Au lit, insomnie !

Quelques conseils pour combattre les troubles du sommeil et s’endormir l’esprit tranquille.

test

Au cours des sept dernières années, Crystal Lau n’a pas dormi plus de trois heures d’affilée. Le problème est survenu lorsque cette preneuse de son de Vancouver a commencé à travailler presque sans relâche : « Je faisais un stage le jour et je travaillais à temps plein le soir, raconte-t-elle. Je ne dormais que quatre heures par nuit. À partir de ce moment, je n’ai jamais pu dormir aussi bien qu’avant. »

Crystal n’est pas la seule dans cette situation. Selon les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis, de 50 à 70 millions d’adultes américains souffrent de troubles du sommeil. L’organisme a découvert que 35 % de la population dort moins de 7 heures par nuit.

On doit s’accorder un maximum de temps de repos, par exemple en se couchant plus tôt, et tenter de fermer l’œil un nombre constant d’heures chaque nuit.

On pourrait croire que l’insomnie est un inconvénient mineur, mais il représente un risque grave pour notre santé globale, affirme le Dr David Dinges, directeur adjoint du Center for Sleep and Respiratory Neurobiology de l’Université de Pennsylvanie. Une carence de sommeil augmente les risques de commettre des erreurs, et expose à la dépression et à certaines maladies cardiovasculaires. De plus, nos habitudes de sommeil se dégradent avec l’âge : « Notre cerveau ne nous permet pas de dormir autant que lorsque nous étions jeunes. »

« Pour tirer avantage de nos nuits, le sommeil doit être une priorité », explique le Dr Dinges. On doit s’accorder un maximum de temps de repos, par exemple en se couchant plus tôt, et tenter de fermer l’œil un nombre constant d’heures chaque nuit.

Il est aussi recommandé de laisser de côté ordinateur, tablette, télé et téléphone intelligent pendant les 30 à 45 minutes qui précèdent le coucher, soutient le Dr Nitun Verma, directeur médical du California’s Washington Township Center for Sleep Disorders de Fremont. Selon lui, nous sommes stimulés de toutes parts par la technologie et nous en faisons trop chaque jour, ce qui nous tient éveillés. « Notre cerveau a besoin de s’accorder une pause avant de s’endormir », poursuit-il.

Pour Crystal, le plus difficile est de faire le vide. Une courte séance de yoga après le travail l’aide toutefois à relaxer et à dormir plus longtemps… mais pas encore toute la nuit. « J’ai toujours bon espoir qu’un jour le sommeil reviendra », conclut-elle.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller