Connaissez-vous le CRI ?

Le REER et le CELI ne sont pas les seuls comptes d’épargne canadiens.

test

« Les gens pensent que le REER et le CRI sont complètement différents, ce qui n’est pas le cas. »

 

Nous connaissons tous le REER, mais il existe d’autres régimes d’épargne-retraite. Plusieurs Canadiens détiennent un compte de retraite immobilisé (CRI). Vous n’en avez jamais entendu parler ? Ne vous en faites pas : ce type de compte est beaucoup moins populaire que le REER et, souvent, ceux qui en possèdent un ne sont même pas au courant. Mais qu’est-ce qu’un CRI, au juste ? Nous avons posé la question à David Ablett, directeur de la planification fiscale et successorale au Groupe Investors.

David Ablett
B.Comm., directeur de la planification fiscale et successorale au Groupe Investors

  • En quoi consiste un CRI et qui peut en avoir un ?

    Les gens pensent que le REER et le CRI sont complètement différents, ce qui n’est pas le cas. Un CRI est en fait un type de REER créé dans le seul but de conserver les fonds immobilisés d’un régime de retraite jusqu’à ce qu’on soit prêt, ou admissible, à toucher sa pension. Par exemple, si on quitte notre employeur et qu’on est trop jeune pour avoir accès à nos prestations de retraite ou qu’on choisit d’attendre avant de commencer à les recevoir, on peut transférer la valeur de celles-ci dans un CRI.

  • En quoi le CRI diffère-t-il d’un REER ?

    Dans les deux cas, on doit payer de l’impôt lorsqu’on en retire les fonds. Ce qui les distingue l’un de l’autre, c’est que le CRI est conçu pour y conserver cet argent jusqu’à notre retraite et que des règles strictes régulent le moment et la manière dont on peut y accéder. Pour ce qui est du REER, on peut en retirer les fonds n’importe quand.

  • Doit-on investir dans un REER même si on détient un CRI ?

    Oui. Un CRI ne couvre habituellement que quelques années de notre vie professionnelle, il vaut donc mieux continuer à investir dans un REER, notamment pour profiter d’allègements fiscaux. On ne peut pas cotiser à un CRI comme on le fait pour un REER.

  • Qu’est-ce que les détenteurs d’un CRI devraient savoir à propos de ce type de compte ?

    Il est important de comprendre les restrictions applicables lorsqu’on veut accéder aux fonds. Dans la plupart des provinces, l’âge minimum pour retirer ceux-ci est de 55 ans et on peut garder le compte actif jusqu’à la fin de notre 71e année.

     

    Cela dit, on ne reçoit pas de prestations provenant directement de notre CRI. Il faut transférer l’argent dans ce qu’on appelle un fonds de revenu viager (FRV). Il existe différents types de FRV, mais généralement on ne peut en retirer qu’un montant maximum par année, déterminé par les lois provinciales. C’est une manière de garantir qu’on pourra bénéficier de suffisamment d’argent jusqu’à la fin de nos jours.

     

    Ce montant maximum annuel est calculé en fonction de notre âge et de la valeur du FRV. Par conséquent, le revenu que l’on obtiendra de celui-ci dépendra du rendement des placements de notre compte. Plutôt que d’opter pour un FRV, on peut aussi utiliser l’actif de notre CRI pour souscrire à un contrat de rente viagère, ce qui nous assurera un montant fixe pour le reste de notre vie.

  • Y a-t-il une autre façon de retirer l’argent d’un CRI que de le convertir en un FRV ?

    Bien que ce ne soit pas la norme, il existe, selon les provinces, des circonstances particulières permettant de retirer l’argent d’un CRI. Par exemple, si l’actif qu’il contient est relativement peu élevé, si on peut prouver qu’on a une espérance de vie réduite ou si on vit une situation financière difficile, comme une perte d’emploi, et qu’on n’a accès à aucun autre fonds. De plus, en convertissant notre CRI en régime de revenu de retraite, on peut transférer la moitié de l’argent dans un REER. Comme toujours, il vaut mieux consulter notre conseiller financier avant d’effectuer tout retrait de notre CRI.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller