Les marchés cette semaine

Partager

           

Les places boursières mondiales saluent les bonnes nouvelles de la Chine


18 avril  2019

Dans une semaine écourtée par le congé pascal, les marchés boursiers ont réalisé des gains dans toutes les grandes régions, grâce à l’amélioration des statistiques sur l’économie chinoise. En Amérique du Nord, la Bourse a moins bien fait qu’en Europe et en Asie, mais l’indice composé S&P/TSX s’est toutefois hissé vers un nouveau sommet absolu, éclipsant le record établi au troisième trimestre de l’an dernier. Les liquidités ont déserté les valeurs refuges, et les cours de l’or se sont repliés à leur plus bas cette année, après avoir atteint leur zénith sur 11 mois en février.

Au Canada, l’indice phare S&P/TSX a fait du surplace une grande partie de la semaine avant de s’aventurer dans la zone des records jeudi. Cette difficulté à progresser est peutêtre attribuable à la léthargie des ventes de logements comptabilisées pour mars et au brusque affaissement de l’indicateur de l’Enquête sur les perspectives des entreprises de la Banque du Canada (BdC) pour le premier trimestre. Dans l’ensemble, cet indicateur a plongé à son plus creux en deux ans, ce qui nous éloignerait encore plus d’un relèvement des taux par la BdC. Pourtant, les probabilités d’une baisse des taux ont elles aussi chuté lorsqu’on a annoncé que l’inflation courtisait la cible de la BdC. Grâce à la progression des rendements obligataires au début de la semaine, le secteur des services financiers a été parmi les plus performants et les titres quasi obligataires sensibles aux taux d’intérêt dans l’immobilier et la consommation de base ont reculé, et ce, même après que les rendements ont inversé leurs cours. Le secteur de la finance a aussi récolté les fruits du coup d’envoi de la saison de publication des bénéfices du premier trimestre. Les grands noms de la consommation discrétionnaire se sont illustrés tout autant. Le secteur de la santé a été du nombre des grands perdants, malmené par le plongeon de certaines entreprises de cannabis, dont le chiffre d’affaires a déçu, et par la pression qui s’exerce sur Bausch Health Cos. qui, comme tant d’autres entreprises américaines de son secteur, serait désavantagée par les propositions démocrates et républicaines à l’orée de la présidentielle de 2020 aux ÉtatsUnis. La baisse des prix de l’or a pesé sur le secteur des matériaux.

Le Livre beige publié par la Fed, qui tranche sur la morose enquête de la BdC, est plus optimiste que le précédent. Les données publiées ont été, dans l’ensemble, encourageantes. La production industrielle a déçu; or, l’indice de l’enquête manufacturière Empire State a progressé plus qu’attendu, les ventes au détail ont connu une forte progression en mars, et contre toute attente, le déficit commercial de février s’est amenuisé, ce qui est une bonne nouvelle pour le PIB du premier trimestre. L’industrie et la technologie ont mené la progression des secteurs du S&P 500. Le groupe des semiconducteurs a été particulièrement vigoureux : Apple Inc. a réglé un vieux litige mondial avec Qualcomm, dont le titre a aussitôt bondi, et Intel a grimpé après avoir déclaré que la nouvelle du règlement entre Apple et Qualcomm lui permettait de se désengager du marché des modems 5G de téléphones intelligents, décision saluée par les investisseurs. Aux ÉtatsUnis comme au Canada, les projets de politiques d’intérêt public et la hausse des rendements obligataires ont pesé, respectivement, sur la santé et l’immobilier.

L’embellie de l’horizon économique chinois a porté toutes les grandes places boursières en Asie et en Europe, alors même que l’indice européen des directeurs d’achats a été décevant, que l’Allemagne a réduit de moitié ses prévisions de croissance pour l’année et que les tensions commerciales avec les États-Unis continuent de s’apaiser avec la Chine, mais de s’aggraver avec l’Union européenne. En Chine, la croissance du PIB et le commerce de détail ont fait mieux que prévu, la production industrielle n’a pas connu une croissance aussi fulgurante depuis quatre ans et demi, et l’État envisagerait d’autres mesures de relance. L’indice composé de la Bourse de Shanghai a maintenant gagné plus de 30 % depuis le début de 2019 : il s’agit de la meilleure performance, parmi les grandes places boursières, depuis les premiers jours de l’année.

 À surveiller la semaine prochaine :

Canada

  • Décision de la Banque du Canada sur les taux d’intérêt
  • Ventes dans le commerce de gros (février)

États-Unis

  • Mises en chantier de logements et permis de construire (mars)
  • Ventes de logements neufs et existants (mars)
  • Commandes de biens durables (mars)
  • Produit intérieur brut (premier trimestre)
  • Indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan (avril)

Valeur des titres à la clôture hebdomadaire des marchés

INDICES BOURSIERS
Niveau Variation 1 semaine DDA 1 an 5 ans
      $ CA $ CA $ CA $ CA
S&P/TSX 16 612,81 + 132,28 + 0,80 % + 15,99 % + 6,97 % + 2,76 %
S&P 500 2 905,03 - 2,38 + 0,32 % + 13,88 % + 13,54 % + 13,64 %
DJIA 26 559,54 + 147,24 + 0,96 % + 11,88 % + 13,62 % + 14,51 %
FTSE 100 7 459,88 + 22,82 - 0,11 % + 10,96 % - 1,43 % + 1,14 %
CAC 40 5 580,38 + 77,68 + 1,20 % + 13,67 % - 0,47 % + 4,48 %
DAX 12 222,39 + 222,46 + 1,64 % + 11,54 % - 6,85 % + 5,13 %
Nikkei 22 090,12 + 219,56 + 1,45 % + 6,83 % + 1,00 % + 11,06 %
Hang Seng 29 963,26 + 53,50 + 0,54 % + 13,72 % + 4,79 % + 9,62 %
DEVISES
CA Variation
1 semaine DDA 1 an 5 ans
$ US 1,3386 + 0,0063 + 0,47 % - 1,84 % + 5,99 % + 3,96 %
Euro 1,5034 - 0,0020 - 0,14 % - 3,85 % - 3,80 % - 0,26 %
Yen 0,0120 + 0,0001 + 0,51 % - 3,90 % + 1,50 % + 2,12 %
Bons du Trésor canadiens Taux Variation PRODUITS DE BASE $ US Variation
3 mois 1,68 + 0,00 Pétrole 64,01 $ + 0,12 $
5 ans 1,62 - 0,03 Or 1 275,28 $ - 15,07 $
10 ans 1,77 - 0,02 Gaz naturel 2,66 $ - 0,09 $