Les marchés cette semaine

Partager

           

Les investisseurs se réjouissent des nouvelles positives à l’égard de vaccins et de la baisse de l’incertitude politique

Le 27 novembre 2020

Pendant une semaine où les jours de Bourse ont été réduits en raison de jours fériés aux É.-U. et au Japon, les actions, les obligations et les marchandises ont de concert traduit un optimisme grandissant quant au renforcement de l’activité économique à l’aube de la nouvelle année. Pour la troisième fois d’affilée, la semaine s’est ouverte avec la hausse des actions mondiales en réaction à une dose de nouvelles encourageantes à l’égard d’un vaccin contre la COVID-19, cette fois-ci de la part d’AstraZeneca et de l’université d’Oxford. Cette augmentation a bénéficié d’un coup de pouce supplémentaire après que la General Services Administration des É.-U. a reconnu Joe Biden à titre de gagnant de l’élection présidentielle, permettant un processus de transition plus harmonieux. Les investisseurs ont également accueilli avec joie la nouvelle quant à la nomination de l’ancienne présidente de la Réserve Fédérale, Janet Yellen, au poste de Secrétaire du Trésor.

Les principaux indices boursiers des É.-U. — y compris le S&P 500, le Dow Jones Industrial Average et l’indice composé NASDAQ — ont bondi à des sommets record. Plus particulièrement, le Dow Jones a brièvement dépassé la marque des 30 000 pour la première fois. L’indice composé du Canada S&P/TSX s’est finalement hissé en territoire positif sur la base du cumul annuel. L’indice du Japon Nikkei-225 Stock Average a atteint son niveau le plus élevé depuis mai 1991. La volatilité des marchés boursiers, selon l’indice de volatilité VIX de la Bourse des options de Chicago, a chuté à son plus bas depuis février. Les valeurs refuges ont plongé, y compris l’or et les obligations d’État. Alors que les prix des obligations reculaient, les rendements ont grimpé. Les attentes envers une demande plus importante ont poussé les prix des marchandises liées à la croissance économique. Le prix du pétrole West Texas Intermediate (WTI) a grimpé à son plus haut niveau en huit mois, et le cuivre à son meilleur niveau en deux ans et demi.

Le TSX a épongé ses pertes depuis le début de l’année principalement grâce au secteur de l’énergie. Alors que l’optimisme économique stimulait les prix du pétrole, le groupe a bénéficié d’un appui additionnel découlant d’un rapport de l’Energy Information Administration des É.-U. montrant un recul inattendu des réserves de pétrole brut américain. Le secteur des soins de santé a lui aussi été particulièrement solide alors que les actions du cannabis ont poursuivi leur progression dans un contexte d’attentes que l’administration Biden procédera à la décriminalisation de la marijuana. Les secteurs de la technologie et de la finance ont également été en hausse. Le secteur des matériaux a reculé, alors que les sociétés de métaux précieux ont fléchi parallèlement aux prix de l’or.

Au sein du S&P 500, les secteurs de l’énergie et de la finance ont été en tête des gains, alors que ceux des services aux collectivités de l’immobiliser ont tiré de l’arrière. Le rendement supérieur des sociétés qui auraient bénéficié d’un retour aux activités normales — un thème solidement ancré pendant ce mois de nouvelles au sujet d’un vaccin et des élections — s’est poursuivi avec les actions de valeur surpassant les actions de croissance, et les sociétés à petite capitalisation se comportant mieux que celles à grande capitalisation. Toutefois, les données économiques de la semaine ont été davantage mitigées. Avec certains indices des directeurs des achats laissant entendre que l’activité s’intensifiait à son rythme le plus rapide depuis 2015, la confiance des consommateurs a reculé, et les réclamations de prestations d’assurance emploi ont augmenté pour la deuxième semaine de suite. Cela reflète probablement un ralentissement en réaction à la hausse des cas de COVID-19 et du renouvellement des restrictions au sein du pays.

Tous les principaux marchés boursiers d’Europe et d’Asie ont progressé alors que l’optimisme au sujet d’un vaccin a éclipsé la baisse de la confiance des consommateurs et des entreprises. Des signes que les cas pourraient culminer en Europe se sont traduits par un relâchement temporaire des restrictions pour la période des Fêtes.


À surveiller cette semaine :

Canada

  • Permis de construction (octobre)
  • Indices des prix des produits industriels et des matières premières (octobre)
  • Produit intérieur brut (septembre)
  • Indice Markit des directeurs d’achat du secteur manufacturier (novembre)
  • Rapport sur l’emploi (novembre)

États-Unis

  • Promesses de ventes de logements (octobre)
  • Indices Markit et ISM des directeurs d’achats (novembre)
  • Dépenses de construction (octobre)
  • Rapport sur l’emploi (novembre)
  • Balance commerciale (octobre)
  • Commandes de biens durables (octobre)

Valeur des titres à la clôture hebdomadaire des marchés

INDICES BOURSIERS
Niveau Variation 1 semaine DDA 1 an 5 ans
      $ CA $ CA $ CA $ CA
S&P/TSX 17 396,56 + 377,46 + 2,22 % + 1,95 % + 1,73 % + 5,41 %
S&P 500 3 638,35 + 80,81 + 1,51 % + 12,70 % + 12,80 % + 11,09 %
DJIA 29 910,37 + 646,89 + 1,45 % + 4,89 % + 3,83 % + 10,31 %
FTSE 100 6 367,58 + 16,13 - 0,20 % - 15,17 % - 13,39 % - 2,99 %
CAC 40 5 598,18 + 102,29 + 1,98 % - 0,21 % + 0,38 % + 4,48 %
DAX 13 335,68 + 198,43 + 1,63 % + 6,76 % + 6,67 % + 5,30 %
Nikkei 26 644,71 + 1 117,34 + 3,41 % + 17,24 % + 16,92 % + 8,99 %
Hang Seng 26 894,68 + 443,14 + 0,94 % - 4,05 % - 1,46 % + 3,45 %
DEVISES
CA Variation
1 semaine DDA 1 an 5 ans
$ US 1,2991 - 0,0104 - 0,79 % + 0,01 % - 2,19 % - 0,57 %
Euro 1,5541 + 0,0014 + 0,09 % + 6,69 % + 6,38 % + 1,87 %
Yen 0,0125 - 0,0001 - 0,97 % + 4,41 % + 2,97 % + 2,77 %
Bons du Trésor canadiens Taux Variation PRODUITS DE BASE $ US Variation
3 mois 0,12 + 0,01 Pétrole 45,52 $ + 3,37 $
5 ans 0,43 + 0,01 Or 1 787,79 $ - 83,20 $
10 ans 0,68 + 0,02 Gaz naturel 2,23 $ + 0,04 $