Comment respecter son budget des fêtes

Le temps des fêtes est un moment de réjouissances. C’est aussi la période des soldes dans les magasins et des célébrations qui nous incitent à toujours dépenser davantage. Pour pouvoir également profiter du début de l’année, mieux vaut se fixer un montant à ne pas dépasser.

test

Il y a quelques années, la romancière canadienne Rebecca Rosenblum et son mari, Mark, projetaient de passer Noël sur la côte est avec la famille de ce dernier.

Évaluez ce que vous avez dépensé l’an dernier à pareille date. Si vous regrettez ces achats, fixez-vous une nouvelle limite cette année.

Ils avaient établi un budget pour ce séjour, comme ils ont l’habitude de le faire. Une tempête de neige les a toutefois forcés à faire une escale imprévue. « Nous sommes restés coincés à Montréal pendant quelques jours, déplore-t-elle. Ce n’était pas les vacances qu’on avait prévues. » La compagnie aérienne a pris en charge leur hôtel et une partie des frais pour la nourriture. Même si cette ville est reconnue pour ses bars et ses restaurants aussi attrayants que coûteux, le couple est parvenu à respecter son budget. « On a évité de dépenser pour tout ce qui n’était pas remboursé », explique la romancière.

Toutes les familles ne sont pas aussi disciplinées en cette période de l’année. En 2017, un sondage Ipsos révélait que 40 % des Canadiens dépensent plus que prévu pour leurs achats des fêtes. Même les plus fortunés ont tendance à débourser une somme plus importante, affirme Kerry Taylor, experte financière et auteure du blogue Squawkfox.com, qui aide les gens à économiser. « Ceux qui ont beaucoup d’argent peuvent aussi dépenser davantage pendant les fêtes, observe-t-elle. Qu’on ait des centaines de dollars en banque ou des millions, on a tous la tentation de vivre au-dessus de ses moyens. »

On a donc tous avantage, bien nantis ou pas, à établir un budget des fêtes et à le respecter. Voici comment procéder.

Soyez réaliste

Évaluez ce que vous avez dépensé l’an dernier à pareille date, conseille Kerry Taylor. Si vous regrettez ces achats, « fixez-vous une nouvelle limite cette année », suggère-t-elle.

Si les fêtes sont propices à la joie, il faut tout de même éviter d’être trop positif en ce qui a trait aux finances. « Les humains sont influencés par ce qu’on appelle un biais d’optimisme, poursuit-elle. En entrant dans un magasin, on se dit que tout ira bien, que, cette année, on ne dépensera pas outre mesure. »

Puisque les cadeaux représentent une grande partie des dépenses de fin d’année, dressez une liste de tous ceux à qui vous voulez en offrir. Il sera ainsi plus facile de vous y tenir. Si votre famille ou vos amis ont tendance à être très généreux, discutez avec eux de la possibilité d’échanger des présents plus modestes. Ou proposez plutôt une sortie de groupe au début de la nouvelle année, lorsque tout le monde aura plus de temps… et d’argent.

Au moment de faire votre budget, tenez compte de tout. « N’oubliez pas que les coûts de la nourriture et des décorations s’additionnent, comme celui des lumières de Noël brûlées que vous devrez remplacer », souligne l’experte financière.

Respectez vos objectifs

Une fois votre budget établi, vous devez le respecter. Encore une fois, la psychologie comportementale peut jouer contre vous. « Il existe un autre biais qui concerne le moment présent : sur le coup, acheter un cadeau peut nous faire sentir merveilleusement bien. On ne pense alors pas au futur, lorsqu’on recevra un relevé de carte de crédit élevé, le mois suivant », prévient Kelly Taylor.

Pour désamorcer ce biais cognitif, elle suggère de prendre un moment avant de passer à la caisse et de visualiser ce que vous ressentirez lorsque vous devrez régler votre compte de carte de crédit.

Un budget détaillé peut aussi vous aider à économiser : en faisant la liste de ceux à qui vous voulez offrir des présents, vous pourrez mettre de côté suffisamment d’argent pour les acheter. (La spécialiste propose même une feuille de calcul adaptée.) En vous y prenant à la dernière minute, vous risquez de payer davantage.

Consultez votre conseiller financier

Même les plus fortunés peuvent dépasser leur budget. L’avantage qu’ils ont sur les autres est qu’ils peuvent compter sur une équipe d’experts pour mieux gérer leur agent. « Ils bénéficient souvent des services de gestionnaires financiers et de comptables personnels, qui les aident à limiter les dégâts », soutient Kelly Taylor.

Vous aussi, faites appel à un professionnel qui vous aidera à gérer votre budget, et n’hésitez pas à le contacter pendant la période des fêtes, afin de rester sur la bonne voie.

Cette année encore, Rebecca Rosenblum a établi un budget en prévision des fêtes. Même si elle ne peut pas prédire avec exactitude ce qui l’attend pendant cette période occupée, elle sera préparée à l’éventualité où elle devrait acheter un cadeau supplémentaire ou, une fois de plus, passer la nuit dans un lieu inattendu. « L’avantage de la planification, c’est qu’on peut faire face aux imprévus sans créer de chaos. Je veux pouvoir profiter de cette flexibilité. »

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller