Les marchés cette semaine

Share this 

          

La Bourse est stimulée par des signes de progrès commerciaux


18 janvier 2019

Ce vendredi, les titres boursiers nordaméricains ont progressé de façon convaincante en raison de signes d’apaisement des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, ce qui est venu clore en beauté une semaine par ailleurs plutôt calme. Jusqu’à jeudi, du point de vue du commerce mondial et des banques centrales, l’actualité a été plus avare de nouvelles que dans les dernières semaines. L’échec retentissant du pacte du Brexit de la première ministre Theresa May devant le Parlement britannique n’a même pas fait broncher les investisseurs. Les statistiques économiques ont continué de fléchir mondialement, surtout en Chine; or, les dirigeants de l’État chinois se sont engagés à consentir de nouvelles baisses d’impôts et à adopter d’autres mesures de relance, ce qui a semblé rassurer les marchés. Dans le même temps, aux ÉtatsUnis, la paralysie qui frappe toujours une partie de l’État — la plus longue dans les annales du pays — explique la disette relative d’indicateurs économiques auxquels les investisseurs auraient pu réagir.

Au Canada, l’indice composé S&P/TSX est maintenant en hausse depuis onze séances d’affilée. L’indice de référence, qui a inscrit ses plus forts gains dans les secteurs de la santé et de la finance, a été porté, respectivement, par les actions de cannabis et par l’amélioration de la conjoncture des titres bancaires au sud de la frontière. Dans le secteur de l’énergie, si les titres boursiers ont monté, c’est parce que les cours du brut ont pris du mieux et que la différence s’est amoindrie entre les cours du pétrole canadien et ceux du pétrole américain en réaction aux récents efforts consacrés par le gouvernement au contingentement de l’offre. L’État chinois s’est engagé à relancer la croissance de son économie, ce qui a musclé les titres des entreprises dans les secteurs de la technologie et de l’industrie, surtout celles qui ont été malmenées par les craintes d’une guerre commerciale. Les matériaux ont été le seul secteur de l’indice TSX à céder du terrain. Ce secteur continue de frôler des creux qu’on n’a pas vus depuis deux ans et demi, même si dans la semaine, la société canadienne Goldcorp a annoncé qu’elle allait être rachetée par Newmont Mining dans une transaction de 10 milliards de dollars.

Les gains de l’indice S&P 500 ont été à l’évidence menés par la finance : la Bank of America, Goldman Sachs Group et d’autres institutions ont déclaré de solides bénéfices. Le secteur des services aux collectivités s’est illustré en baisse : les actions de PG&E ont plongé de plus de 50 % lorsque l’entreprise a déclaré qu’elle déposerait son bilan. Cette société d’électricité a perdu plus de 85 % de sa valeur depuis novembre étant donné qu’on lui a reproché l’incendie le plus mortel et dévastateur dans les annales de la Californie. Au moment où les entreprises du S&P 500 commencent à publier leurs résultats pour le quatrième trimestre de 2018, les estimations les plus récentes des analystes laissent entendre que la croissance des bénéfices sur un an pourrait dépasser 12 %; ce rythme vigoureux marque aussi un ralentissement considérable par rapport aux niveaux de croissance publiés l’an dernier. Les statistiques économiques, qui se font rares en raison de la paralysie partielle de l’État américain, laissent généralement poindre un léger ralentissement de l’activité. Or, certains comptes rendus, dont l’enquête de la Fed de Philadelphie sur la conjoncture industrielle et les indicateurs du marché du travail comme les demandes initiales d’assurance-emploi, ont été étonnamment solides.

En Europe et en Asie, la plupart des grandes places boursières, même si elles ont repris des couleurs, ont fait moins bien qu’aux ÉtatsUnis et au Canada. Les ÉtatsUnis auraient à nouveau évoqué des sanctions tarifaires sur les voitures importées des pays de l’Union européenne, ce qui est vu comme une escalade des tensions commerciales entre les deux parties, puisque l’Union européenne avait affirmé qu’elle n’envisagerait pas de supprimer ses barrières dans le commerce des produits agricoles. Au RoyaumeUni, les titres boursiers ont trébuché lorsque le projet d’accord sur le Brexit a été rejeté. Si cet échec était largement prévisible, l’horizon est flou, désormais, pour le Brexit comme pour le gouvernement du RoyaumeUni. Sur les marchés asiatiques, où les investisseurs tablent jusqu’à maintenant avec optimisme sur les mesures que prend l’État chinois pour relancer la confiance et la croissance, les statistiques économiques laissent entendre qu’il pourrait y avoir lieu de s’inquiéter encore plus. La semaine dernière, on a annoncé la baisse, sur l’ensemble de 2018, des ventes d’automobiles pour la première fois en 18 ans. Et dans la semaine, les statistiques sur le commerce révèlent que les importations en Chine ont flanché de presque 8 % sur un an.

 

 À surveiller la semaine prochaine :

Canada

  • Ventes dans le commerce de détail et de gros (novembre)

États-Unis
Remarque : En raison de la paralysie partielle de l’État américain, de nombreux indicateurs économiques qui devaient être publiés ces dernières semaines ne l’ont pas été. Certains indicateurs, dont la publication est prévue la semaine prochaine et qui font partie de la liste ciaprès, pourraient également être décalés.

  • Ventes de logements neufs et existants (décembre)
  • Indices Markit des directeurs des achats (janvier)
  • Indice avancé du Conference Board (décembre)
  • Commandes de biens durables (décembre)

Valeur des titres à la clôture hebdomadaire des marchés

INDICES BOURSIERS
Niveau Variation 1 semaine DDA 1 an 5 ans
      $ CA $ CA $ CA $ CA
S&P/TSX 15 303,83 + 364,65 + 2,44 % + 6,85 % - 6,02 % + 1,96 %
S&P 500 2 670,71 + 74,45 + 2,84 % + 3,69 % + 1,75 % + 11,93 %
DJIA 24 706,35 + 710,40 + 2,93 % + 3,08 % + 1,23 % + 12,67 %
FTSE 100 6 968,33 + 50,15 + 0,91 % + 1,92 % - 10,42 % - 0,63 %
CAC 40 4 875,93 + 94,59 + 0,84 % - 0,51 % - 12,14 % + 2,72 %
DAX 11 205,54 + 318,08 + 1,77 % + 2,44 % - 16,47 % + 3,14 %
Nikkei 20 666,07 + 306,37 + 0,15 % + 0,92 % - 6,35 % + 8,57 %
Hang Seng 27 090,81 + 423,54 + 1,51 % + 1,87 % - 10,39 % + 6,97 %
DEVISES
CA Variation
1 semaine DDA 1 an 5 ans
$ US 1,3278 + 0,0011 + 0,08 % - 2,63 % + 6,93 % + 3,90 %
Euro 1,5091 - 0,0125 - 0,82 % - 3,49 % - 0,70 % + 0,33 %
Yen 0,0121 - 0,0001 - 1,00 % - 2,71 % + 8,29 % + 2,86 %
Bons du Trésor canadiens Taux Variation PRODUITS DE BASE $ US Variation
3 mois 1,60 - 0,02 Pétrole 53,72 $ + 2,13 $
5 ans 1,96 + 0,06 Or 1 280,88 $ - 6,62 $
10 ans 2,04 + 0,08 Gaz naturel 3,58 $ + 0,69 $