Soigner par générosité

Vous aimeriez donner au suivant ? Inspirez-vous de ces généreuses personnes qui viennent en aide aux hôpitaux.

test

La dernière fois que vous êtes allé dans un centre hospitalier, comme patient ou visiteur, vous n’avez sans doute pas remarqué le nom qui était inscrit à l’entrée. C’est aux philanthropes dont le nom apparaît sur les édifices et dans les couloirs des hôpitaux à travers le pays qu’on doit les millions de dollars qui permettent aux Canadiens de vivre plus longtemps, et en meilleure santé. Qu’est-ce qui incite ces gens à donner tant d’argent pour des causes médicales ? Pour le comprendre, nous avons rencontré cinq importants bienfaiteurs.

Un engagement familial

Emmanuelle Gattuso et Allan Slaight

L’engagement du couple envers la Fondation du cancer de l’hôpital Princess Margaret, à Toronto, remonte à 2002, alors que la chaire Gattuso en chirurgie du cancer du sein était inaugurée en l’honneur de la mère et de la sœur d’Emmanuelle Gattuso, toutes deux atteintes de cette maladie. Quelques années plus tard, c’était au tour d’Emmanuelle Gattuso de recevoir ce même diagnostic, passant ainsi de donatrice à patiente. Même une fois que cette dernière a vaincu le cancer, la famille Gattuso-Slaight a poursuivi son appui financier. En 2009, elle a donné plus de 20 millions de dollars au Centre Gattuso de diagnostic rapide de l’hôpital Princess Margaret, qui permet aux patientes d’obtenir leur diagnostic et leur plan de traitement le jour même où elles passent leur test. En 2013, la famille a ajouté la somme supplémentaire de 50 millions de dollars, le plus généreux don offert par un particulier de l’histoire de la recherche pour le cancer au Canada.

En l’honneur d’un oncle

Peter Munk

La plupart des gens connaissent Peter Munk comme étant le fondateur et président émérite du géant aurifère torontois Barrick Gold Corporation. Mais le nom Munk est aussi synonyme de philanthropie, notamment en raison du don de plus de 65 millions de dollars qu’il a versés au Centre de soins cardiaques Peter Munk du General Hospital de Toronto. Ce dernier a choisi de financer la médecine cardiaque après avoir appris que les principales causes de décès étaient liées aux problèmes de cœur. Il faut aussi savoir que son oncle, qui l’a aidé à émigrer de la Hongrie au Canada, est décédé d’une insuffisance cardiaque. En novembre 2014, Peter Munk est devenu l’un des patients du centre afin d’y subir une intervention pour débloquer la valve principale de son cœur. Grâce à un nouveau traitement, financé en partie par ses dons, il a évité une chirurgie à cœur ouvert, dont les risques sont très élevés, et son séjour à l’hôpital n’a été que de quelques jours. Même si son bon karma a peut-être contribué à son prompt rétablissement, Peter Munk considère la philanthropie à la fois comme une responsabilité et un plaisir. « Lorsqu’on regardera en arrière à la fin de notre vie, on aura la satisfaction de voir tout ce qu’on a accompli pour la communauté et la société », a-t-il déclaré dans une entrevue en 2015.

Appuyer sa collectivité

Edward et Marjorie Danylchuk

Depuis des années, les Danylchuk jouent un important rôle de bénévoles et de commanditaires pour le Grace Hospital de Winnipeg. En 2015, le couple a offert 3,25 millions de dollars pour la campagne de financement Tomorrow’s Grace, le plus important don qui ait été donné à un hôpital communautaire de Winnipeg. Les fonds ont été investis dans l’achat d’un nouvel appareil d’imagerie par résonance magnétique (IRM) et dans la construction d’une nouvelle unité d’urgences. D’ailleurs, les édifices consacrés à l’IRM et aux urgences portent désormais le nom d’Edward et Marjorie Danylchuk. Cette dernière se considère chez elle à Winnipeg et le Grace Hospital est, selon elle, « essentiel à la santé et au bien-être des gens de la collectivité. Il nous a aidés, ainsi que nos enfants et nos petits-enfants. Nous sommes privilégiés de pouvoir redonner et appuyer l’avenir à long terme de l’hôpital tandis qu’il continue de répondre à nos besoins de santé ».

Les enfants d’abord

Stan et Marge Owerko

En 2014, deux ans après qu’ils aient donné 5 millions de dollars à l’Alberta Children’s Hospital pour venir en aide aux enfants atteints d’une lésion ou d’une maladie cérébrale, Stan et Marge Owerko ont doublé la mise et investi la somme de 10 millions de dollars. Le couple s’est dit inspiré par ce que son premier don a permis à cet hôpital de Calgary d’accomplir, que ce soit au niveau des programmes, de la technologie et de la recherche sur les troubles cérébraux infantiles, y compris le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH), les troubles du sommeil, les traumatismes crâniens, les AVC et l’épilepsie. En outre, Stan et Marge Owerko ont créé le fonds Owerko Family Fund for Brain Health pour la fondation de l’Alberta Children’s Hospital, auquel les membres de la collectivité peuvent contribuer.

« Je ne suis qu’un plombier qui a beaucoup travaillé et qui a eu de la chance dans la vie, estime le propriétaire de Keith Plumbing & Heating. J’ai pensé qu’un don à l’hôpital serait une bonne idée pour aider un grand nombre de personnes. »

Être généreux quand on est chanceux

Paul Myers

Paul Myers est un plombier et entrepreneur vivant à North Vancouver depuis plus de 80 ans, et il a été patient de l’hôpital Lions Gate à quelques reprises. Il y a reçu des soins pour des fractures du poignet, du bras et de sept côtes, survenues à trois moments différents, et ses quatre enfants y sont nés. Il était tout à fait sensé pour Paul Myers de faire preuve de générosité envers un établissement qui aide les gens et qui lui a toujours offert un bon service. En 2015, il a donné 25 millions de dollars à la fondation de l’hôpital Lions Gate, le don le plus important versé à une fondation hospitalière en Colombie-Britannique. L’argent sera consacré à améliorer les soins aux patients, et à la rénovation d’infrastructures vieillissantes. « Je ne suis qu’un plombier qui a beaucoup travaillé et qui a eu de la chance dans la vie, estime le propriétaire de Keith Plumbing & Heating. J’ai pensé qu’un don à l’hôpital serait une bonne idée pour aider un grand nombre de personnes. » En l’honneur de ce philanthrope, la tour South Acute de l’hôpital porte désormais le nom de Paul Myers.

Vous n’avez pas des millions à donner ? Pas besoin d’être riche pour être généreux. Pensez à une cause qui vous tient à cœur, contactez un hôpital de votre région ou une clinique spécialisée dans un domaine qui compte pour vous. Chaque cent peut faire une différence.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller