Évitez d’être endetté à la retraite

Parmi les Canadiens en fin de carrière, nombreux sont ceux qui croulent sous les dettes.

test

Plusieurs espèrent ne plus avoir de dettes au moment de prendre leur retraite « mais nombreux sont ceux qui doivent composer » avec un prêt hypothécaire, une marge de crédit ou un autre prêt d’un montant élevé. Selon Statistique Canada, 34 % des retraités de plus de 55 ans sont endettés, tandis qu’un rapport d’Equifax Canada de 2017 confirme que les dettes des aînés augmentent plus rapidement que celles d’autres groupes d’âge.

« Ça devient un problème lorsqu’on n’arrive plus à joindre les deux bouts et qu’on est forcé de mettre une croix sur ses rêves de retraite », déplore Duane Bentley, vice-président de la distribution des produits bancaires et hypothécaires au Groupe Investors.

Obligations financières

Plusieurs facteurs expliquent l’endettement des aînés. D’une part, beaucoup d’entre eux continuent d’aider financièrement leurs enfants, surtout en ce qui concerne le logement. En effet, selon un sondage réalisé en 2015, 18 % des premiers acheteurs d’une maison ont pu compter sur l’aide d’un proche (généralement un parent) pour la mise de fonds. D’autre part, de nombreux jeunes retraités prennent également soin de leurs parents, ce qui représente des coûts en temps et en argent.

La peur d’être endetté

Bien des gens ont intégré leurs emprunts à leur planification financière. Selon un sondage réalisé en 2014 par le Groupe Investors, 27 % des Canadiens bien nantis prévoyaient avoir encore un prêt hypothécaire à leur retraite, alors que 67 % de ceux qui continuaient à payer un tel financement disaient pourtant avoir l’argent nécessaire pour le rembourser entièrement.

Cela s’explique en partie par le fait que les babyboomers ont l’habitude d’être endettés (ils empruntent depuis des décennies) et que les faibles taux d’intérêt ne les motivent pas à rembourser leur prêt hypothécaire avant la retraite.

« Ça peut être un choix stratégique, explique M. Bentley. Certains préfèrent s’acheter une résidence secondaire en empruntant plutôt qu’en retirant leurs REER, sachant qu’ils payeront ainsi moins d’impôts. » Mais c’est toutefois une option risquée : si les taux d’intérêt augmentent et que nos revenus diminuent, on peut avoir du mal à rembourser un prêt une fois à la retraite.

Les babyboomers ont avantage à gérer leurs finances avec soin pour éviter que l’endettement compromette leurs plans de retraite ou les force à vendre leur maison.

Attention au poids de votre dette !

Les babyboomers ont avantage à gérer leurs finances avec soin pour éviter que l’endettement compromette leurs plans de retraite ou les force à vendre leur maison. « Si vos dettes deviennent incontrôlables ou que vous avez du mal à simplement payer les intérêts, vous ne pourrez pas vivre la retraite que vous aviez imaginée », prévient M. Bentley.

Un bon moyen de prendre le dessus sur vos dettes consiste à les restructurer. « Ça ne réduira pas le montant que vous devez, mais vous pourrez sans doute payer moins d’intérêts et dégager ainsi des liquidités », explique M. Bentley. Cet argent vous permettra alors de rembourser votre prêt plus rapidement.

« Il est important d’établir un budget pour vous aider à réduire vos dépenses, à prévoir les sommes requises pour payer vos dettes et à planifier votre avenir », conclut M. Bentley. Si vous craignez d’être enseveli sous les dettes au moment de prendre votre retraite, ne tardez pas à prendre les choses en main. Vous pourrez alors profiter de votre nouvelle vie... sans toujours penser à votre compte en banque.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller