Simplifiez votre testament

La planification successorale peut être complexe. Assurez-vous de ne pas compliquer davantage la transmission de votre patrimoine.

test

Évitez d'avoir recours aux trousses testamentaires. Ces formulaires génériques ne sont pas incorrects, mais ils ne sont d'aucune aide pour évaluer vos besoins.

En matière de finance, on a tendance à se compliquer inutilement la vie. Et c'est souvent par inadvertance : on voudrait que tout soit facile et limpide, mais on finit par s'embrouiller, car on ne demande pas conseil ou l'on pense détenir toutes les réponses.

C'est également le cas en matière de testaments : ils peuvent être tout aussi simples que complexes. Si on a plusieurs héritiers ou que notre situation est particulière, faire appel à un professionnel peut nous éviter bien des maux de tête, affirme Christine Van Cauwenberghe, vice-présidente, Planification fiscale et successorale, au Groupe Investors.

Qu'est-ce qui complexifie un testament ?

Bien souvent, c'est la structure de notre famille par rapport à l'état de notre actif. Par exemple, si on s'est remarié ou que notre famille est recomposée, on pourrait vouloir léguer une partie de notre patrimoine à nos enfants nés d'une première union et une autre à notre nouveau conjoint.

Il est aussi possible que nos héritiers n'habitent pas dans des lieux soumis aux mêmes lois fiscales. Ou que l'un soit invalide et que l'héritage puisse avoir un impact sur ses prestations d'aide sociale, selon la province où il réside. Pour éviter qu'elles soient diminuées, on pourrait spécifier dans le testament que l'argent sera confié à une fiducie (plus précisément, une fiducie Henson).

Quelles sont les erreurs les plus fréquentes ?

Beaucoup de gens compliquent inutilement leur testament, mais c'est surtout l'absence de planification successorale qui rend la tâche plus difficile.

Il est aussi complexe de léguer à nos héritiers des biens déterminés dont la valeur peut différer, changer au fil du temps et même se révéler insuffisante en comparaison à l'impôt qu'ils devront payer. Sans le vouloir, on peut ainsi en donner davantage à l'un qu'à l'autre (par exemple, dans la transmission de notre patrimoine à nos enfants). Mettez à jour votre testament pour prévenir ce genre de situations et choisissez plutôt que vos biens soient répartis équitablement.

Quelle est la bonne façon de faire un testament ?

D'abord, évitez d'avoir recours aux trousses testamentaires. Ces formulaires génériques ne sont pas incorrects, mais ils ne sont d'aucune aide pour évaluer vos besoins. Vous compliquerez ainsi inutilement la transmission de votre patrimoine. Faites plutôt appel à un notaire (au Québec) ou à un avocat qualifié (dans le reste du Canada) afin de rédiger un testament qui tiendra compte de votre situation.

Au-delà de votre testament, il est important de bien organiser vos finances. Demandez conseil à un professionnel pour connaître la valeur réelle de votre patrimoine, notamment après impôts. Vous pourrez ainsi mieux déterminer la façon de répartir vos biens et l'indiquer dans votre testament.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller