Commentaires sur les marchés boursiers - 2e trimestre 2017

Les marchés boursiers du Canada et des États-Unis ont emprunté des voies différentes au deuxième trimestre de 2017.

test

Plombé par les secteurs des ressources et de la finance, l’indice composé S&P/TSX s’est inscrit en baisse, alors que les principaux indices américains atteignaient des sommets historiques en mai et juin. L’indice composé S&P 500 a progressé de 0,45 % en dollars canadiens (rendement total), l’indice Dow Jones le devançant légèrement grâce à un gain de 0,68 % ($ CA). L’augmentation des bénéfices des entreprises et les espoirs d’allègements fiscaux ont continué de soutenir la progression de ces indices, les investisseurs faisant peu de cas des soubresauts de la politique américaine. Les titres énergétiques ont figuré parmi les moins performants aux É.-U. (tout comme au Canada), tandis que les titres du secteur de la santé ont inscrit la progression la plus forte. Les sociétés biotechnologiques se sont particulièrement illustrées, les risques politiques entourant les prix des médicaments s’étant estompés. Les secteurs de l’industrie et de la technologie ont aussi continué de contribuer aux rendements.

L’indice composé S&P/TSX a inscrit un rendement négatif total de -1,64 %. Malgré les signes de poursuite au second trimestre de la forte poussée du PIB canadien observée au premier trimestre, les investisseurs ont été déçus que le maintien de la réduction de la production des pays membres de l’OPEP n’ait pas eu l’effet escompté sur les prix du pétrole et ait été compensé par l’augmentation incessante de la production aux États-Unis. De plus, la transmission au Congrès américain de l’avis décrivant l’intention de l’administration Trump de renégocier l’ALENA a ravivé les craintes de perturbation des échanges commerciaux. Devant ces incertitudes, et en dépit de données économiques encourageantes, la Banque du Canada a maintenu son taux directeur inchangé pour une 15e réunion consécutive. Pendant la plus grande partie du trimestre, la baisse généralisée des attentes d’inflation et des prix des produits de base a pesé sur les taux obligataires à long terme partout dans le monde, poussant les taux américains à 10 ans à des creux inégalés depuis ceux atteints immédiatement après l’élection américaine de novembre. Les taux ont rebondi au cours de la dernière semaine de juin, alimentés chez nous par la fermeté des propos tenus par les responsables de la Banque du Canada. Le dollar américain a effacé ses derniers gains postélectoraux, et le dollar canadien lui a initialement emboîté le pas, mis à mal par des problèmes intérieurs (Home Capital) et la baisse des prix du pétrole. Il s’est toutefois redressé en mai, puis a de nouveau pris de la hauteur en juin à la faveur de la fermeté affichée par la Banque du Canada. Le huard a terminé le trimestre en force.

La plupart des grands marchés boursiers du monde ont terminé le trimestre en territoire positif (le marché canadien affiche le pire rendement à la mi-année), ce qui a propulsé l’indice MSCI Monde vers un gain de 1,37% ($ CA). Dynamisé par l’augmentation généralisée des bénéfices des entreprises, l’indice MSCI Monde (tous pays) signe ainsi sa quatrième meilleure performance pour un premier semestre depuis sa création en 1988. L’indice MSCI Europe a bondi de 4,62 % ($ CA), tandis que l’indice MSCI Asie Pacifique a progressé de 3,11 % ($ CA).

Le présent commentaire est publié par le Groupe Investors. Il reflète les vues de nos gestionnaires de portefeuille et est offert à titre d'information générale seulement. Il ne vise pas à prodiguer des conseils de placement ni à faire la promotion d'un placement donné. Il se peut que le Groupe Investors ou ses fonds de placement, ou encore les portefeuilles gérés par nos conseillers externes, détiennent certains des titres mentionnés dans ce texte. Aucun effort n'a été ménagé pour assurer l'exactitude de l'information contenue dans ce commentaire à la date de publication. Toutefois, le Groupe Investors ne garantit ni l'exactitude, ni l'exhaustivité de cette information et décline toute responsabilité relativement à toute perte découlant de cette information. Produits et services de placement offerts par Services Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet en planification financière). Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. est membre du Fonds canadien de protection des épargnants.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller