Voyager seul

Pourquoi prendre des vacances en solo est bénéfique.

test

Lorsque je raconte aux gens que j’ai voyagé seule en Australie dans les années 1990, leur réaction varie de « Sans personne ? T’as pas eu peur ? » à « Wow ! Quel courage ! ». En vérité, je n’ai pas été courageuse, j’avais simplement besoin de m’évader de mon quotidien. J’étais célibataire dans la vingtaine et j’avais la chance de pouvoir compter sur une famille et des amis (sans oublier une prometteuse carrière de journaliste), mais mon instinct me disait que je devais sauter dans un avion, seule.

C’est ce que j’ai fait. Résultat ? J’ai vécu une expérience qui a changé ma vie en me sortant de ma zone de confort (j’ai fait du surf, de la plongée et du parachute) et qui a décuplé ma confiance en moi (aborder des étrangers n’est pas si facile lorsqu’on est timide). Et apparemment, j’avais raison : des études ont démontré que voyager en solo permet de mieux se connaître, de développer sa créativité et d’avoir une meilleure maîtrise de soi.

Selon une récente étude de la Queensland University of Technology Business School, un nombre croissant de gens préfèrent voyager seuls, même s’ils ont une famille et des amis. « Ils considèrent que c’est la meilleure façon d’en profiter pleinement », explique la professeure Connie Bianchi. La liberté, l’absence de compromis et la possibilité de rencontrer des gens comptent parmi leurs principales motivations. Bien qu’il y ait des inconvénients à partir seul, dont les coûts supplémentaires et la question de la sécurité, les bons côtés dépasseraient largement les mauvais.

« Voyager seul c’est presque faire de la méditation pleine conscience à une plus grande échelle. On doit être à l’écoute de sa tête, de son cœur et de son corps pour savoir ce que l’on veut vraiment et on apprend ainsi à mieux se connaître. »

« Voyager seul c’est presque faire de la méditation pleine conscience à une plus grande échelle », affirme Amy Deacon, une travailleuse sociale œuvrant pour une clinique privée de Toronto. « On doit être à l’écoute de sa tête, de son cœur et de son corps pour savoir ce que l’on veut vraiment et on apprend ainsi à mieux se connaître. »

Pour plusieurs, la simple idée de partir sans famille ou amis est plutôt intimidante. Certains peuvent ressentir de l’anxiété, de la culpabilité et même avoir l’impression d’être égocentriques en abandonnant ainsi leur quotidien et leurs responsabilités. Mais Amy Deacon croit qu’il s’agit parfois d’un « autotraitement » nécessaire. « C’est si enrichissant ! Même si on anticipe le départ et qu’on hésite à s’accorder cette pause, ce que l’on reçoit en retour vaut amplement le coup, ne serait-ce que pour recharger ses batteries. Lorsqu’on est énergisé, nos relations et notre travail s’en portent mieux », affirme la travailleuse sociale qui, malgré ses huit mois de grossesse, prépare une fin de semaine en solo à la campagne.

Adam Galinsky, professeur à la Columbia Business School de New York, s’est intéressé à l’effet des voyages sur l’imagination et il affirme que sortir de sa routine est bénéfique pour la créativité. « J’ai écrit certains de mes meilleurs textes à bord d’un avion ou dans un hôtel qui m’a inspiré de nouvelles idées ou réflexions. Il y a un puissant avantage à prendre une distance de notre quotidien », soutient-il.

Même s’il y a de nombreux bienfaits à partir seul, certaines personnes craignent d’avoir l’air esseulées ou désespérées. Ironiquement, elles ne pourraient être plus loin de la réalité : une nouvelle étude a démontré que ceux qui pratiquent des activités en solitaire – par exemple, visiter un musée, manger au restaurant et, oui, voyager seul – sont perçus comme étant plus ouverts d’esprit et approchables que ceux qui sont en couple ou en groupe.

Mais peut-être que la meilleure raison de voyager seul est la chance de pouvoir parler à la personne la plus importante de sa vie : soi-même. « C’est presque comme retrouver un vieil ami que l’on n’a pas vu depuis des mois, voire des années, affirme Amy Deacon. C’est l’occasion de reprendre contact et de faire le point. »

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller