Dans les médias | Nouvelles financières | Groupe Investors

Les baby-boomers canadiens prévoient que leur retraite sera exaltante

Winnipeg (Manitoba) – Le 23 novembre 2010 – Un sondage du Groupe Investors révèle que 59 pour cent des baby-boomers canadiens ne conçoivent pas fondamentalement la retraite comme une période calme et paisible.

En janvier 2011, la première vague de baby-boomers (344 000 selon une estimation*) aura 65 ans. Le sondage du Groupe Investors montre qu’au lieu de s’inquiéter du fait de vieillir, 61 pour cent des Canadiens âgés entre 45 et 64 ans voient la retraite comme une période exaltante de leur vie.

« Les baby-boomers ne tricoteront pas au coin du feu et ne feront pas de tranquilles promenades du dimanche, affirme Debbie Ammeter, vice-présidente, Planification financière avancée du Groupe Investors. Plutôt que d’appuyer sur le frein, ils foncent vers cette étape de leur vie. Cette génération se définit par sa jeunesse d’esprit : elle envisage le fait de vieillir avec optimisme et dynamisme. »

Une retraite aisée et gratifiante en vue

Les baby-boomers s’attendent à profiter de leur retraite pendant plus de 20 ans, et une majorité d’entre eux (66 pour cent) ont une vision claire de leur style de vie à la retraite. Ils croient qu’ils auront une retraite aisée (54 pour cent), satisfaisante (43 pour cent), bien remplie (42 pour cent) et stimulante (25 pour cent). Seuls 12 pour cent des baby-boomers croient que la retraite sera ennuyante et synonyme de solitude.

Ce sont l’absence de tensions liées au travail (58 pour cent), les occasions de voyager (61 pour cent), davantage de temps pour pratiquer des hobbys, des activités récréatives et sportives (64 pour cent) et l’engagement communautaire (36 pour cent) qui leur procureront le plus de plaisir.

La moitié (51 pour cent) d’entre eux se consacreront à des activités manuelles, comme le jardinage. Davantage de personnes encore s’adonneront à d’autres activités tranquilles : elles prévoient lire (73 pour cent) et regarder la télévision (67 pour cent), entre autres.

Préoccupations d’ordre émotionnel et financier

Moins de quatre baby-boomers canadiens sur dix (37 pour cent) disent que leur conjoint leur procurera le soutien financier et émotionnel dont ils ont besoin au quotidien. Trente-cinq pour cent des répondants ne savent pas avec certitude qui leur offrira ce soutien.

Malgré le fait qu’une vaste majorité de baby-boomers (70 pour cent) croient qu’il a été plus facile pour eux d’atteindre une certaine réussite financière que ce ne le sera pour la génération actuelle, plus de la moitié d’entre eux pensent qu’ils ne pourront vivre le style de vie rêvé à la retraite (55 pour cent). En fait, une personne sur trois (30 pour cent) pense qu’elle n’aura pas suffisamment d’argent pour payer ses dépenses de base à la retraite.

Mais l’avenir semble plus radieux pour les baby-boomers qui font actuellement affaire avec un conseiller financier. En effet, vingt-neuf pour cent d’entre eux croient qu’ils disposeront d’assez d’argent pour vivre la retraite de leur rêve; cela représente un pourcentage presque deux fois plus élevé que celui obtenu auprès des gens qui n’ont pas de conseiller (16 pour cent).

« Au fur et à mesure que les baby-boomers vieilliront, ils devront combler l’écart entre leurs rêves et les considérations pratiques liées au fait de vieillir, explique Mme Ammeter. Cela ne veut pas nécessairement dire qu’ils devront modifier leur style de vie et leurs comportements, mais ils devront se poser des questions sur leurs moyens financiers et y répondre honnêtement. »

Le temps n’attend pas

Les préoccupations liées aux finances (59 pour cent) et aux problèmes de santé personnels (52 pour cent) portent ombrage aux plaisirs de la retraite de la majorité des boomers, et s’ils pouvaient revenir en arrière pour établir leur plan de retraite, 36 pour cent des boumeurs déjà à la retraite commenceraient à épargner plus tôt.

Le temps n’attend pas : c’est probablement ce que se sont dit les baby-boomers qui ont su planifier pour assurer leur avenir.

*(Statistique Canada, Résultats du Cansim : Tableau 051-0001 Estimations de la population, selon le groupe d'âge et le sexe au 1er juillet 2010, Canada, provinces et territoires, annuel)

Méthodologie du sondage

Ce sondage Harris/Décima a été rempli en ligne dans tout le Canada, entre le 28 octobre et le 9 novembre 2010, par 2031 adultes (âgés de 18 ans et plus). Les sondés ont été choisis parmi des personnes qui avaient accepté de participer à des sondages Harris/Décima. Les données ont été pondérées pour représenter la composition de la population adulte. Comme l’échantillon a été établi en fonction des personnes qui ont accepté de faire partie du panel Harris/Décima, aucune estimation de l’échantillonnage théorique ne peut être établie.

Le Groupe Investors

Fondé en 1926, le Groupe Investors est un chef de file au Canada dans la prestation de solutions financières personnalisées par l’entremise d’un réseau de plus de 4 600 conseillers partout au pays. Outre sa famille exclusive de fonds communs de placement et d’autres instruments de placement, le Groupe Investors offre une gamme étendue de produits d’assurance, des valeurs mobilières, des prêts hypothécaires et d’autres services financiers. Le Groupe Investors fait partie du groupe d’entreprises de la Société financière IGM Inc. (TSX : IGM). La Société financière IGM est l’une des principales sociétés de services financiers au Canada et gère un actif total de plus de 124 milliards de dollars.

 

Personne-ressources :
Stéphanie Gaucher ou Yvon Desautels
Capital-Image
Tél. : 514-739-1188, poste 236 ou 222
sgaucher@capital-image.com
ydesautels@capital-image.com