Dans les médias | Nouvelles financières | Groupe Investors

Baisse du plafond de cotisation au CELI en 2016 : ne dépensez pas vos économies pour autant!

La nouvelle de la réduction du plafond de cotisation au CELI est un coup dur pour les Canadiens qui essaient d’épargner et de faire fructifier leurs placements. « Un instant! » lance Aurèle Courcelles, spécialiste de la planification financière au Groupe Investors.

« Le CELI ne permet aucune déduction pour les fonds investis, mais le revenu tiré est à l’abri de l’impôt. On peut donc dire que, à compter de 2016, on perdra chaque année des droits de cotisation “avec revenu libre d’impôt” de 4 500 $, expliquait Aurèle Courcelles, vice-président adjoint, Planification fiscale et successorale au Groupe Investors, dans un article paru récemment dans The Globe and Mail. Si vous aviez 10 000 $ à cotiser en 2016, vous devriez chercher d’autres façons de placer les 4 500 $ qui ne peuvent plus maintenant être investis dans un CELI. »

Selon vos objectifs financiers, votre tolérance au risque et votre horizon de placement, Aurèle vous suggère les stratégies de remplacement suivantes :

  • Régime enregistré d’épargne-retraite (REER) – Comparativement à un CELI, qui convient en général aux objectifs d’épargne à court terme, le REER se prête mieux pour le long terme : vous obtenez tout de suite une déduction fiscale pour vos cotisations, et les retraits sont imposables. Si vous commencez à retirer des fonds d’un REER à votre retraite, au moment où votre taux d’imposition est moins élevé, vous pourriez réduire votre facture fiscale.
  • Remboursement d’une dette non déductible – Souvent, le remboursement d’une dette à intérêts élevés peut être une façon d’économiser. Habituellement, les intérêts payés sur le solde d’une carte de crédit, un prêt auto ou une marge de crédit à taux d’intérêt élevé ne sont pas déductibles d’impôt. En utilisant des fonds disponibles pour rembourser ce type de dette, on réduit les intérêts à payer, et on garde plus d’argent dans nos poches.
  • Fonds communs de placement d’une société de fonds – Les fonds d’une société de fonds sont tout indiqués pour un placement non enregistré à long terme : votre argent prend de la valeur et s’accumule au fil du temps. Comme un REER, un fonds commun de placement d’une société de fonds vous permet de reporter l’impôt au moment du retrait des fonds.
  • Régime enregistré d’épargne-études (REEE) – Si vous avez de jeunes enfants ou des petits-enfants, la meilleure option, dans votre cas, pourrait être de verser dans un REEE les fonds que vous réserviez au CELI. De cette façon, vous vous servirez de vos cotisations comme d’un levier si les enfants sont admissibles aux subventions gouvernementales. De plus, ces cotisations profiteront d’une croissance avec report d’impôt, à l’intérieur du régime, et permettront le fractionnement du revenu avec les enfants s’ils font des études postsecondaires.