Les marchés cette semaine

Share this 

          

La Réserve fédérale continue de tabler sur une croissance vigoureuse aux États-Unis

23 février 2018

Au terme d’une semaine écourtée pour de nombreuses places boursières, les marchés se sont légèrement raffermis. Parmi les nouvelles ayant suscité un intérêt cette semaine, notons la publication du compte rendu de la dernière réunion de la Fed dirigée par la présidente sortante, Janet Yellen. Le procès-verbal fait état de responsables de la Réserve fédérale plus optimistes à l’égard de la conjoncture économique des États-Unis, à la faveur de perspectives de croissance supérieures au « rythme viable à long terme » pour 2018 et d’une vigueur soutenue du marché du travail. Les actions nord-américaines se sont d’abord appréciées à la suite de cette déclaration, puis ont battu en retraite plus tard dans la journée en raison de préoccupations grandissantes quant à l’éventualité d’un nouveau resserrement de la Fed entraînant des rendements obligataires accrus. Les taux des obligations du Trésor à 2 ans ont en effet continué de grimper, atteignant des niveaux jamais vus depuis 2008. Du côté des produits de base, le pétrole s’est négocié à la hausse en raison de réductions importantes des stocks de brut et de produits raffinés. Le prix de l’or était en baisse devant la possibilité d’une hausse soutenue des taux obligataires et de la meilleure tenue du billet vert.

Les actions canadiennes se sont négociées à des prix légèrement supérieurs, à la faveur des bénéfices des banques annoncés en primeur par la CIBC et RBC vers la fin de la semaine. Les deux institutions ont enregistré une croissance solide de leurs bénéfices, portée par la demande soutenue de crédit, les gains d’efficience et le peu de créances irrécouvrables. Toutefois, comme on s’y attendait, les nouvelles règles en matière de prêts hypothécaires qui sont entrées en vigueur en 2018 ralentiront quelque peu l’essor du crédit au cours des prochains trimestres. Les actions de Nutrien, la nouvelle société d’engrais née de la fusion d’Agrium et de PotashCorp, ont également été propulsées par le nouveau plan de distribution de dividendes et de rachat d’actions. Les titres aurifères ont sous-performé cette semaine, plombés par la baisse du prix du lingot d’or. Les sociétés minières à grande capitalisation Barrick Gold, Agnico Eagle et Goldcorp Inc. ont accusé le plus fort repli sur le TSX.  

Les indices boursiers américains ont inscrit pour leur part des résultats légèrement supérieurs, une fois digérés le compte rendu de la Fed et la petite hausse des taux obligataires. Au sein de l’indice S&P 500, les secteurs de l’industrie, des technologies et de la consommation discrétionnaire se sont surpassés, tandis que les secteurs défensifs comme la santé, la consommation de base et les services aux collectivités ont plutôt offert une contre-performance. Sur une note positive, les grands titres que sont Facebook, Amazon, Netflix et Google (les « FANG ») ont poursuivi leur ascension grâce à des gains soutenus. En revanche, Walmart a inscrit une des pires performances du S&P 500 après la publication de résultats plus faibles que prévus de ses ventes en ligne. Verizon et Proctor & Gamble ont également nui à l’indice.

Les places boursières européennes et les actions japonaises ont, elles aussi, gagné du terrain. Le yen japonais s’est raffermi face au dollar américain, ce qui a amené certains représentants du gouvernement à suggérer que la Banque du Japon fasse l’acquisition d’obligations étrangères pour affaiblir la devise. Le titre de Barclays, l’une des plus grandes institutions bancaires du Royaume-Uni, s’est envolé à l’annonce qu’elle rehausserait son dividende et qu’elle envisageait un rachat d’actions. Fermés depuis le 14 février, les marchés de la Chine continentale ont  démarré en force à l’ouverture, dans le sillage des gains enregistrés par d’autres grands indices à la fin de la semaine précédente.  

 

À surveiller la semaine prochaine :

Canada

  • Indices des prix des produits industriels et des matières brutes (janvier)
  • Indice des directeurs d’achat du secteur manufacturier de Markit (février)
  • PIB (décembre)

États-Unis

  • Ventes de logements neufs (janvier)
  • Stocks dans le commerce de détail et de gros (janvier)
  • Commandes de biens durables (janvier)
  • Indice de confiance des consommateurs du Conference Board (février)
  • PIB (révisé du quatrième trimestre)
  • Promesses de ventes de logements (janvier)
  • Revenus et dépenses des particuliers (janvier)
  • Dépenses de construction (janvier)
  • Indices Markit (PMI) et ISM des directeurs d’achats (février)
  • Ventes de véhicules (février)
  • Indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan (février – final)

Valeur des titres à la clôture hebdomadaire des marchés

INDICES BOURSIERS
Niveau Variation 1 semaine DDA 1 an 5 ans
      $ CA $ CA $ CA $ CA
S&P/TSX 15,638.45 185.81 1.20% -3.52% -0.90% 4.25%
S&P 500 2,747.30 15.08 1.51% 3.85% 12.22% 17.55%
DJIA 25,309.99 90.61 1.32% 3.48% 17.43% 17.49%
FTSE 100 7,244.41 -50.29 -0.18% -1.54% 7.21% 5.34%
CAC 40 5,317.37 35.79 0.54% 3.54% 22.24% 10.63%
DAX 12,483.79 31.83 0.12% -0.03% 17.49% 13.49%
Nikkei 21,892.78 172.53 1.28% 2.68% 15.43% 15.86%
Hang Seng 31,267.17 151.74 1.67% 5.46% 24.17% 11.00%
DEVISES
CA Variation
1 semaine DDA 1 an 5 ans
$ US 12,650 +0,0092 +0,73% +0,63% - 3,47% +4,37%
Euro 15,556 - 0,0024 - 0,15% +3,10% +12,17% + 2,91%
Yen 0,0118 +0,0000 +0,19% + 6,12% + 1,74% +1,60%
BONS DU TRÉSOR CANADIENS Taux Variation
PRODUITS DE BASE
$ US Variation
3 mois 1,15 +0,02 Pétrole 63,54 $ +1,86$
5 ans 2,06 -0,06 Or 1329,09 $ -18,01$
10 ans 2,25 - 0,07 Gaz naturel 2,64 $ +0,11$