Achetez une voiture de luxe à meilleur prix

Des sièges de qualité supérieure. Un moteur qui gronde. Il est possible de goûter le plaisir de conduire une voiture luxueuse sans y laisser sa chemise. Voici comment.

test

Tous les véhicules peuvent nous emmener du point A au point B. Mais une fois qu’on a été au volant d’une voiture de luxe, dotée d’un puissant moteur, de technologies de pointe et de tout le confort moderne, pas question de revenir en arrière.

Bien entendu, ces bolides ne sont pas donnés. Le prix de détail suggéré par le fabricant (PDSF) du VUS Q5 d’Audi est d’environ 54 000 $, tandis que celui du GLC de Mercedes-Benz est de 63 800 $. Il est toutefois possible de s’offrir la voiture de ses rêves à moindre coût en suivant ces conseils.

Les concessionnaires respectent des quotas mensuels qui leur permettent de motiver leurs vendeurs et d’obtenir des primes du fabricant. Vous risquez donc de faire une meilleure affaire en achetant à la fin du mois.

Comparez les prix

Plus une voiture est coûteuse, plus le concessionnaire engrange des profits. N’hésitez donc pas à comparer les prix et à négocier. Rappelez-vous que ces négociations concernent les bénéfices réalisés par le vendeur et que celui-ci n’acceptera pas de céder le véhicule en deçà du prix de gros.

Lorsqu’une publicité emploie l’expression « prix du concessionnaire », il ne s’agit pas véritablement du montant payé par le vendeur. Prenez soin de lire les petits caractères figurant au bas de l’annonce pour savoir ce que l’offre exclut. Si le concessionnaire vous donne le choix entre un rabais immédiat ou des versements à faible taux d’intérêt, optez pour la première option. Dans la plupart des cas, vous paierez moins de frais en ayant recours à un prêt personnel ou à une marge de crédit.

Enfin, si vous avez l’impression qu’il ne s’agit pas de la meilleure offre, « n’hésitez pas à quitter les lieux », conseille Viraf Baliwalla, président de Automall Network, un courtier automobile de Toronto. Un autre concessionnaire vous fera une proposition qui vous conviendra mieux.

Engagez un courtier

Le temps, c’est de l’argent. Si le temps que vous consacrez à travailler ou à vous divertir vaut davantage que celui passé chez un concessionnaire à comparer des voitures, faites appel à un courtier comme Viraf Baliwalla, qui s’en chargera pour vous. Il affirme que ses clients économisent « au moins deux fois », sinon plus, les frais fixes de 300 $ qui leur sont facturés. (Son personnel expérimenté magasine chez les concessionnaires, mais aussi dans les enchères automobiles, où les bonnes affaires abondent.) Ne soyez toutefois pas dupe : certains courtiers proposent des services « gratuits » qui sont en fait payés par les pots-de-vin que certains concessionnaires leur ont offerts.

Choisissez le bon moment

Les concessionnaires respectent des quotas mensuels qui leur permettent de motiver leurs vendeurs et d’obtenir des primes du fabricant. Vous risquez donc de faire une meilleure affaire en achetant à la fin du mois. Cela dit, attendre le dernier jour du mois n’est pas toujours gagnant : tout dépend du fait que le concessionnaire ait déjà atteint ses objectifs… ou pas.

La meilleure période pour acheter une voiture ? Du mois de mars jusqu’en mai. Les nouveaux modèles font alors leur apparition et les concessionnaires cherchent à liquider les anciens. Toutefois, si vous attendez la fin du printemps, vous aurez plus de mal à trouver une voiture dotée de toutes les caractéristiques que vous désirez.

Achetez vaut mieux que louer

En général, il est plus avantageux d’acheter que de louer : une fois votre prêt remboursé, vous serez propriétaire d’une voiture, ce qui ne sera pas le cas lorsque votre contrat de location viendra à échéance.

Par contre, si vous aimez sentir l’odeur d’une nouvelle voiture une fois par année ou tous les deux ans, vos paiements mensuels seront moins élevés si vous louez que si vous achetez.

Si vous comptez louer, Viraf Baliwalla conseille de ne pas faire d’acompte initial en argent comptant. S’il s’agit d’un véhicule volé ou déclaré perte totale à la suite d’un accident, vous ne pourriez alors pas récupérer ce montant.

Optez pour un modèle récent d’occasion

Une nouvelle voiture perd de sa valeur dès que vous la conduisez et plus elle est coûteuse, plus la chute de prix est importante. Laissez quelqu’un essuyer cette perte financière en achetant une voiture d’occasion encore sous la garantie du fabricant.

Procurez-vous une voiture usagée chez un concessionnaire et, en échange d’une prime, obtenez la garantie du FEO (fabricant d’équipement d’origine) ou faites appel à un mécanicien de confiance pour une inspection approfondie (prévoyez environ 150 $), quitte à devoir payer des réparations par la suite. Si vous n’aimez pas la couleur du véhicule, vous pouvez le faire repeindre. Après tout, une voiture de luxe devrait non seulement se conduire comme un charme, mais aussi correspondre à vos rêves.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller