Avez-vous les moyens de vous offrir une plus grande demeure ?

Une plus grande maison vient avec des coûts plus élevés auxquels vous n’avez peut-être pas pensé. Voici comment faire le compte.

test

En 2016, les sept membres de la nouvelle famille recomposée de Claire Bucknall et Neb Dostic avaient besoin d’espace supplémentaire. Avec les jumeaux de Claire, âgés de huit ans à l’époque, et les trois enfants de Neb âgés de 11, 13 et 17 ans, inutile de dire que tout ce monde se sentait plutôt à l’étroit dans une maison de 1 500 pieds carrés.

La famille a donc déménagé dans une demeure de 2 500 pieds carrés dans le quartier The Beaches de Toronto, comptant quatre chambres à coucher et un sous-sol fini particulièrement prisé des enfants plus âgés. « Nous adorons la nouvelle maison et elle est assez grande pour tout le monde », nous dit Claire, 48 ans, directrice d’un cabinet de gestion de régimes de retraite à Toronto.

La décision d’acheter ou non une plus grande maison dépend d'abord de votre capacité à payer des mensualités hypothécaires plus élevées.

Avec deux revenus et le produit de la vente de deux maisons – Claire avait vendu la sienne deux années plus tôt –, le couple a été en mesure de s’offrir la demeure qu’il convoitait. Cependant, il arrive parfois que l’achat d’une plus grande maison – qu’il s’agisse d’offrir plus d’espace aux enfants, de cohabiter avec des parents ou d’abriter une entreprise à domicile – fasse exploser le budget familial.

En effet, acheter plus grand dans des secteurs comme Toronto ou Vancouver, où le prix des propriétés continue de croître, constitue une décision financière importante dont on ne parle pourtant pas autant que le fait de déménager dans plus petit, selon Todd Sigurdson, directeur général, Planification fiscale et successorale à IG Gestion de patrimoine.

Neb, 49 ans, directeur de services informatiques, convient qu’une plus grande maison vient parfois avec un fardeau financier : « Vous ne voulez pas surcharger votre budget, après tout. Prenez le temps de bien faire vos devoirs. »

Calculez le nouvel emprunt hypothécaire

La décision d’acheter ou non une plus grande maison dépend d'abord de votre capacité à payer des mensualités hypothécaires plus élevées. Pour le savoir, considérez le prix d’acquisition de la propriété qui vous intéresse, la mise de fonds que vous seriez en mesure de verser, la période d’amortissement et le taux d’intérêt que vous pensez pouvoir obtenir, puis entrez ces données dans un calculateur de versements hypothécaires  en ligne. Vous aurez ainsi une idée de ce que vous pourriez avoir à payer.

C’est essentiellement ce que Claire et Neb ont fait. Leur agent immobilier les a aidés à déterminer le prix qu’ils pourraient obtenir de leur petite maison et quel montant de cette vente pourrait servir à une mise de fonds. Ils ont ensuite magasiné les propriétés pour lesquelles cette mise de fonds couvrirait environ 75 pour cent du prix d’achat. Ainsi, leur mensualité serait convenable et leur prêt hypothécaire serait remboursé dans un délai raisonnable. « Compte tenu de nos âges, c’est la proposition qui nous semblait la meilleure », explique Claire.

Vous devriez tenir compte d'une éventuelle hausse de taux d’intérêt. Si vous contractez un prêt hypothécaire à taux variable ou devez en renouveler un à taux fixe, vos versements mensuels pourraient alors augmenter à mesure que les taux d'intérêt grimpent. « Vous devez vous assurer non seulement de pouvoir assumer vos paiements hypothécaires actuels, mais également vos paiements futurs si les taux augmentent », ajoute M. Sigurdson.

Ajoutez les dépenses connexes

Mis à part les honoraires du notaire et les droits de mutation immobilière qui se greffent à tout achat de maison, d’autres dépenses moins apparentes devront être envisagées en pareille situation, comme le coût plus élevé des services publics et des impôts fonciers, prévient M. Sigurdson. De même, les frais de transport de votre ménage pourraient augmenter ou diminuer selon la distance à laquelle se trouve votre lieu de travail.

Une plus grande propriété pourrait aussi signifier davantage de meubles et d’entretien, alors que les maisons plus anciennes pourraient nécessiter des travaux de rénovation. Ce n’était pas une préoccupation pour le couple Bucknall-Dostic, étant donné que les améliorations apportées à leur maison dataient de moins de 10 ans, mais il s’agit néanmoins de coûts à considérer dans d’autres cas.

Examinez votre plan financier dans son ensemble

Si vous tenez à acheter plus grand, voyez dans quelle mesure des versements additionnels pourraient avoir une incidence sur les autres composantes de votre plan financier. Si votre emprunt hypothécaire est plus élevé, aurez-vous encore les moyens de faire vos deux voyages par année ? Seriez-vous prêt à y renoncer ?

Par ailleurs, ne considérez pas, à l’instar de nombreuses personnes, qu’une plus grande maison peut se substituer à un plan de retraite. Bien que vous pourriez plus tard aller vivre dans plus petit et utiliser le produit de la vente de la maison en vue de vous constituer un fonds de retraite, vous ne savez jamais quelle trajectoire prendront les prix de l’immobilier. « Cela pourrait effectivement procurer un montant substantiel pour financer votre retraite, mais je ne recommanderais pas de compter uniquement là-dessus, précise M. Sigurdson. Les acheteurs doivent pouvoir supporter les coûts d’une nouvelle demeure sans négliger leurs autres responsabilités financières, y compris l’épargne-retraite. »

Neb est d’accord pour dire qu’une approche globale est essentielle : « Si vous êtes jeune et que vos sources de revenu vont en s’accroissant, vous pourrez sans doute assumer un prêt hypothécaire d’un montant supérieur que vous rembourserez sur une plus longue échéance. Toutefois, prenez toujours en considération vos objectifs financiers. »

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller