Tout ce qu’il faut savoir sur les impôts en 2018

De nombreux changements fiscaux ont été adoptés cette année. Voici ceux qui pourraient avoir une incidence sur votre prochaine déclaration de revenus.

test

L’impôt revient immanquablement chaque année, mais ce que vous devez payer d’une année à l’autre varie selon les règles établies par le gouvernement. En 2018, plusieurs d’entre elles ont été révisées et ces changements pourraient avoir des répercussions sur vos finances personnelles et familiales. Todd Sigurdson, directeur de la planification fiscale et successorale à IG Gestion de patrimoine, explique les changements fiscaux qui pourraient vous toucher.

Bien que les taux d’imposition demeurent les mêmes, le gouvernement a modifié les tranches de revenus, ce qui pourrait alléger le fardeau fiscal de bien des familles.

Limitation de la répartition du revenu

Une des plus importantes modifications adoptées cette année concerne les propriétaires d’entreprise et leur famille. Entrée en vigueur le 1er janvier 2018, la nouvelle règle de l’Impôt sur le revenu fractionné (IRF) limite davantage les possibilités de répartition du revenu. De nombreux propriétaires de sociétés privées réduisent le fardeau fiscal de leur ménage en fractionnant leur revenu avec celui des membres de leur famille dont les revenus sont moins élevés. S’il leur était auparavant possible de verser des dividendes à ces actionnaires d’âge adulte sans se soucier de l’IRF, ce n’est maintenant plus le cas. Désormais, cette pratique n’est acceptée que si les membres de leur famille travaillent au minimum 20 heures par semaine pour l’entreprise ou qu’ils sont âgés d’au moins 25 ans et en détiennent plus de 10 % des parts (en matière de droit de vote et de valeur). Les propriétaires d’entreprise ont donc avantage à calculer dès maintenant le temps que leurs proches consacrent à leur compagnie.

Nouvelles tranches d’imposition

Bien que les taux d’imposition demeurent les mêmes, le gouvernement a modifié les tranches de revenus, ce qui pourrait alléger le fardeau fiscal de bien des familles. La tranche de revenu inférieure, dont le taux d’imposition est de 15 %, est passée de moins de 45 916 $ à moins de 46 605 $. Les Canadiens qui gagnent entre 46 605 $ et 93 208 $ seront dorénavant imposés à 20,5 %. D’autres fourchettes d’imposition ont aussi été majorées, dont la plus élevée, qui est passée de plus de 202 800 $ à plus de 205 842 $, pour un taux de 33 %.

Indexation de l’Allocation canadienne pour enfants

Depuis le 1er juillet 2018, l’Allocation canadienne pour enfants est indexée à l’inflation, ce qui signifie plus d’argent pour les familles. Le montant annuel maximal qu’elles peuvent recevoir est passé de 6400 $ à 6496 $ pour chaque enfant de moins de 6 ans, et de 5400 $ à 5481 $ pour chaque enfant de 6 à 17 ans. Puisque cette allocation est désormais indexée à l’inflation, elle devrait augmenter chaque année.

N’oubliez pas les importants changements adoptés en 2017

Réduction du nombre de crédits d’impôt pour les familles

Plusieurs crédits d’impôt dont bénéficiaient les familles ont été supprimés, incluant les Crédits d’impôt pour études et pour manuels. (Les montants inutilisés dans les déclarations de revenus antérieures à 2017 peuvent cependant être reportés aux années suivantes). De plus, ceux qui engagent des frais importants pour se rendre au travail doivent savoir que 2018 est la première année d’imposition complète pour laquelle ils ne peuvent plus obtenir le Crédit d’impôt pour le transport en commun.

Modification des allègements fiscaux pour les personnes handicapées

Si vous prenez soin d’une personne handicapée ou malade, sachez que, depuis 2017, le Crédit canadien pour aidants naturels regroupe trois allègements fiscaux préexistants, soit le Crédit pour aidants naturels, le Crédit pour personnes à charge ayant une déficience et le Crédit pour aidants familiaux. De plus, les personnes admissibles au Crédit d’impôt pour personnes handicapées pourraient aussi avoir droit à un supplément de l’Allocation canadienne pour les travailleurs.

Autres modifications fiscales

Les étudiants à temps partiel, de même que les étudiants à temps plein et à temps partiel qui ont un enfant à charge, pourraient recevoir jusqu’à 1600 $ de plus en prêts et bourses. Les femmes qui étudient dans un domaine majoritairement masculin peuvent recevoir jusqu’à 3000 $ (ou un maximum de 6000 $ pour deux ans) grâce à la nouvelle Subvention incitative aux apprentis pour les femmes. De plus, la prestation de décès du Régime de pensions du Canada qui était auparavant calculée selon les cotisations versées est maintenant de 2500 $ pour tous les cotisants admissibles.

Votre famille risque d’être touchée par une de ces nombreuses règles. Assurez-vous de consulter un conseiller professionnel expérimenté afin de profiter de tous les allègements fiscaux auxquels vous avez droit, cette année et à l’avenir.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller