L’eau de vie

À Toronto, Project Water apaise la soif de milliers de gens.

test

Jody Steinhauer, directrice générale au Bargains Group, un grossiste de t-shirts et d’articles promotionnels pour les OSBL, consacre le plus clair de son temps à aider les Canadiens défavorisés. En 2000, elle lance le premier programme de responsabilité sociale de l’entreprise (RSE), Project Winter Survival, qui vise à fournir des trousses de survie aux itinérants de Toronto pour affronter les temps froids.

Considérant que les longs mois d’hiver sont les plus pénibles pour les sans-logis, le choix de Jody Steinhauer s’arrête naturellement sur cette saison. Toutefois, une infirmière lui apprend qu’un plus grand nombre de sans-abri meurent de déshydratation l’été que d’hypothermie l’hiver.

La même année, devant ce problème de taille, Steinhauer met sur pied Project Water, une initiative RSE qui distribue chaque année près de 350 000 bouteilles d’eau dans 160 centres de services sociaux de la région du Grand Toronto. Si le programme d’hiver a attiré spontanément les fournisseurs, cette fois-ci, l’organisatrice doit solliciter l’appui de nouvelles entreprises.

« En sachant que nous sauvons la vie de milliers de gens grâce à cette eau embouteillée, le sentiment d’accomplissement est fort. »

Par bonheur, un grand nombre de compagnies répondent à l’appel. Six ans plus tard, Nestlé Waters Canada a fait don de 664 064 bouteilles d’eau, d’une valeur totale de 110 000 $, et Canada Cartage assure le transport et les services d’entreposage. Target, Home Depot et d’autres grandes entreprises ont aussi prêté main-forte. « En sachant que nous sauvons la vie de milliers de gens grâce à cette eau embouteillée, le sentiment d’accomplissement est fort », dit Steinhauer.

Alors que l’approvisionnement nécessite des mois de planification et l’aide de centaines de bénévoles, la distribution dans les centres est terminée en une journée, souvent pendant la première semaine de juillet. Depuis sa fondation, le programme distribue plus de 1,5 million de bouteilles d’eau.

Avoir pu transposer ce projet en un programme RSE relève de l’exploit. Cet accomplissement, Jody Steinhauer le prend toutefois avec un recul, question de continuer d’élever le niveau d’implication. En 2013, Project Water s’est joint à Engage and Change, un organisme national de bienfaisance, qui assure la croissance et le succès de ses projets d’hiver et d’été. « Je suis très fière de ce que nous avons mis sur pied, confie-t-elle. Prochaine étape : étendre notre programme à l’échelle nationale. »

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller