De l’or en barre


  • Partager sur linkedin

De l’or en barre


En février dernier, Kaillie Humphries a fait la fierté des Canadiens en remportant sa deuxième médaille d’or olympique.

Kaillie Humphries, double médaillée d’or olympique en bobsleigh, sait à quel point il est difficile d’atteindre la plus haute marche du podium. À 15 ans, la Calgarienne se casse les deux jambes lors d’une descente en skis. À 17 ans, elle se fracture la clavicule dans un terrible accident de bobsleigh. Aux Jeux olympiques de 2006, son entraîneur décide de la laisser sur le banc. Une blessure d’amour-propre à la suite de laquelle elle envisage même de se joindre à l’équipe d’Angleterre…

Ces épreuves auraient incité n’importe quel athlète à jeter l’éponge. Mais Kaillie n’a jamais songé à abandonner. À dire vrai, malgré ces obstacles, elle s’est frayé un chemin jusqu’au sommet. « Chaque athlète a des défis à relever », croit Kaillie, qui, avec sa coéquipière Heather Moyse, est devenue la première femme à remporter deux médailles d’or olympiques consécutives en bobsleigh. « J’ai appris davantage de toutes mes erreurs, de tous les événements malheureux qui sont survenus durant ma carrière, que de mes réussites. »

Huit mois après sa victoire à Sotchi, en Russie, Kaillie fait toujours montre d’une détermination hors norme, mais pas nécessairement sur la piste de bobsleigh. Elle se soumet maintenant à un horaire chargé d’allocutions et d’apparitions publiques. Ces activités post-olympiques lui permettent de rester dans le coup, comme elle se plaît à le dire : « Nous voulons nous concentrer sur l’angle des affaires, et construire ma marque et mon image. »

Dans ce domaine, elle n’a rien à craindre. Avec sa chevelure blond platine et ses tatouages, l’athlète de 28 ans est difficile à oublier. Au-delà de l’image, cependant, elle est articulée, rayonnante d’énergie positive. Et son exemple de réussite est une inspiration pour tous.

« Savoir que votre meilleur chrono est le meilleur au monde est une sensation indescriptible. »

Kaillie n’avait que 17 ans lorsqu’elle a découvert le bobsleigh. C’est cette même année qu’elle se fracturait la clavicule. Heureusement, la ténacité que lui ont inculquée ses parents est bien enracinée et lui a servi tout au long de sa carrière.

En 2010, Kaillie a réalisé le rêve de sa vie : remporter sa première médaille d’or olympique. « Lorsqu’on réalise qu’on a gagné, on passe par toute la gamme des émotions, confie-t-elle. Il faut se pincer pour croire qu’un objectif, qu’un rêve que l’on caresse depuis l’enfance vient de devenir réalité. »

Elle admet qu’elle n’aurait pas pu y arriver sans le soutien de ses amis et de sa famille, et l’aide financière de ses commanditaires de longue date au Groupe Investors (où son père travaille depuis de nombreuses années). Elle ne sait pas encore si elle tentera de décrocher une troisième médaille en 2018, mais il ne fait aucun doute qu’elle aime être la meilleure bobeuse de la planète : « Savoir que votre meilleur chrono est le meilleur au monde est une sensation indescriptible. »

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller