors
5,0%
       
Fonds de biens immobiliers Investors
5,0%
       
Fonds de croissance d'actions canadiennes IG Mackenzie
4,5%
       
Fonds d'actions Groupe Investors
4,0%
       
Pourcentage total des 10 principaux placements 
66,2%
       
Nombre total de placements 
24
       
           
       

Portefeuille accent croissance Maestro

10 principaux placements
au 30 juin 2018
Répartition du portefeuille au 30 juin 2018
Fonds d’actions canadiennes à faible volatilité Investors  
14,6%
Fonds d'actions étrangères 
50,9%
Fonds d’actions mondiales à faible volatilité Investors
13,9%
Fonds d'actions canadiennes
31,6%
Fonds canadien Valeur grande capitalisation Investors
7,0%
Fonds de revenu
12,5%
Fonds d'actions européennes Investors
6,6%
Fonds de biens immobiliers Investors 
5,0%
Fonds d'actions panasiatiques Investors 
6,5%
Trésorerie et équivalents de trésorerie
0,0%
Fonds de croissance d'actions canadiennes IG Mackenzie
5,5%
 
100.0%
Fonds de biens immobiliers Investors
5,0%
       
Fonds global Investors
4,5%
       
Fonds d’actions américaines à faible volatilité IG Putnam
4,5%
       
Fonds d'actions Groupe Investors
4,5%
       
Pourcentage total des 10 principaux placements 
72,6%
       
Nombre total de placements 
24
       
                 

Le présent commentaire est publié par le Groupe Investors. Il est offert à titre d'information générale seulement. Il ne vise pas à prodiguer des conseils de placement ni à faire la promotion d'un placement donné. Il se peut que le Groupe Investors ou ses fonds de placement, ou encore les portefeuilles gérés par nos conseillers externes, détiennent certains des titres mentionnés dans ce texte. Aucun effort n'a été ménagé pour assurer l'exactitude de l'information contenue dans ce commentaire à la date de publication. Toutefois, le Groupe Investors ne garantit ni l'exactitude, ni l'exhaustivité de cette information et décline toute responsabilité relativement à toute perte découlant de cette information. Produits et services de placement offerts par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière). Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. est membre du Fonds canadien de protection des épargnants.

Tout investissement dans un fonds de placement peut donner lieu à des commissions ainsi qu'à des frais. Vous êtes prié de lire le prospectus avant d'investir. Les fonds de placement ne sont pas des placements garantis, les valeurs fluctuent régulièrement et le rendement passé n'est pas garant du rendement futur.

© Groupe Investors Inc., 2018. La reproduction ou la distribution de ces commentaires, sous quelque forme que ce soit, est strictement interdite sans le consentement écrit du Groupe Investors. Veuillez lire la Notice juridique pour en savoir plus sur l’usage autorisé de ce document.