Les actions américaines en hausse

Les titres américains ont atteint un sommet record au cours du premier trimestre.

test

La Bourse américaine a progressé de façon constante au premier trimestre de 2017. Alors que la quasi-totalité des indicateurs avancés pour les États-Unis se trouvaient à des sommets cycliques, les investisseurs ne se sont pas laissés impressionner par le relèvement des taux d’intérêt de la Réserve fédérale américaine (la Fed) en mars, ce qui a propulsé les principaux indices boursiers vers de nouveaux records. En dollars canadiens, le Dow Jones s’est apprécié de 3,54 % pendant que l’indice composé S&P 500 faisait un peu mieux avec 5,04 % (en rendement total). Il faut dire que le léger renforcement du huard au cours du premier trimestre a réduit les rendements après conversion. Les secteurs boursiers en tête du peloton immédiatement après l’élection présidentielle américaine ont commencé à perdre de la vigueur devant le recul de la confiance de voir le programme économique de Trump se réaliser. En revanche, les secteurs qui étaient à la traîne au quatrième trimestre de 2016 ont gagné du terrain. Les rendements obligataires sont quant à eux redescendus de leurs récents sommets malgré la hausse des taux directeurs.

Au Canada, l’indice composé S&P/TSX a crû plus modestement que son équivalent américain, affichant un rendement total de 2,41 % pour le trimestre. Il a tout de même battu en février un record remontant à plus de deux ans. Comme au trimestre précédent, l’avancée a d’abord été menée par les titres financiers, surtout ceux des banques et des assureurs, qui répondent bien aux hausses des taux d’intérêt et aux perspectives d’inflation accrue, ainsi que par le secteur des matériaux, tributaire du maintien de la croissance mondiale et de l’appréciation des produits de base. Vers la fin du trimestre, les titres bancaires ont chancelé en raison d’une halte dans « l’embellie Trump », alors que le secteur des matériaux a tenu le coup. Le secteur de l’énergie a par contre sous-performé, le prix du pétrole s’étant d’abord redressé après l’accord de réduction de la production conclu par les pays membres de l’OPEP en novembre, pour ensuite stopper son élan au début de 2017 et perdre vers la fin du trimestre une grande partie du terrain gagné.

Malgré le tour de vis de la Fed (c’était la deuxième majoration de taux depuis décembre), la Banque du Canada n’est toujours pas intervenue sur les taux canadiens. L’écart croissant entre les taux directeurs des deux pays a remis, vers la fin du trimestre, de la pression sur le huard, déjà tiré vers le bas par la baisse des prix du pétrole.

Les marchés mondiaux ont continué de surfer sur la vague de croissance économique et les perspectives inflationnistes. À preuve : en dollars canadiens, l’indice MSCI Monde a pris 5,34 %, un gain auquel tous les secteurs ont participé sauf celui de l’énergie; et l’indice MSCI Europe s’est élevé de 6,40 % en dépit des incertitudes politiques croissantes entourant le Brexit et les prochaines élections en France. En dollars américains, les actions de la région de l’Asie-Pacifique ont connu leur meilleur trimestre en cinq ans après que le recul des devises qui avait sévi au quatrième trimestre se fut largement résorbé. Résultat? L’indice MSCI Asie-Pacifique a bondi de 8,35 % en dollars canadiens.


Le présent commentaire est publié par le Groupe Investors. Il ‭reflète les vues de nos gestionnaires de portefeuille et est offert à ‭titre d’information générale seulement. Il ne vise pas à prodiguer ‭des conseils de placement ni à faire la promotion d’un placement ‭donné. Il se peut que le Groupe Investors ou ses fonds de ‭placement, ou encore les portefeuilles gérés par nos conseillers ‭externes, détiennent certains des titres mentionnés dans ce texte. ‭Aucun effort n’a été ménagé pour assurer l’exactitude de ‭l’information contenue dans ce commentaire à la date de ‭publication. Toutefois, le Groupe Investors ne garantit ni ‭l’exactitude, ni l’exhaustivité de cette information et décline toute ‭responsabilité relativement à toute perte découlant de cette ‭information. Produits et services de placement offerts par Services ‭Financiers Groupe Investors Inc. (au Québec, cabinet de services ‭financiers) et par Valeurs mobilières Groupe Investors Inc. (au ‭Québec, cabinet en planification financière). Valeurs mobilières ‭Groupe Investors Inc. est membre du Fonds canadien de protection ‭des épargnants.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller