Justin Trudeau s’est entretenu avec Joe Biden

Le premier ministre du Canada a déclaré sur son compte Twitter avoir eu un entretien aujourd’hui avec le président désigné des États-Unis, Joe Biden, avec qui il s’est engagé à travailler étroitement pour relever les défis auxquels font face les deux pays.

test

Le premier ministre du Canada a déclaré sur son compte Twitter avoir eu un entretien aujourd’hui avec le président désigné des États-Unis, Joe Biden, avec qui il s’est engagé à travailler étroitement pour relever les défis auxquels font face les deux pays.

Dans un premier gazouillis, Justin Trudeau écrit : Je viens de lui parler et je l'ai encore félicité pour son élection. Nous avons déjà travaillé ensemble par le passé et nous sommes prêts à poursuivre ce travail et à relever les défis et à saisir les opportunités qui se présentent à nos deux pays, notamment le changement climatique et la COVID-19.

Nous avons parlé de ces défis spécifiques aujourd'hui, ainsi que du commerce, de l'énergie, de l'OTAN, du racisme anti-noir et de la détention arbitraire de Michael Kovrig et Michael Spavor par la Chine, a précisé Justin Trudeau dans une deuxième publication.

Le premier ministre canadien et le président désigné des États-Unis ont par ailleurs convenu de demeurer en contact et de travailler en étroite collaboration, ajoute Justin Trudeau.

Dans le compte-rendu officiel de la conversation publié par le bureau du premier ministre, il est aussi indiqué que les délicats dossiers des échanges commerciaux, du bois d'oeuvre, des politiques protectionnistes du Buy American Act et de la coopération en matière d'approvisionnement en énergie, notamment avec l'oléoduc Keystone XL, feront l'objet d'un renforcement de la collaboration canado-américaine.

Selon le bureau du premier ministre, Justin Trudeau est le premier leader étranger contacté au téléphone par Joe Biden depuis l'annonce de sa victoire, samedi.

Questionné en matinée par les journalistes sur le fait qu’il pourrait avoir peut-être offert ses félicitations trop rapidement à Joe Biden étant donné que Donald Trump n’a pas encore concédé sa victoire, Justin Trudeau a estimé que non, les félicitations canadiennes n’ont pas été précipitées.

Une fois que la déclaration a été faite clairement comme elle a été faite en fin de semaine, nous pouvons être assez certains des résultats.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Nous faisons confiance au processus électoral américain et j'ai été content de féliciter le président désigné Biden en fin de semaine, a ajouté M. Trudeau.

Le chef du gouvernement canadien a offert ses félicitations au candidat démocrate Joe Biden samedi dernier après que les grands réseaux de télévision américains ainsi que d’autres organismes de presse des États-Unis eurent annoncé la victoire de Joe Biden aux présidentielles, après trois jours de dépouillement des voix au terme d’un vote serré.

Une victoire que refuse catégoriquement de concéder le président sortant Donald Trump qui, dès le premier jour de scrutin, a dénoncé une élection volée, selon lui, par le vote postal et des manœuvres frauduleuses de ses adversaires, des allégations pour lesquelles il n'a pas fourni de preuves.

Dès l’ouverture de sa conférence de presse lundi matin, Justin Trudeau a salué à nouveau l’élection de Kamala Harris dans les fonctions de vice-présidente des États-Unis. Outre le fait qu’elle ait passé son adolescence dans une école publique de Montréal, Justin Trudeau a souligné l’accession de cette femme noire aux origines sud-asiatiques à ces hautes fonctions politiques.

C'est une inspiration et un rappel que les voix de tous [...] ont leur place en politique, a déclaré Justin Trudeau.

Veiller aux intérêts des Canadiens

Questionné sur le comportement du président sortant Donald Trump qui semble fermement déterminé à ne pas céder le pouvoir à son adversaire, Justin Trudeau a préféré ne pas commenter malgré l’insistance des journalistes, se limitant à répéter que son travail est de veiller aux intérêts des Canadiens.

À ce sujet, le premier ministre Trudeau ne s’est pas montré inquiet outre mesure du fait que Joe Biden a promis en campagne électorale aux Américains de consacrer des dizaines de milliards de dollars au renforcement du Buy American Act.

Rappelant les quatre années que son gouvernement a traversées sous la présidence de Donald Trump au cours desquelles l’ALENA a été renégocié en plus des guerres de tarifs sur l’aluminium et l’acier canadien, Justin Trudeau a expliqué que son gouvernement a développé des façons très robustes de défendre les intérêts des Canadiens.

Outre les questions commerciales, Justin Trudeau s’est félicité de l’éventuel changement d’attitude du prochain gouvernement américain sur la question de la lutte contre les changements climatiques.

Les paroles et les intentions du président désigné Biden là-dessus sont certainement les bienvenues, a assuré Justin Trudeau.

Avec les informations de La Presse canadienne

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller