Vivre plus longtemps

La science s’évertue à allonger l’espérance de vie, mais quelques bonnes vieilles astuces peuvent aider à rester jeune.

test

En 2009, Aviva Mayers, 55 ans, apprend qu’elle a vaincu son cancer du sein. La nouvelle la comble de joie, mais son corps est très affaibli par les traitements, et elle sait que la maladie peut revenir. Si seulement elle pouvait « remonter le temps », se dit-elle, et retourner à une époque où elle était jeune et en santé, et ainsi éviter les préoccupations liées à l’âge…

À défaut de rajeunir, Aviva Mayers a décidé d’explorer des façons de ralentir le temps. Elle a trouvé des suppléments qui, selon son médecin, peuvent aider à contrer des cancers liés au vieillissement, comme l’hormone DHEA dont le taux diminue avec l’âge, et l’estriol, une forme d’estrogène. Elle a aussi augmenté sa dose quotidienne d’activité physique, déjà élevée, et pratiquement éliminé les pâtes et la farine blanches de son régime alimentaire. Impossible de savoir avec certitude si ces changements influenceront la suite des choses. Mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour rester jeune et en santé le plus longtemps possible ?

« L’âge est un état d’esprit lié à la façon dont on se sent. Et la façon dont on se sent repose sur celle dont on prend soin de son corps. »

Au cours des dernières années, des centaines d’études prometteuses ont examiné le rôle de divers gènes, protéines, hormones et suppléments dans le vieillissement. Une étude menée en 2013 a révélé qu’un dérivé de la vitamine B3 entraîne les mitochondries des souris âgées à fonctionner comme celles des jeunes souris. Une autre étude a démontré que les adultes qui font couramment des jeûnes sont capables de renouveler les cellules souches dans leur système immunitaire, qui déclinent habituellement avec l’âge.

Cette conclusion est peut-être emballante, mais Siegfried Hekimi, biologiste à l’Université McGill, souligne que la science en est encore à ses balbutiements dans le domaine du vieillissement et que les recherches mènent souvent à des résultats contradictoires. Le Dr Kenneth Rockwood, un chercheur renommé en médecine gériatrique et en démence, ajoute qu’aucune étude jusqu’à présent n’a laissé entendre qu’une pilule magique ou un supplément aiderait à prolonger la vie.

Cela ne nous empêche pas de lutter contre nos rides ! Le Dr Rockwood rapporte que selon des études, bien manger et bien dormir, ne pas fumer, faire de l’exercice physique pendant 45 minutes de cinq à six jours par semaine, consommer de l’alcool avec modération et avoir une vie sociale aident à vivre vieux. Rester actif réduit aussi les risques de souffrir d’alzheimer, d’une maladie cardiaque et d’autres maux susceptibles d’entraver la qualité de vie.

Aviva Mayers sait bien que son régime anti-âge ne peut pas véritablement arrêter le temps, mais adopter de saines habitudes à son âge ne peut pas nuire, croit-elle : « L’âge est un état d’esprit lié à la façon dont on se sent. Et la façon dont on se sent repose sur celle dont on prend soin de son corps. »

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller