Faut-il déménager dans plus petit ?

Troquer une dispendieuse demeure contre un condo plus abordable a déjà été une bonne idée. Mais, maintenant que les prix de l’immobilier sont à la hausse dans plusieurs secteurs, le jeu n’en vaut pas toujours la chandelle.

test

Pendant 20 ans, Mary et Randy Marlo ont élevé leurs deux enfants dans un magnifique bungalow de style ranch, juché sur une colline du quartier West Rouge de Toronto.

L’été, toute la famille profitait de la cour et admirait les couchers de soleil depuis la spacieuse véranda. Mais, une fois les enfants devenus grands, leur propriété ayant pris de la valeur, les époux Marlo ont su qu’il était temps de déménager dans un plus petit logis.

Au printemps dernier, ils ont fait le vide de leur maison et planté une pancarte « À vendre » devant chez eux. Deux semaines plus tard, ils entamaient la recherche d’un condo au centre-ville. « Je me sentais bizarre. C’était un mélange d’émotions, de bonheur, de fierté, d’anxiété et de tristesse », raconte Mary.

Le couple a toutefois fait face à une situation qu’il n’aurait pas pu prévoir lorsqu’il a acheté sa maison des années plus tôt : le condo sur lequel Mary et Randy avaient arrêté leur choix était si cher qu’ils ne pourraient pas profiter d’un confortable coussin pour leur retraite.

Ils ne sont pas les seuls à avoir eu cette mauvaise surprise. Selon l’analyste du marché immobilier Ben Rabidoux, la transformation démographique canadienne commence à affecter l’immobilier ; les propriétaires de 60 ans et plus vendent leur maison familiale pour déménager dans un logement plus petit et plus facile d’entretien.

La plupart d’entre eux rencontrent le même problème : le prix élevé des condos en ville. Vendre sa propriété 750 000 $ sans hypothèque est certainement réjouissant, mais dépenser ensuite 500 000 $ ou plus pour un condo laisse peu d’économies une fois les frais et commissions payés.

Cela ne signifie pas que déménager dans plus petit n’est pas une bonne idée, mais il faut s’assurer de le faire pour les bonnes raisons.

Réfléchissez à votre style de vie

La première question à se poser est la suivante : quel genre de logement correspond à votre style de vie ? Il peut être excitant de déménager dans un beau condo situé dans un quartier en vue, mais n’oubliez pas votre famille. Par exemple, est-ce que vos enfants maintenant adultes vous visitent durant le temps des Fêtes ? Aimez-vous recevoir toute la famille à dîner ? Vos petits-enfants dorment-ils chez vous ? Bien qu’il existe des solutions comme les divans-lits ou les chambres d’amis, assurez-vous de faire un choix éclairé qui réponde à vos besoins.

On croit à tort qu’un plus petit logement coûte moins cher. En réalité, vos factures mensuelles ne seront pas moins élevées, surtout si vous payez des frais de condo.

Êtes-vous prêts à payer des frais mensuels ?

On croit à tort qu’un plus petit logement coûte moins cher. En réalité, vos factures mensuelles ne seront pas moins élevées, surtout si vous payez des frais de condo, prévient Stephanie Butler, fondatrice de Serenity Organizing Solutions à Barrie, en Ontario. Rappelez-vous qu’une propriété haut de gamme se vend habituellement à un prix élevé, sans compter les frais mensuels comme l’entretien et le stationnement. Tenez compte de toutes les dépenses dans vos calculs, recommande-t-elle.

Pourquoi plus petit ?

Enfin, réfléchissez à la principale raison qui motive la décision d’opter pour un plus petit espace de vie. Si vous voulez renflouer votre compte bancaire, l’idéal est peut-être de chercher une habitation rentable dans un marché plus abordable. Si vous désirez profiter du fait que vos enfants aient quitté le nid pour voyager, un logement clé en main qui demande peu d’entretien est sans doute une bonne idée. Peu importe la décision, l’essentiel est de trouver une maison qui corresponde à vos besoins et à votre style de vie.

En fin de compte, les époux Marlo ont acheté le condo au centre-ville malgré son prix élevé. Ils sont conscients qu’ils auraient pu tirer avantage d’un plus gros fonds de retraite s’ils s’étaient établis ailleurs. « Ce n’était pas simplement une question d’argent, mais aussi de mode de vie, explique Randy. Nous ne voulions pas nous occuper d’une grande cour ni d’une maison. Nous recherchions un logement urbain et clé en main. »

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller