Assurez-vous avant de partir

Il est toujours plaisant de sortir de la ville, mais on ne devrait jamais quitter la maison sans prendre ces précautions.

test

Vous aviez un rêve : passer l’hiver sous le soleil, là où la gougoune se porte tous les jours. Aujourd’hui, ce rêve est devenu une réalité. Vous passez vos hivers dans le Sud à jouer à la canasta et à perfectionner votre élan au golf.

Même si la perspective de vous sauver de l’hiver est des plus excitantes, vous avez maintenant deux demeures à entretenir dans différents pays. Le passage de l’une à l’autre peut être éreintant, mais avec un minimum de préparation, la transition peut se faire en douceur.

Moyennant un supplément ou un souper princier, vous pourriez vous arranger avec votre gardien pour qu’il déneige l’entrée ou tonde la pelouse. De cette façon, on croira que quelqu’un habite là et on sera moins tenté de vous dévaliser.

Trouver une personne qui veillera sur la maison

Avant de prendre l’avion ou la route, vous devez trouver quelqu’un qui pourra surveiller votre maison pendant votre absence. Que ce soit un membre de la famille, un voisin ou une personne que vous paierez, l’heureux élu devra faire sa ronde régulièrement. Il ne s’agit pas seulement de ramasser votre courier ; votre assurance habitation pourrait bien l’exiger.

Moyennant un supplément ou un souper princier, vous pourriez vous arranger avec votre gardien pour qu’il déneige l’entrée ou tonde la pelouse. De cette façon, on croira que quelqu’un habite là et on sera moins tenté de vous dévaliser.

Le chauffage et la plomberie

La dernière chose que l’on veut voir quand on rentre à la maison, c’est un dégât d’eau. N’oubliez pas de couper l’eau avant de partir et assurez-vous que votre pompe de puisard fonctionne bien.

Vous pouvez aussi régler le thermostat à une température plus basse, mais ne fermez pas complètement les climatiseurs ou le chauffage. S’il fait trop chaud dans la maison, les planchers de bois pourraient gondoler, et s’il fait trop froid, les tuyaux pourraient geler.

Le toit

Maintenant que vous avez trouvé quelqu’un pour s’occuper de l’intérieur de la maison, il est temps de penser à l’extérieur et de regarder le toit. Vérifiez s’il n’y a pas de bardeaux manquants ou lâches et enlevez les feuilles et les débris qui pourraient s’être accumulés dans les gouttières.

Avant de partir pour l’hiver, ajoutez des rallonges aux gouttières afin que l’eau issue de la fonte des glaces s’écoule loin de la maison. Attention aux digues de glace, qui peuvent endommager le toit et provoquer des infiltrations d’eau. Pour empêcher leur formation, demandez à un ami ou un parent de jeter un coup d’œil à votre toit l’hiver. Si des réparations sont nécessaires pendant votre absence, prévoyez le coup et donnez-lui le nom d’un entrepreneur de confiance.

Protégez vos renseignements

Dans un élan d’enthousiasme, vous pourriez être tenté de parler de vos projets de voyage. Faites attention à ce que vous dites ! Si vous informez tous vos amis sur les réseaux sociaux que vous partez en vacances, cela pourrait parvenir à des oreilles mal intentionnées.

De plus, assurez-vous qu’on ne peut pas voir le calendrier sur lequel vous avez noté vos vacances par une porte d’entrée de la maison. Sachant que vous n’y êtes pas, un cambrioleur pourrait en profiter pour faire une petite visite.

Examinez vos documents

Assurez-vous que votre passeport sera valide jusqu’à la fin de votre voyage. Selon votre destination, votre passeport pourrait devoir être valide pour une période d’au moins six mois après votre entrée au pays et vous pourriez même avoir besoin d’un visa. N’oubliez pas de vérifier les exigences d’entrée au pays avant votre départ.

Le refus de votre carte de crédit pourrait non seulement vous mettre dans l’embarras, mais il pourrait aussi déstabiliser vos plans de voyage. Vérifiez bien la date d’expiration de vos cartes de crédit et de débit et informez votre institution financière que vous séjournerez à l’étranger.

Informez-vous avant de partir

Si c’est la première année que, comme Robert Charlebois, vous vous en allez demain dans le Sud au soleil, prenez le temps de vous renseigner sur les exigences en matière d’immigration de votre pays de destination et vérifiez votre couverture d’assurance.

Dans la plupart des pays, la durée d’un séjour qui n’exige pas l’obtention du statut d’immigrant est limitée. Par exemple, si vous allez aux États-Unis et que vous détenez un visa de visiteur B-2, vous pouvez habituellement y rester pour une période maximale de six mois. Pour savoir combien de jours vous avez passés aux États-Unis, consultez le site Web de suivi du formulaire I-94 du Service des douanes et de la protection des frontières (U.S. Customs and Border Protection – CBP).

Avant de quitter le Canada, vérifiez que vous êtes bien assuré :

  • vous pourriez avoir besoin d’une assurance maladie complémentaire ;
  • si vous n’en avez pas, vous devriez envisager de vous procurer une assurance contre les maladies graves ;
  • si vous partez pour plusieurs mois, il se pourrait que vous ne soyez plus admissible au régime d’assurance maladie provincial jusqu’à ce vous retrouviez le statut de résident canadien. Puisque chaque province a sa propre définition de ce qu’est un « non-résident » aux fins de l’admissibilité au régime d’assurance maladie, vérifiez combien de temps vous pouvez séjourner à l’étranger avant de perdre votre admissibilité.

Contactez-nous dès aujourd’hui pour nous parler de vos projets de voyage. Nous pouvons vous aider à vous assurer que tout est en ordre pour partir la tête tranquille.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller