Dans les médias | Nouvelles financières | Groupe Investors

Bonifiez votre CELI

Le plafond de cotisation annuel du compte d’épargne libre d’impôt (CELI) a été réduit de 10 000 $ en 2015 à 5 500 $ en 2016. Soulignons de plus que tout droit de cotisation inutilisé des années antérieures peut être reporté et que le montant des retraits peut être cotisé à nouveau. Vous avez donc peut-être plus de droits inutilisés que vous croyez.

Considérez vos limites

  • Depuis le lancement du CELI en 2009, les résidents canadiens âgés d’au moins 18 ans accumulent des droits de cotisation. Durant les quatre premières années du programme, la cotisation maximale s’établissait à 5 000 $. En 2013 et 2014, elle était de 5 500 $, avant d’être portée à 10 000 $ en 2015 puis ramenée à 5 500 $ en 2016. Donc, si vous êtes admissible au programme depuis 2009, mais n’y avez pas cotisé, votre cotisation maximale admissible serait de 46 500 $.
  • Si vous y avez cotisé et effectué des retraits, vous pouvez recotiser le plein montant de vos retraits, car tout retrait a pour effet d’augmenter vos droits de cotisation. Ainsi, supposons que vous avez fait votre premier retrait de 20 000 $ en 2015 et que vous avez cessé de cotiser. Votre maximum est maintenant de 25 500 $ (soit vos droits de cotisation accumulés de 2016 et une recotisation) plus tout droit de cotisation inutilisé des années antérieures, depuis 2009. Comme vous pouvez le constater, vos droits de cotisation inutilisés à votre CELI pourraient être largement supérieurs au nouveau plafond annuel de 5 500 $.

Évitez les excédents

  • Toutes les cotisations versées à un CELI durant l’année, dont les recotisations, diminuent vos droits de cotisation.
  • Vous pouvez détenir plus d’un CELI, mais si le total de vos cotisations dépasse vos droits de cotisation à tout moment durant l’année, vous vous exposez à une pénalité. Par exemple, si vous utilisez tous vos droits de cotisation en 2016, puis effectuez un retrait et une recotisation durant la même année, vous avez un excédent de cotisation.
  • L’impôt est égal à 1 % de l’excédent le plus élevé pour le mois, pour chaque mois dans lequel il y aura un excédent.

Utilisez-le intelligemment

  • Le revenu généré par un CELI n’est pas imposé et il n’y a aucune limite de retrait. Voilà donc un excellent moyen d’aider des enfants adultes à épargner pour des achats importants comme une maison (l’enfant doit être le titulaire du compte).
  • Le CELI constitue aussi une bonne source de revenu de retraite puisque les retraits ne sont pas imposables et ne touchent pas l’admissibilité aux prestations et crédits fédéraux comme la Sécurité de la vieillesse.

Vous avez l’embarras du choix quant aux types de placement dans le CELI : espèces, fonds communs de placement, valeurs mobilières, certificats de placement garanti (CPG), obligations et certaines actions de PME.

Contactez votre conseiller; il pourra vous aider à établir le CELI qui convient le mieux à votre plan financier.

Révision : 13 avril 2016

Ce document, rédigé et publié par le Groupe Investors, contient des renseignements de nature générale seulement. Son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement précis ni de fournir des conseils juridiques, fiscaux ou de placement. Les lecteurs auraient avantage à obtenir des conseils adaptés à leur situation personnelle auprès d’un conseiller du Groupe Investors.