Faites le bon choix : désigner un liquidateur ou un mandataire

Assurez-vous de choisir la bonne personne pour gérer vos finances lorsque vous ne serez plus apte à le faire.

test

Le travail d’un liquidateur est difficile, tout comme son choix. Voici quelques questions à vous poser au moment de nommer votre liquidateur :

Votre liquidateur habite-t-il à proximité ?

Il est de pratique courante de nommer un liquidateur qui vit dans la même province ou ville que vous. Il lui sera ainsi plus facile de traiter avec vos bénéficiaires et de s’occuper de vos biens.

Toutefois, c’est votre succession, et si vous tenez à avoir deux liquidateurs (comme vos deux enfants), libre à vous.

Votre liquidateur passe-t-il facilement à l’action ?

Les nombreuses et diverses responsabilités d’un liquidateur comprennent notamment les suivantes : prendre les dispositions immédiates, distribuer les biens de la succession, produire les déclarations de revenus, travailler avec les avocats ou notaires et les comptables au besoin, et réunir, protéger, évaluer et vendre les biens. La procrastination n’a pas sa place.

Avez-vous besoin de plus d’un liquidateur ?

Si le rôle du liquidateur est si difficile, devriez-vous en nommer deux ? Il est habituellement plus facile d’en avoir un seul – moins de temps, moins de paperasserie. Toutefois, c’est votre succession, et si vous tenez à avoir deux liquidateurs (comme vos deux enfants), libre à vous.

Votre liquidateur est-il susceptible de vous survivre ?

C’est triste de penser à cela, mais pourtant important de le faire. Si vous choisissez un liquidateur plus jeune que vous et en santé, vous avez plus de chances qu’il soit toujours là pour s’occuper de votre succession.


Comment bien remplir votre rôle de mandataire

Lorsque vous êtes nommé liquidateur, vous agissez au nom de la succession d’une personne après son décès. Lorsque votre rôle est celui d’un mandataire, vous agissez légalement dans l’intérêt supérieur d’une personne vivante mais incapable d’agir par elle-même. Les deux rôles comportent une énorme responsabilité. Si vous avez été nommé mandataire, assurez-vous de suivre les conseils suivants.

  • pointe
    pointe

    Comprenez bien la portée de vos « pouvoirs »

    Les mandats peuvent prendre diverses formes. Certains limitent les pouvoirs à certains biens seulement ou les limitent dans le temps, tandis que d’autres donnent des pouvoirs généraux pour s’occuper de la totalité des biens de la personne.

  • pointe
    pointe

    Obtenez des conseils judicieux

    Les mandataires peuvent aussi faire les frais d’abus. Rappelez-vous que les comptables, les avocats et les notaires ne sont pas des conseillers financiers. Assurez-vous de demander des conseils à un conseiller financier sur la protection d’avoirs financiers.

  • pointe
    pointe

    N’abusez pas de vos pouvoirs

    L’abus financier est un délit grave. Si une personne vous a choisi comme mandataire, elle compte sur vous pour agir dans son intérêt supérieur et non dans le vôtre. Votre rôle de mandataire ne vous autorise pas à utiliser l’argent du mandant ou ses cartes bancaires pour payer vos dépenses personnelles.

  • pointe
    pointe

    Assurez-vous de tenir le mandant informé

    Assurez la tranquillité d’esprit du mandant en l’informant régulièrement de la gestion de ses finances.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller