Assurer la survie de votre entreprise

Un propriétaire d’entreprise doit parer à toute éventualité. Voici ce que vous pouvez faire pour que votre entreprise reste en activité si quelque chose devait vous arriver.

test

Vous vous faites renverser par un autobus et succombez à vos blessures. Qu’advient-il de votre entreprise ? Vous survit-elle, même si vous n’êtes plus là pour veiller à tout ? Et pour vos clients, vos associés et votre famille, est-ce le chaos ?

« Tout dépend de la prévoyance du propriétaire ou de l’associé, explique Ken Greenfield, directeur général, Planification fiscale et successorale au Groupe Investors. Autrement dit, il faut être préparé. »

Une négligence de votre part pourrait causer bien des maux de tête. Si vous n’aviez pas de testament, le gouvernement provincial pourrait décider du sort de vos biens, y compris de votre entreprise. Si vous n’aviez pas souscrit d’assurance adéquate, votre entreprise pourrait manquer de fonds et faire faillite. Et si vous n’aviez pas établi de convention entre actionnaires, votre conjoint(e) pourrait devenir associé(e) dans l’entreprise.

Vous devez vous doter d’une convention entre actionnaires. Cette entente, qui précise les modalités applicables à l’entreprise en cas de décès d’un associé, doit être rédigée avec soin et a force exécutoire.

« C’est pour toutes ces raisons, et bien d’autres encore, que vous devez vous doter d’une convention entre actionnaires. Cette entente, qui précise les modalités applicables à l’entreprise en cas de décès d’un associé, doit être rédigée avec soin et a force exécutoire. »

Pourtant, selon la Financial Planning Association, moins de 30 % des propriétaires d’une petite entreprise ont fait rédiger un plan de relève, et nombreux sont ceux qui n’ont pas d’assurance. Pourquoi ? Parce qu’ils ne veulent pas penser à ce qu’il adviendrait s’ils mouraient subitement.

Mais un malheur est si vite arrivé… Quand on est à la tête d’une entreprise et qu’on a des employés ou que notre famille dépend du revenu de celle-ci, on doit prendre les dispositions nécessaires pour les protéger.

Bien que le plan doive être adapté à la situation et aux objectifs du propriétaire, il existe des éléments communs qu’il faut toujours prendre en considération, surtout en ce qui concerne les besoins en assurance.

Assurance personne-clé
Indispensable pour tout propriétaire d’entreprise. Il s’agit d’une police d’assurance sur la tête de la personne la plus importante dans l’entreprise, habituellement le propriétaire. Au décès de ce dernier, la somme assurée est versée à l’entreprise, qui peut s’en servir pour permettre la poursuite de ses activités.

Assurance rachat de parts
Malheureusement, il arrive souvent que l’associé survivant ait à payer de sa poche les actions du défunt ou, pire encore, à s’endetter pour les racheter. Mais il n’en a pas toujours les moyens. Avec une assurance rachat de parts, au décès d’un actionnaire, les fonds sont versés à l’associé afin qu’il rachète sa part.     

Protection des prêts commerciaux
De nombreuses entreprises ont un prêt bancaire qu’elles doivent rembourser, quelles que soient les circonstances. Ce type d’assurance procure des fonds qui régleront le solde de tout prêt, y compris des prêts hypothécaires.

Pensez aussi à vous protéger en cas d’invalidité et de maladie grave. Si vous devez prendre un congé de longue durée, vous vous féliciterez d’avoir contracté ces assurances quand la banque réclamera son dû.

Un plan de relève et de bonnes assurances sont absolument nécessaires au maintien de la valeur de votre entreprise, à la sécurité financière de votre famille et des autres parties prenantes, et pour parer à toute éventualité. Pour savoir comment protéger votre entreprise, consultez un conseiller financier, un comptable, un juriste ou un courtier d’assurance.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller