Dans les médias | Nouvelles financières | Groupe Investors

Donnez et vous recevrez

Donner est un acte souvent plus gratifiant que recevoir. Et il est bon de donner, que ce soit pour aider votre collectivité, pour appuyer une cause qui vous tient à cœur ou pour d’autres raisons encore. Or, même si votre geste est entièrement altruiste, votre générosité peut vous procurer certains avantages.

Peu importe le montant de votre don philanthropique, une planification bien structurée de vos dons sera le meilleur moyen d’optimiser vos contributions, de préserver votre legs et de réduire les impôts et les droits de succession. Voici vos options :

  • Désignez un organisme de bienfaisance comme bénéficiaire : Dans votre testament, faites un legs en argent ou un don en nature (titres ou œuvres d’art, par exemple) à un organisme caritatif reconnu, et votre succession recevra un reçu pour dons de bienfaisance susceptible de réduire ou d’éliminer l’impôt sur votre déclaration de revenus finale, voire aussi sur celle qui la précède immédiatement.
  • Établissez un fonds à vocation arrêtée par le donateur : À titre de donateur, vous recevez immédiatement un reçu pour dons de bienfaisance à l’égard des sommes versées et vous conservez également le droit de décider des organismes qui recevront le revenu annuel de votre fonds.
  • Établissez une fiducie résiduaire de bienfaisance : C’est une fiducie irrévocable pouvant notamment détenir des espèces et des fonds de placement. La totalité des intérêts et dividendes vous est versée et est imposable entre vos mains. À votre décès, l’actif de la fiducie (appelé résiduaire) va directement à l’œuvre caritative désignée. À l’établissement de la fiducie, vous recevez un reçu pour dons à l’égard de l’intérêt résiduaire de la fiducie.
  • Faites don d'une police d'assurance vie de votre vivant : Cette option permet à votre organisme de toucher la totalité de la prestation de décès de la police. De votre côté, vous profiterez de certains crédits d'impôt.
  • Faites don d'actions ou d’autres valeurs mobilières cotées en bourse : Vous ne paierez aucun impôt sur les gains en capital réalisés sur les valeurs mobilières données à l'organisme et vous recevrez un reçu d'impôt pour la valeur totale du don.
  • Établissez une rente viagère de bienfaisance : Vous continuerez de recevoir, pour vous même ou pour vous et votre conjoint, un revenu viager à même l'actif que vous avez donné. L’essentiel des revenus de la rente est libre d’impôt, et vous recevrez un reçu pour dons de bienfaisance à l’égard d’une partie des dons, selon le montant de la rente viagère reçue et votre espérance de vie.
  • Établissez une fondation privée : Si vous envisagez de faire un don de grande envergure, cette option associera à jamais votre nom ou celui de votre famille aux causes de votre choix.

Demandez à votre conseiller financier de vous aider à planifier une stratégie qui vous permet de tirer le maximum de votre bonne fortune aussi bien pour vos œuvres caritatives que pour vous.

12 octobre 2015

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de planification financière) contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à un conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.