Repousser ses limites

Après un licenciement et un divorce, Ian Evans voulait se réaliser davantage. À 60 ans, il vient tout juste de terminer l’une des plus périlleuses expéditions qui soient.

test

La carte professionnelle de Ian xpévans indique : aventurier, conférencier motivateur et consultant en affaires. C’est bien peu dire. Au cours des deux dernières décennies, cet homme de 60 ans a gravi 5 des « 7 sommets », couru 10 marathons et pédalé d’un bout à l’autre de l’Australie, de l’Islande et jusqu’à l’océan Arctique. Bref, il s’agit d’une honorable tentative pour résumer une vie bien remplie. La plus récente expédition de Ian Evans remonte à 2015, alors qu’il a skié de la côte de l’Antarctique jusqu’au pôle Sud, rejoignant le club sélect d’aventuriers à avoir accompli ce que plusieurs considèrent comme « l’expédition la plus périlleuse au monde ».

« Je me sens encore plus vivant lorsque je suis au milieu de nulle part. Encore plus épanoui et davantage moi-même lorsque je ne dépends de personne, loin de la vie urbaine hypercomplexe d’aujourd’hui. »

Ian Evans n’est certainement pas un baby-boomer typique (le film LUNATIC documente d’ailleurs son périple en Antarctique). Les raisons qui l’ont amené à repousser ses limites sont toutefois familières à bien des gens s’apprêtant à prendre leur retraite : le besoin de faire une pause de la vie urbaine mouvementée. Mais plutôt que d’aller en Floride ou à Palm Springs, Ian Evans grimpe des montagnes. « Je me sens encore plus vivant lorsque je suis au milieu de nulle part. Encore plus épanoui et davantage moi-même lorsque je ne dépends de personne, loin de la vie urbaine hypercomplexe d’aujourd’hui », confie-t-il.

Le fondateur de Ian Evans & Associates Inc., un cabinet-conseil spécialisé en restructuration et en refinancement de compagnies de transport basé à Elora, en Ontario, n’a pas toujours été un aventurier. Il y a 20 ans, il occupait le poste de directeur financier pour CP Transport et, lorsque l’entreprise a menacé de faire faillite, il a tenté de la restructurer et de la vendre, sans succès. En moins de deux mois, il a perdu son emploi et son mariage s’est brisé. Ce fut son « moment Armageddon », comme il l’appelle. « J’avais 40 ans et, soudainement, j’avais tout perdu. Plus d’argent, plus de famille, plus de carrière. Je devais repartir à neuf. »

Ce qui lui a permis de se remettre sur pied ? Il a pris le temps d’écrire ce pour quoi il était doué, ce pour quoi il ne l’était pas et ce qu’il souhaitait réaliser. « Puis, je suis passé en mode action », raconte-t-il. Il a fondé son entreprise, décroché son premier contrat et rencontré sa future épouse un an plus tard. À l’époque, il avait déjà participé à quelques expéditions, mais il s’est alors décidé à voyager davantage et à repousser ses limites.

Aujourd’hui, Ian Evans donne des conférences de motivation à travers le Canada et affirme que tout le monde peut se surpasser, que ce soit sur le plan professionnel ou personnel. Son premier conseil : diviser les tâches qui sont en apparence complexes en plusieurs étapes. « Lorsqu’une entreprise est en difficulté, la plupart des gens tentent de se faire une vision d’ensemble et se sentent alors dépassés. Lorsque je suis au camp de base d’une montagne, je ne pense jamais au sommet, sinon je paniquerais. J’analyse les obstacles un à un. C’est une compétence que j’ai développée et que je cultive. »

Ian Evans recommande aussi d’apprendre à dire oui plus souvent. « Si on réfléchit trop longtemps, on trouve toujours une raison pour dire non. J’essaie de prendre ce genre de décisions rapidement et de trouver comment j’y parviendrai par la suite. À force de chercher des objections pour ne pas faire quelque chose, on finit par perdre confiance en soi », croit-il.

Au final, le principal message de Ian Evans est que n’importe qui peut faire comme lui. Il ne se considère pas comme un être extraordinaire. « Si on est assez déterminé et qu’on a une aptitude pour le faire, il suffit de faire le premier pas et qui sait ce qu’on peut accomplir ! »

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller