Dans les médias | Nouvelles financières | Groupe Investors

Comment tirer profit des options d’achat d’actions

Votre employeur actuel vous offre-t-il des options d’achat d’actions? Si c’est le cas, vous devriez connaître la façon dont ces options sont imposées et les risques liés à ce type de rémunération.

Comment sont-elles imposées?
Lorsque vous levez une option, vous réalisez un avantage imposable qui équivaut à la différence entre le prix de levée de l’option et la juste valeur marchande de l’action à la date de levée de l’option.

Par exemple, si on vous octroie une option pour l’achat d’actions à 5 $ et que le prix de ces actions atteint 10 $ à la date de levée de l’option, vous réalisez un avantage imposable de 5 $ par action. Par conséquent, si vous achetez 10 000 actions, vous devrez déclarer 50 000 $ de revenu imposable.

Puis-je réduire le montant d’impôt que je dois payer?
Vous pourriez recevoir une déduction d’impôt de 50 % sur cet avantage lié à votre emploi (au Québec, la déduction peut être inférieure à 50 % dans certains cas). La déduction dépend de certains critères, dont le type d’actions émises (ordinaires ou privilégiées), le prix des actions à la date d’octroi de l’option, le fait que votre employeur est ou non une société privée sous contrôle canadien et la période pendant laquelle vous détenez les actions.

Puis-je reporter l’impôt jusqu’à la vente des actions?
L’Agence du revenu du Canada permet dans certains cas de reporter l’impôt sur cet avantage lié à l’emploi jusqu’à la vente des actions. Si vous travaillez dans une société privée sous contrôle canadien (SPCC) ou une société ouverte, vous pourriez vous prévaloir de cet avantage pourvu que certaines conditions soient remplies. Si la société pour laquelle vous travaillez n’est ni une SPCC ni une société ouverte, aucun report n’est permis.

Que se passe-t-il si le prix des actions augmente ou diminue après la levée de l’option?
Si le prix des actions augmente, vous réalisez un gain en capital. En nous reportant à notre exemple, si vous avez acheté des actions à une date où le prix était de 10 $ et que le prix de ces actions atteint 16 $ au moment de la vente, vous réalisez un gain en capital de 6 $ par action. Comme les gains en capital sont imposables à 50 %, vous n’avez qu’à ajouter 3 $ par action à votre revenu imposable. Toujours selon notre exemple, si vous vendez la totalité de vos 10 000 actions, vous touchez alors un revenu imposable de 30 000 $ (en plus du revenu imposable de 50 000 $ réalisé à la date de levée de l'option). Mais il est possible aussi que le cours des actions chute. Si la valeur de l’action diminue pour atteindre 6 $, vous réalisez une perte en capital de 4 $ par action. Seuls 50 % de ces pertes peuvent être utilisées pour compenser un gain en capital.

Comment devrais-je intégrer mes options d’achat d’actions dans mon plan financier?
Lorsque vous achetez des actions de la société pour laquelle vous travaillez, assurez-vous que ces placements s’intègrent dans votre plan de répartition de l’actif. Votre portefeuille de placement doit toujours être diversifié, et les actions de votre employeur ne devraient représenter qu’une partie de votre portefeuille.

Révision : 27 janvier 2015

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à un conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.