À quel âge demander sa rente du RPC ?

Plus vous attendez, plus vous y gagnerez.

test

Demander sa rente du Régime de pensions du Canada (RPC) est presque devenu un rite de passage pour les retraités de 65 ans. Ceci dit, maintenant que les gens travaillent et vivent plus longtemps, ils auraient avantage à reconsidérer le moment où ils commenceront à bénéficier de ces prestations.

Le gouvernement du Canada offre beaucoup de souplesse à cet égard : on peut recevoir sa rente dès l’âge de 60 ans ou attendre jusqu’à 70 ans, mais ce choix a une incidence sur le montant des versements. Voici comment.

Les conséquences d’un retrait hâtif ou tardif

Si vous commencez à bénéficier de votre rente du RPC à 65 ans, vous recevrez le plein montant calculé en fonction de vos revenus. Si vous en faites la demande plus tôt, les versements mensuels seront réduits de 0,6 % pour chaque mois vous séparant de votre 65e anniversaire de naissance, ou de 7,2 % par année. Si vous avez 60 ans, cela représente une perte totale de 36 %.

Par contre, si vous demandez votre rente du RPC après 65 ans, les versements mensuels seront augmentés de 0,7 % pour chaque mois vous séparant de votre 65anniversaire, et ce jusqu’à l’âge de 70 ans (soit 8,4 % par année). Par exemple, si vous attendez à 70 ans, vous recevrez 42 % de plus que si vous l’aviez fait à 65 ans.

« Ceux qui comptent travailler après l’âge de 65 ans et peuvent subsister grâce à leur salaire, ou à une autre source de revenus, ont avantage à retarder le moment de toucher leur rente. Si vous n’avez que 60 ans et que vous pouvez vous passer de cet argent, patientez. »

« Ceux qui comptent travailler après l’âge de 65 ans et peuvent subsister grâce à leur salaire, ou à une autre source de revenus, ont avantage à retarder le moment de toucher leur rente. Si vous n’avez que 60 ans et que vous pouvez vous passer de cet argent, patientez », recommande Dave Ablett, directeur général, Planification fiscale et successorale au Groupe Investors.

Si vous n’avez pas de problème de santé, il vaut aussi mieux patienter. Plus vous attendrez, plus vous bénéficierez de versements élevés pour le restant de vos jours. Par contre, si vous croyez que le temps peut jouer contre vous, n’hésitez pas à profiter pleinement de votre rente.

« Si vous choisissez de retarder le moment de recevoir votre rente, vous voudrez vivre assez vieux pour pouvoir bénéficier d’autant d’argent que si vous en aviez fait la demande plus tôt, fait-il valoir. Il est donc essentiel de tenir compte objectivement de votre santé et de votre hérédité. »

Exemples de calcul de la rente du RPC

Voici comment un report de la rente du RPC peut influencer vos versements mensuels. Ces calculs supposent que les gains pour chaque année de vie active correspondent au maximum des gains annuels ouvrant droit à pension (MGAP), ceux-ci augmentant de 2,5 % chaque année, tandis que les prestations du RPC augmentent de 1,5 % chaque année.

  • Une personne âgée de 60 ans en 2017, qui opte pour une prestation réduite du RPC, recevra un versement de 720 $ par mois.
  • Si cette personne attend jusqu’à l’âge de 65 ans pour toucher sa pleine pension, elle recevra 1 241 $ par mois.
  • Enfin, si cette même personne attend jusqu’à l’âge de 70 ans, sa prestation mensuelle sera de 1 994 $, soit presque le triple du montant qu’elle aurait reçu à 60 ans.

En analysant quels seront vos sources de revenus et vos besoins à la retraite, vous parviendrez à déterminer le meilleur moment pour commencer à recevoir la rente du RPC. Il peut aussi être utile d’essayer d’estimer sa longévité.

« C’est une décision qui devrait idéalement se prendre dans le cadre d’un plan financier global », conseille M. Ablett.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller