Dans les médias | Nouvelles financières | Groupe Investors

Mythes et erreurs de la période des impôts

Voici quelques mythes et erreurs qui ont la vie dure. Mais une personne avertie en vaut deux : en étant bien renseigné, vous pourriez vous retrouver avec plus d’argent dans vos poches ou, du moins, éviter de vous mettre à dos l’Agence du revenu du Canada (ARC).
Mythes de la période des impôts

  • Je ne gagne aucun revenu, donc je n’ai pas à produire de déclaration de revenus : Vous devriez soumettre une déclaration chaque année afin de pouvoir recevoir le crédit pour la TPS/TVH, la prestation fiscale canadienne pour enfants ainsi que d’autres crédits et déductions d’impôt qui pourraient vous valoir un remboursement.
  • Je suis trop jeune pour remplir une déclaration : Les jeunes devraient soumettre une déclaration même si leur revenu est inférieur à l’exemption personnelle de base. De cette façon, ils pourront :
    • récupérer l’impôt retenu directement sur leur paie
    • accumuler des droits de cotisation à leur REER
    • recevoir le crédit pour la TPS/TVH (s’ils auront 19 ans ou plus l’année suivante)
    • prouver qu’ils ne gagnent aucun revenu s’ils demandent des prêts et bourses aux gouvernements fédéral et provincial
  • Mon conjoint peut demander la prestation fiscale canadienne pour enfants pour nous deux : Chaque conjoint doit faire la demande pour obtenir la prestation qui lui revient.
  • Je transmets ma déclaration par Internet, alors je n’ai pas à conserver mes reçus : Que vous transmettiez votre déclaration par la poste ou par Internet, vous devez conserver tous les documents appuyant vos demandes au cas où l’ARC demanderait à les voir. Autrement, vos demandes pourraient être rejetées.

Erreurs courantes

  • Transmettre sa déclaration en retard : Si vous avez de l’impôt à payer, vous devrez assumer une pénalité de 5 % plus 1 % par mois de retard, jusqu’à concurrence de 12 mois. Vous perdrez aussi la possibilité de réduire votre facture fiscale en fractionnant votre revenu.
  • Faire des erreurs de calcul : Selon l’ARC, les erreurs de calcul sont très courantes dans les déclarations de revenus. Vous pourriez vous retrouver à payer plus que nécessaire.
  • Oublier de demander une déduction pour aidant naturel : Vous pouvez demander cette déduction si vous prenez soin de votre enfant handicapé ou de vos parents âgés.
  • Déduire de son revenu d’emploi des dépenses non admissibles : Vous ne pouvez déduire que les dépenses liées à votre emploi, telles que les frais de déplacement ou de tenue d’un bureau à domicile. Les autres dépenses (telles que les frais de nettoyeur) ne sont pas admissibles.
  • Ne pas déclarer vivre en union de fait : Vous devez remplir une déclaration en tant que conjoints de fait (de même sexe ou de sexe différent, peu importe) pour obtenir le même traitement fiscal que les couples mariés.
  • Ne pas connaître tous les nouveaux crédits : Par exemple, le Crédit d'impôt pour les activités artistiques des enfants et le Montant pour aidants familiaux, instaurés récemment.

Peu importe où vous conservez tous vos papiers pour l’impôt, un conseiller professionnel peut vous aider à vous y retrouver avant de remplir votre déclaration et tout au long de votre vie.

Révision : 27 janvier 2015

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers), contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à un conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.