Le patrimoine des millénariaux : créer de la stabilité financière en période de volatilité

En cette année de pandémie, de catastrophes naturelles et de calamité économique, à l’approche d’une élection présidentielle, la notion de stabilité semble un lointain mirage. Peu importe le soin que vous avez mis à réaliser vos plans, une nouvelle crise vous attend peut-être au coin de la rue, qui mettra votre vie sens dessus dessous.

test

Le changement

En cette année de pandémie, de catastrophes naturelles et de calamité économique, à l’approche d’une élection présidentielle, la notion de stabilité semble un lointain mirage. Peu importe le soin que vous avez mis à réaliser vos plans, une nouvelle crise vous attend peut-être au coin de la rue, qui mettra votre vie sens dessus dessous.

Même si la limitation de notre faculté de contrôler notre avenir n’a jamais été aussi flagrante, il existe tout de même des mesures que vous pouvez prendre pour améliorer votre stabilité financière. Et elles ne se bornent pas à gérer votre trésorerie.

DÉFINISSEZ VOTRE VISION DE LA STABILITÉ

La stabilité financière est autant une question d’argent que d’état d’esprit, selon Ed Coambs, planificateur financier certifié et thérapeute financier certifié exerçant près de Charlotte, en Caroline du Nord.

D’un point de vue financier, le concept de stabilité n’a rien de bien sorcier. « Vous avez un budget, vous savez où va votre argent et combien vous devriez épargner pour réaliser vos principaux objectifs, explique-t-il.

Ce qui est un peu plus difficile c’est l’état d’esprit. » La tranquillité d’esprit financière est subjective et prend des formes différentes d’une personne à l’autre.

Quelques instants d’introspection sont nécessaires pour cerner plus précisément votre vision de la stabilité. Peut-être votre plus grand souhait est-il de ne plus ressentir d’anxiété en consultant votre solde bancaire, ou encore de vous constituer une épargne-retraite suffisante pour ne pas avoir à vous inquiéter de l’avenir. Quelles que soient vos priorités, pour avoir un sentiment de stabilité, vous devez avant tout ne pas avoir à vous soucier constamment de l’argent.

Si vous vous sentez dépassé parce que la pandémie a déstabilisé vos finances, suivez les conseils de Tara Tussing Unverzagt, planificatrice financière certifiée et thérapeute financière à Torrance, en Californie. Elle conseille de réfléchir au scénario de la pire éventualité au lieu d’éviter le sujet par peur.

« Cet exercice aide souvent les gens à ouvrir la voie à un recadrage de la situation, de “il n’y a aucune façon de s’en sortir” à “j’ai quelques options – ce n’est pas ce que j’aurais préféré, mais au moins elles ne permettront d’avancer” », d’affirmer Mme Tussing Unverzagt.

Une fois que vous avez défini le sens de la stabilité financière personnelle pour vous, vous pouvez en reprendre mentalement le contrôle par une gestion proactive de votre argent.

ABATTEZ VOS TÂCHES DE GESTION FINANCIÈRE UNE À LA FOIS

Il y a tout à parier que vous avez une bonne demi-douzaine de problèmes graves à gérer en ce moment. Mais combien y en a-t-il pour lesquels vous pouvez effectivement faire quelque chose?

Au lieu de râler et d’étaler votre désespoir dans les réseaux sociaux quand vous êtes pris d’anxiété, concentrez-vous sur les actions concrètes qui sont à votre portée. Essentiellement : consolider vos bases financières.

– MAÎTRISEZ VOS DÉPENSES : Établissez un budget, si ce n’est déjà fait. La règle des 50/30/20 est un moyen facile d’y parvenir. La moitié de votre revenu net est consacrée aux besoins essentiels tels que le logement, l’alimentation et les services publics (eau, électricité, etc.). Ensuite, 30 % de votre budget vont aux loisirs et aux plaisirs, tels que les commandes à emporter de votre restaurant préféré ou des articles de décoration pour agrémenter votre refuge de pandémie. Enfin, 20 % de votre revenu sont affectés au remboursement des dettes et à l’épargne.

Si vous constatez que vos paiements sur vos dettes ou vos frais de logement consomment plus que le pourcentage alloué, vous tenez une piste pour accroître votre tranquillité d’esprit financière : ramenez ces dépenses dans les clous. Les solutions pourraient être de vous concentrer sur le règlement des dettes ou de vous mettre à la recherche d’un logement plus abordable. La maîtrise d’une ou deux grosses dépenses peut faire plus de bien à votre budget que l’annulation de quelques services de vidéo à la demande.

– SONGEZ À REFINANCER VOTRE DETTE : En cette période où les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi bas, voyez si vous ne pourriez pas refinancer votre dette, par exemple, votre prêt étudiant ou votre prêt hypothécaire, pour bénéficier de taux d’intérêt plus avantageux. Prenez note, toutefois, que vous ne devriez généralement refinancer que les prêts étudiants privés, puisqu’en refinançant vos prêts fédéraux, vous renonceriez à d’importants avantages tels que les plans de remboursement proportionnels au revenu.

Toutefois, en général, un taux d’intérêt inférieur rendra votre dette plus abordable et vous donnera un peu plus de jeu dans votre budget. Sachez encore que vous aurez besoin d’un revenu stable et d’une bonne cote de crédit pour avoir droit aux meilleurs taux.

– CONSTITUEZ UN FONDS D’URGENCE : La hausse de votre épargne peut vous aider à couvrir des dépenses inattendues, par exemple, une panne majeure de votre voiture.

« Les gens devraient se concentrer sur la création d’un filet de sécurité, c’est-à-dire un fonds d’urgence, » affirme Jovan Johnson, planificateur financier certifié de Decatur, en Géorgie. Commencez par un objectif de 500 à 1000 $, qui suffit pour vous prémunir contre les urgences courantes, puis continuez de l’alimenter au fil du temps.

« La règle d’or est de trois à six mois de dépenses imprévues potentielles, et j’aime pour ma part inclure le maximum de dépenses en soins de santé à la charge du bénéficiaire, » ajoute M. Johnson.

– N’ARRÊTEZ JAMAIS DE COTISER RÉGULIÈREMENT À VOTRE ÉPARGNE-RETRAITE : Les marchés financiers n’arrêteront jamais de faire le yo-yo. Mieux vaut investir avec régularité. Cotisez régulièrement à votre régime d’épargne-retraite tous les mois ou à chaque paye, pour aplanir les fluctuations du coût des placements.

Par ailleurs, pour traverser sans dommages les périodes de volatilité des marchés, vous pouvez également équilibrer la répartition de vos comptes de placement, explique Daniel Granucci, planificateur financier certifié à Sandy Hook, au Connecticut.

« Un rééquilibrage systématique de la répartition de vos placements a fait ses preuves comme moyen de réduire le risque en période de crise; il peut également accroître le rendement à long terme, » ajoute-t-il.

Cet article a été fourni à The Associated Press par le site Web de deux finances personnelles NerdWallet. Sean Pyles est chroniqueur à NerdWallet. Courriel : spyles@nerdwallet.com. Twitter : @SeanPyles.

LIENS CONNEXES :

NerdWallet: Remboursement de vos dettes : Outils et astuces http://bit.ly/nerdwallet-pay-debt

Cet article a été rédigé par SEAN PYLES de NerdWallet, de The Associated Press, et sa diffusion a été autorisée par le réseau d’édition Industry Dive. Veuillez adresser vos questions sur les licences par écrit à legal@industrydive.com.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller