Une retraite réussie

À l’âge de la retraite, il arrive que des conjoints soient en désaccord sur les objectifs et la planification du futur. Voici quelques suggestions qui devraient permettre de conclure une trêve.

test

Jane Argyle avait prévu de prendre sa retraite à 65 ans, en même temps que son mari. Mais, l’an dernier, son conjoint a manifesté son désir de quitter l’emploi qu’il occupait dans la finance depuis longtemps. Mis à pied à la suite d’une restructuration de l’entreprise, Ray, 57 ans, a finalement accepté un poste semblable ailleurs, mais n’y a malheureusement pas trouvé son compte. Il voulait démissionner et profiter de sa retraite. Jane, 58 ans, voulait continuer à épargner et à diriger son entreprise de promenades de chiens. Malgré de nombreuses discussions sur le sujet, les partenaires ne pouvaient trouver de terrain d’entente, et l’harmonie au sein du couple commençait à s’en ressentir.

Nous avons tous des sentiments différents à propos de la retraite. Certains aiment être libérés de tout horaire alors que d’autres ont de la difficulté à s’adapter à tant de souplesse.

L’été dernier, le conflit a atteint un point culminant. « Il m’a dit : je ne peux pas continuer, raconte Jane, qui a alors cédé. Lorsque j’ai réalisé qu’il n’en pouvait plus, je lui ai dit de démissionner ».

Mais Jane et Ray ont encore des opinions divergentes. Ray a toujours une foule de projets. Il songe à vendre la maison et à acheter un bateau, ou encore à rénover leur domicile à Toronto. Jane, quant à elle, souhaite prendre des décisions avec la plus grande prudence. « Il fallait que quelque chose change », explique-t-elle.

On entend peu parler de situations comme celle des Argyle. On se dit qu’à la retraite, les conjoints en profitent pour faire des choses ensemble. Mais, souvent, les avis sont discordants. Que faire si vous et votre conjoint ne vous entendez pas sur la façon d’envisager le futur ?

Les décisions financières

L’argent est la principale cause d’inquiétude au sein des couples retraités. L’un des conjoints peut être satisfait du montant d’argent mis de côté pour ses vieux jours, alors que l’autre peut s’inquiéter du coût d’un voyage ou d’un nouveau condo. « Les finances personnelles sont la première source de conflit », confirme Brenda Dineen, une conseillère clinicienne agréé de Vancouver, qui rencontre de nombreux clients en âge de prendre leur retraite.

Il arrive aussi que les partenaires se disputent à propos de l’emploi de leur temps. Brenda Dineen a travaillé avec un couple dont la femme voulait rendre visite à sa famille plus souvent alors que le mari désirait utiliser son argent et son temps autrement. Une autre de ses clientes avait un mari qui ne voulait qu’une chose : jouer au golf. Vendre sa maison et déménager — dans un condo, une ville plus petite ou même à l’étranger — peut aussi ajouter une dose de stress.

La part d’émotion

Le bagage émotif peut avoir des répercussions sur les décisions qui concernent la retraite. Jane admet qu’elle et son mari n’ont pas complètement admis l’incidence négative que les problèmes de santé mentale de l’un de leurs enfants a eue sur leur relation. Plusieurs sujets peuvent faire l’objet de disputes, notamment prendre soin de parents vieillissants ou déménager plus près des enfants, s’ils touchent une corde sensible relative à la famille, surtout dans le cas de familles recomposées.

Nous avons tous des sentiments différents à propos de la retraite. Certains aiment être libérés de tout horaire alors que d’autres ont de la difficulté à s’adapter à tant de souplesse. « Pour la plupart des gens, arrêter de travailler est traumatisant. On est souvent très attaché à son travail, et c’est même une partie de notre identité », explique Brenda Dineen, qui ajoute qu’une cliente lui a déjà confié qu’elle avait quitté sa fête de départ à la retraite avec le sentiment de se jeter du haut d’une falaise.

En parler

Les finances peuvent être une question délicate, c’est pourquoi nous vous recommandons de faire appel à un spécialiste qui vous aidera à faire le point. Les Argyle ont pris la décision de faire évaluer leur épargne par un professionnel et Jane espère que cela l’aidera à moins s’en faire pour l’avenir. La thérapie de couple peut aussi s’avérer utile pour les conjoints qui sont en désaccord sur de nombreuses sujets à cette étape de leur vie.

Selon Brenda Dineen, la communication — et, parfois aussi, le compromis — est indispensable pour résoudre les différends. « Les conjoints doivent trouver des moyens de s’entendre, dit-elle. Sans faire nécessairement les mêmes choses, ils doivent trouver une façon de se soutenir. » Elle invite les couples à revoir leur façon d’imaginer la retraite, en l’envisageant comme une série de possibilités et en mettant graduellement des idées à l’essai. Le couple peut alors voir l’expérience comme une exploration et non une série de décisions rapides et difficiles à prendre.

Heureusement, les Argyle ont trouvé un terrain d’entente. Sur un coup de tête, Ray a réservé deux places dans une longue retraite spirituelle et, ravie d’y participer, Jane espère que l’expérience donnera un peu d’optimisme à son mari et les aidera à prendre des décisions communes quant à leur futur. « Cela pourrait être un tournant dans notre relation », dit-elle. Peut-être aussi pour leur retraite.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller