Dans les médias | Nouvelles financières | Groupe Investors

Les bases de la planification successorale

« En ce monde rien n’est certain, à part la mort et les impôts. » Benjamin Franklin, ce grand Américain, a écrit cela il y a plus de deux siècles, et c’est toujours aussi vrai maintenant.

Nous avons tendance à ne pas vouloir penser à la fin de notre vie, et nous n’aimons généralement pas payer de l’impôt. Mais vous devez quand même penser à l’avenir et à établir maintenant un plan successoral. En énonçant clairement vos volontés quant à la transmission de votre héritage, vous protégerez votre famille et vous réduirez l’impôt prélevé sur votre succession.

Voici les composantes essentielles d’un plan de succession :

  • Testament : Indique comment vous souhaitez que vos biens soient répartis à votre décès.
  • Testament biologique : Donne des directives pour vos soins en cas de maladie ou d’invalidité grave.
  • Procuration perpétuelle : Également appelée mandat d’inaptitude au Québec, elle fournit des indications explicites sur la gestion de vos biens en cas d’incapacité.
  • Liquidateur : Aussi appelé représentant personnel ou exécuteur à l’extérieur du Québec, il est la personne désignée dans votre testament pour régler votre succession selon vos volontés.
  • Tuteur : Représentant légal nommé pour prendre soins de vos enfants mineurs. Assurez-vous d’en discuter d’abord avec la personne que vous souhaitez nommer.
  • Assurance : Si vous prévoyez manquer de liquidités pour payer l’impôt dans votre succession, envisagez de souscrire une assurance.
  • Fiducie : Permet que votre succession soit détenue en partie ou en totalité par un fiduciaire jusqu’à ce qu’un bénéficiaire atteigne un certain âge. Les fiducies peuvent également réduire l’impôt des bénéficiaires.
  • Préarrangements funéraires : Font économiser de l’argent à votre succession, évitent des soucis à vos survivants et vous assurent que le service funèbre sera conforme à vos volontés.
  • Actif financier : Doit être décrit en détail dans vos dossiers, notamment les comptes bancaires, les polices d’assurances, les comptes d’investissement et les autres renseignements financiers. Assurez-vous que votre liquidateur ou vos survivants savent où les trouver.
  • Circonstances particulières : L’importance du plan successoral est encore plus grande si vous possédez une entreprise, si vous êtes divorcé ou faites partie d’une famille recomposée, si vous êtes en union de fait, si vous avez des personnes à charge invalides ou si vous vous occupez de parents âgés.

Si vous créez un plan successoral maintenant, vous éviterez des problèmes et des frais plus tard. Vous aurez besoin pour cela d’un notaire et peut-être d’un comptable, en plus de votre conseiller financier, qui se chargera de veiller à ce que tous travaillent en fonction de ce que vous voulez laisser comme héritage.

juin 26 2015

Si vous créez un plan successoral maintenant, vous éviterez des problèmes et des frais plus tard. Vous aurez besoin pour cela d’un notaire et peut-être d’un comptable, en plus de votre conseiller financier, qui se chargera de veiller à ce que tous travaillent en fonction de ce que vous voulez laisser comme héritage.