Pensez déjà à votre prochain emploi

Même si vous occupez le poste de vos rêves, il est toujours bon d’entretenir votre réseau de contacts et de mettre vos compétences à jour. Vous ne savez pas à quel moment vous devrez changer de carrière.

test

Bien qu’elle ait travaillé pendant 10 ans pour la même société pharmaceutique de Toronto, Jennifer Glass a toujours gardé un œil sur d’autres perspectives d’emploi. Après tout, il s’agit d’une industrie qui connaît souvent des fusions, la direction peut subitement considérer votre poste comme superflu ou définir une nouvelle orientation pour l’entreprise qui ne vous convient pas du tout.

Il faut réfléchir à la prochaine étape de sa vie professionnelle même si vous êtes satisfait de votre emploi.

Chaque fois que Jennifer Glass prenait part à un événement du milieu pharmaceutique, elle questionnait les autres participants sur leur emploi afin de se faire une meilleure idée des différentes fonctions au sein des autres entreprises. Elle était également en contact avec quelques recruteurs qui l’informeraient si d’alléchantes occasions se présentaient. « J’ai toujours pensé qu’on ne pouvait pas prévoir ce qui allait arriver », explique-t-elle.

Lee Weisser, conseillère en gestion de carrière pour l’entreprise torontoise Careers by Design, est aussi d’avis qu’il faut réfléchir à la prochaine étape de sa vie professionnelle même si vous êtes satisfait de votre emploi. « Si un remaniement inattendu survient, comme un changement de direction ou d’orientation d’entreprise, on ressent tout à coup de l’incertitude face à notre avenir professionnel », observe-t-elle.

Peu importe les raisons qui peuvent motiver un changement de carrière, la transition sera plus facile si vous avez déjà posé des jalons. Voici comment vous préparer pour l’emploi que vous ne saviez même pas que vous vouliez.

Soyez prêt à passer une entrevue
Soyez prêt à passer une entrevue
Gardez une trace de ce que vous accomplissez dans vos fonctions actuelles. Vous avez permis à l’entreprise de faire des économies ? Mis sur pied un programme qui a stimulé la notoriété de la marque ? Mentoré un nouvel employé ? Prenez tout cela en note. « Nous avons tendance à oublier ce genre d’information, mais il s’agit de bons arguments pour des employeurs potentiels », poursuit Lee Weisser.


Ne cessez jamais d’apprendre
Un employeur potentiel sera intéressé de voir que vous êtes au courant de ce qui se fait dans l’industrie et que vous êtes toujours disposé à apprendre. Ceci est encore plus vrai pour les employés plus âgés. Suivez un cours en ligne, bénéficiez du mentorat offert par un organisme professionnel ou des ateliers donnés au sein de votre entreprise. Un autre moyen d’élargir vos compétences : portez-vous volontaire pour chapeauter un projet, présenter un exposé ou remplir un mandat qui vous fera sortir légèrement de votre zone de confort.

Tissez des liens
Tissez des liens
Lee Weisser recommande également d’assister à des conférences dans votre domaine, de contacter des chasseurs de têtes et de siéger à des comités en dehors de votre travail. C’est ce qu’a fait Jason Beitchman, un avocat de Toronto, lorsqu’il a réalisé que travailler pour une grande firme n’était pas pour lui. En faisant du bénévolat pour l’Association du Barreau de l’Ontario, il a rencontré un avocat qui exerçait dans un cabinet qui lui convenait davantage. Quand il a été prêt à faire le saut, il a appelé ce dernier et a rejoint son équipe. « Une fois que j’ai pris la décision de changer, tout s’est passé très vite », révèle Jason Beitchman qui dirige maintenant sa propre firme.

Soyez présent en ligne
Soyez présent en ligne
De nos jours, vous n’arriverez nulle part sans une certaine présence sur les médias sociaux. Les recruteurs et les responsables de l’embauche ont souvent recours à LinkedIn pour trouver des candidats. Même si vous envoyez un CV de façon traditionnelle, c’est le premier endroit où on ira chercher des renseignements sur vous. Ajoutez une photo professionnelle, mentionnez clairement vos accomplissements et gardez votre réseau de contacts à jour. N’oubliez pas que le réseautage – même en ligne – est à double sens. Partagez des articles qui sont, selon vous, susceptibles d’aider les autres et appuyez les compétences et l’expérience de vos contacts.

Lorsque Jennifer Glass s’est sentie prête à changer d’emploi, elle a passé quelques entrevues avant qu’un chasseur de têtes ne l’approche pour lui proposer un poste de consultante. « Je n’avais jamais fait ce genre de travail, mais j’étais ouverte à cette idée », confie-t-elle. De nombreux défis l’attendent dans ce rôle, mais être poussée hors de sa zone de confort lui a fait réaliser qu’un changement n’est pas la fin du monde. Au contraire, un changement peut être une bonne chose.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller