Se trouver un nid douillet pour la retraite

La vente de votre maison est un moyen potentiel d’obtenir une grosse somme d’argent à l’abri de l’impôt, qui vous permettrait de bénéficier de liquidités accrues dès maintenant et pour dépenser plus sereinement pendant toute votre retraite.

test

Votre conseiller IG peut vous montrer plusieurs façons de convertir la valeur nette de votre maison en flux de trésorerie fiable et prévisible. Vous pourrez ensuite comparer vos options et choisir celle qui vous convient le mieux, à vous ainsi qu’à votre famille et à vos héritiers. Sachant que les possibilités sont multiples dans le domaine financier, le passage à la retraite devait être le moment de réfléchir davantage à la façon dont vous aimeriez vivre plutôt qu’à l’endroit où vous aimeriez vivre.

Voici quelques facteurs dont vous devriez discuter avec votre famille et votre équipe de planification financière.

La location peut soulager de bien des angoisses.

  • Votre retraite peut impliquer des voyages loin de chez vous pour visiter vos enfants et petits-enfants. Un appartement dont il n’y a qu’à verrouiller la porte vous permet de partir rapidement sans avoir à vous soucier de trouver quelqu’un pour venir vérifier la maison et prendre le courrier.
  • Laisser une maison en héritage à ses enfants peut être une source de tension, surtout si l’un d’eux est forcé de racheter les parts des autres. Vous pourriez soulager vos héritiers d’une source de stress en vendant maintenant et en leur léguant de l’argent ou des placements.  
  • Lorsque vous louez, votre propriétaire est responsable des réparations et de l’entretien. Vous avez davantage de temps libre et moins de factures imprévues.

Renoncer à un peu de liberté en échange en échange d’une vie simplifiée.

  • Peut-être ne pourrez-vous pas redécorer selon vos goûts.
  • Votre propriétaire pourrait décider de vendre ou de s’approprier votre appartement, vous obligeant à trouver un autre toit.
  • Si vous quittez une maison unifamiliale pour une copropriété ou un immeuble en hauteur, vous devrez peut-être vous habituer à moins d’intimité, à un nouveau quartier et à des voisins bruyants.

 Quand vous prendrez de l’âge, votre maison vous conviendra-t-elle toujours?

  • Les longues allées, les immenses pelouses et les escaliers pourraient vous embêter au fil des ans. Si vous ne pouvez pas finir vos jours dans votre maison, vous pourriez avoir à faire des rénovations importantes pour continuer à y vivre, par exemple, y faire ajouter une rambarde ou un élévateur à fauteuil roulant.
  • Plus longtemps vous resterez dans votre maison, plus grand sera le risque que le cours de l’immobilier chute dans votre voisinage ou votre ville. Selon votre âge, vous pourriez préférer le revenu garanti qu’engendre une rente combinée à un portefeuille de placements bien diversifiés. 

Opter pour un plus petit chez-soi, c’est plus qu’une question de pieds carrés.

Au lieu de louer ou de conserver votre maison, vous pouvez opter pour plus petit.. Mais n’oubliez pas qu’une copropriété située dans un quartier recherché peut coûter autant, voire plus qu’une maison unifamiliale.

Avant de faire le choix d’un logement plus petit, intéressez-vous davantage à la proximité de vos proches, des restaurants, des loisirs, des soins de santé et des transports en commun. Voici quatre facteurs à prendre en compte. 

Une bonne planification financière, voilà le meilleur moyen de prendre une décision judicieuse et éclairée.

Commencez par en parler avec votre conseiller IG Gestion de patrimoine. Il vous aidera à évaluer les implications de la conversion d’actifs immobiliers en revenu de retraite et les avantages pour vous, votre famille et les générations futures. 

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller