Dans les médias | Nouvelles financières | Groupe Investors

Le moment est venu de discuter avec vos parents

Vous souvenez-vous de votre dernière conversation sur les choses de la vie avec vos parents? Ce n’était probablement pas la conversation la plus facile de votre vie. Eh bien, le temps est peut-être venu d’en avoir une autre, mais cette fois-ci sur leur avenir à eux. Beaucoup de gens rechignent à parler de santé et de finances avec leurs parents… jusqu'à ce que l’état de santé de ceux-ci les y oblige. Or, un revirement soudain risque de réduire les options de planification successorale de vos parents et d’augmenter les coûts. C’est pourquoi il est si important d’en discuter et d’élaborer un plan avec eux le plus tôt possible.

Cette discussion se révélera peut-être difficile et remplie d’émotions, mais les avantages de connaître les volontés de vos parents sont multiples. Si leur état de santé le permet, vos parents devraient participer à la prise de décisions concernant leurs conditions de vie, le niveau de soins désiré et la planification successorale. Votre rôle consiste à les appuyer et à recueillir de l’information.

Voici quelques conseils pour vous aider à trouver réponse à vos questions et aux leurs :

  • Le plus tôt sera le mieux : parlez-en alors que vos parents se portent bien.
  • Songez que vos parents cherchent peut-être justement le bon moment pour aborder ce sujet avec vous.
  • Ayez recours à des stratégies pour briser la glace en offrant à vos parents de les aider à planifier leur succession ou en leur demandant de vous aider à planifier votre retraite.
  • N’oubliez pas que vos parents ont besoin de conserver leur autonomie et leur dignité.
  • Soyez à l’écoute et essayez de comprendre leurs craintes et leurs angoisses.
  • Veillez à ce que la conversation soit centrée sur la santé et le bien-être de vos parents ainsi que sur votre affection et votre souci pour eux.

Sujets à aborder

Une fois que vous serez à l’aise de parler de planification successorale, vous devrez aussi savoir quoi aborder. Voici quelques points à ne pas oublier :

  • Revenus : Quelles sont les sources de revenus de vos parents? Des conditions s’appliquent-elles? Leur revenu mensuel changera-t-il au décès de l’un d’eux?
  • Placements : Ont-ils désigné des bénéficiaires pour leurs placements enregistrés et leurs polices d’assurance? De qui s’agit-il?
  • Dépenses : Quelles sont les dépenses courantes de vos parents? Leurs revenus suffiront-ils à payer les frais d’hébergement et les soins de santé qui risquent d’augmenter avec l’âge?
  • Assurances : Quelles protections ont-ils souscrites?
  • Testaments : Ont-ils des testaments à jour?
  • Exécuteur testamentaire : Ont-ils désigné un représentant dans leurs testaments (souvent appelé exécuteur, ou liquidateur au Québec)? Cette personne (ou ce fiduciaire) se chargera de liquider leurs biens à leur décès et de distribuer l’héritage d’après leurs testaments.
  • Procuration perpétuelle relative aux biens : Vos parents ont-ils désigné une personne qui prendra les décisions financières en leur nom s’ils deviennent incapables de le faire?
  • Testament biologique (aussi appelé « procuration relative aux soins de santé », non valide dans toutes les provinces) : Vos parents ont-ils donné des instructions précises quant aux soins personnels et médicaux désirés en cas d’inaptitude?
  • Emplacement des documents : Il importe que vous sachiez où se trouvent leurs testaments et autres documents juridiques; vous devez également connaître l’emplacement et le contenu de leurs comptes et coffrets bancaires.

De nombreuses stratégies de planification financière et successorale s’offrent à vos parents. Nous pouvons vous aider à en régler les détails et à faciliter cet entretien délicat en apportant un point de vue externe. Demandez l'avis d'un conseiller professionnel.

Révision : 9 février 2015

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à un conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.