Les libéraux prolongent pour la dernière fois le programme d’allégement des loyers commerciaux

OTTAWA – Un programme sous-utilisé visant à accorder aux petites entreprises durement touchées une réduction de loyer leur offre un mois de service de plus, mais sans les changements qui, selon les critiques, sont nécessaires pour empêcher les magasins de fermer leurs portes de façon permanente.

test

Mardi, une semaine après l’échéance des loyers, les libéraux ont dit que le programme commercial d’allégement des loyers aidera les entreprises admissibles à payer leurs loyers et leurs frais de location pour le mois de septembre.

Dans un communiqué, le gouvernement a dit que la prolongation d’un mois du programme serait la dernière prolongation.

De l’avis général des groupes de propriétaires d’entreprises, la prolongation aidera certaines entreprises, mais beaucoup ne pourront pas en profiter parce que les libéraux n’ont pas corrigé les lacunes connues du programme.

Le programme d’allégement des loyers prévoit des prêts-subventions qui couvrent la moitié du loyer des petites entreprises admissibles, et exige également que les propriétaires renoncent à un quart des sommes qui leur seraient normalement dues.

Les propriétaires fonciers doivent soumettre une demande pour participer au programme, et les libéraux les ont presque suppliés de participer.

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, qui représente des milliers de petites entreprises à l’échelle du pays, a déclaré que l’allégement des loyers sera essentiel à la survie d’un grand nombre de ses membres, dont les revenus demeurent réduits alors que leurs coûts, eux, ne diminuent pas.

« Il faut remédier à la grave injustice qui existe dans le programme depuis son lancement, car certaines entreprises fonctionnent depuis six mois sans l’allégement de loyer dont elles ont besoin et d’autres ont déjà pris la décision difficile de fermer leurs portes », a déclaré la vice-présidente, Laura Jones.

Dans son communiqué de presse, la ministre des Finances, Chrystia Freeland, et la ministre des Petites Entreprises, Mary Ng, ont indiqué que les fonctionnaires fédéraux examinent d’autres options pour aider les petites entreprises. Aucun détail n’a été fourni.

Patrick Gill, de la Chambre de commerce du Canada, a dit que les petites entreprises doivent savoir ce qui se passera après la fin du programme d’allégement des loyers commerciaux, et elles doivent le savoir maintenant. Il a dit dans une déclaration que la prochaine solution adoptée devra être plus facile à utiliser pour les petites entreprises.

« Le gouvernement a l’occasion de faire une réelle différence pour les entreprises du Canada qui continuent de souffrir des restrictions imposées par la COVID-19 », a déclaré M. Gill, directeur principal de la politique fiscale et financière de l’organisme. 

« Le loyer est l’un des coûts fixes les plus importants pour les petites entreprises, et il devrait être une priorité pour le gouvernement fédéral à l’avenir. »

Le gouvernement a dit qu’en date de lundi, le programme d’allégement des loyers avait fourni plus de 1,32 milliard de dollars en aide à plus de 106 000 petites entreprises locataires.

Dans l’ensemble, le taux de participation au programme accuse du recul par rapport aux attentes, et on prévoit que les dépenses seront nettement inférieures aux près de 3 milliards de dollars prévus par les libéraux.

« Ce n’est pas un mystère pourquoi moins du tiers de l’aide promise a été distribuée », a déclaré Gord Johns, porte-parole du NPD pour les petites entreprises.

« Les libéraux doivent se porter à la défense des propriétaires de petites entreprises en corrigeant le programme et en leur offrant un réel soutien. »

Il a dit qu’il ne suffisait pas de prolonger un programme qui a échoué, surtout en l’annonçant une semaine après l’échéance des loyers, et que les gens avaient besoin d’aide.

Ce rapport de La Presse canadienne a été publié pour la première fois le 8 septembre 2020.

La Presse canadienne

Le présent article est paru dans La Presse canadienne et est utilisé légalement sous licence par l’intermédiaire du réseau d’éditeurs Industry Dive. Veuillez envoyer toutes vos questions concernant les licences à legal@industrydive.com.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller