Dans les médias | Nouvelles financières | Groupe Investors

Financer des rénovations domiciliaires à l’aide du CELI

Rêvez-vous d’une cuisine de chef? Ou d’une salle de bain de type spa ou d’une salle média ultra moderne? Vous faites alors partie des nombreux Canadiens jonglant avec l’idée de déménager ou de rénover.

Kelly et Taylor, un couple de Halifax avec deux enfants, étaient déchirés par la question de rester ou non dans leur maison de trois chambres. « Nous avons regardé dans notre quartier mais le prix des maisons clés en main dépassait nos moyens », a indiqué Kelly. Après plus d’une année de recherches, ils ont finalement décidé de rénover leur cuisine et leur sous-sol afin que leur maison réponde mieux à leurs besoins.

« C’est une grosse décision, mais nous savions voilà plusieurs années que, peu importe notre choix, nous devions commencer à économiser », d’ajouter Taylor. Le couple a mis ses placements dans des comptes d’épargne libre d’impôt (CELI), chacun cotisant le montant maximal admissible à son propre compte. La bonne nouvelle pour les Canadiens dans la même situation, c’est que le gouvernement fédéral a augmenté le minimum de 4 500 $ en 2015. Vous pouvez maintenant cotiser 10 000 $ annuellement, et reporter tout droit de cotisation inutilisé des années antérieures.

Le CELI est un excellent mode d’épargne pour les rénovations domiciliaires, car les revenus de placement et les retraits sont libres d’impôt. Kelly et Taylor peuvent retirer toute somme dont ils ont besoin, à n’importe quel moment, en franchise d’impôt et sans exigence de remboursement. Et les retraits ne touchent pas leur admissibilité aux prestations et crédits comme la Prestation fiscale canadienne pour enfants (PFCE) et le Crédit pour taxe sur les produits et services/Crédit pour taxe de vente harmonisée (TPS/TVH). En fait, un retrait se traduit par une augmentation des droits de cotisation inutilisés. Kelly et Taylor peuvent recotiser le montant retiré pour leurs rénovations sans toucher aux droits de cotisation accumulés chaque année. Soulignons toutefois que les recotisations entrent dans le total des cotisations annuelles, de sorte que, pour éviter de dépasser la limite et d’être assujetti à une pénalité fiscale, vous pourriez devoir attendre à l’année suivante.

Le CELI en bref

  • Les résidents canadiens âgés d’au moins 18 ans sont admissibles au régime, sans aucune autre restriction d’âge pour les cotisations et les retraits.
  • Les cotisations ne sont pas déductibles d’impôt (comme dans un REER) et les revenus de placement ne sont pas imposés, même à leur retrait.
  • En 2015, le plafond de cotisation annuel est passé de 5 500 $ à 10 000 $.
  • Les droits de cotisation inutilisés s’accumulent et sont reportés.
  • Les fonds peuvent être retirés en tout temps, à n’importe quelle fin.
  • Le plein montant des retraits peut être recotisé les années suivantes.
  • Les époux et conjoints de fait peuvent fournir des fonds pour investir.
  • Au décès, l’actif du CELI peut généralement être transféré à un époux ou conjoint de fait.

Le CELI est un mode d’épargne souple et fiscalement avantageux pour les rénovations domiciliaires. La meilleure façon de faire croître vos économies, c’est de cotiser mensuellement. Si vous avez un projet de rénovations domiciliaires, contactez-nous pour connaître le type de CELI qui vous convient le mieux. Votre conseiller professionnel vous aidera à transformer votre maison actuelle en maison de rêve.

20 octobre 2015

Cette chronique, rédigée et publiée par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de planification financière) contient des renseignements de nature générale seulement; son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement. Adressez-vous à un conseiller financier pour obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle. Pour de plus amples renseignements sur ce sujet, veuillez communiquer avec votre conseiller du Groupe Investors.