Maintenez votre train de vie à la retraite

Comment épargner suffisamment pour vos vieux jours et, surtout, pouvoir en profiter !

test

Autrefois, les gens ne se souciaient pas d’épargner pour conserver le même niveau de vie une fois à la retraite. Ils vivaient moins longtemps et ne risquaient donc pas d’épuiser toutes leurs économies. Sans compter qu’ils faisaient moins de dépenses importantes – comme des voyages ou une résidence secondaire.

Aujourd’hui, les retraités veulent mener le même train de vie que lorsqu’ils étaient salariés. Et celui-ci peut être dispendieux. Comment avoir assez d’argent pour vivre la retraite qu’on s’était imaginée ? Aurèle Courcelles, vice-président adjoint de la planification fiscale et successorale au Groupe Investors, répond à quelques questions à ce sujet.

  • De plus en plus de gens vivent au-delà de 85 ans. Même si j’ai réussi financièrement, je me demande si j’aurai encore des économies à 90 ans.

    Tout le monde devrait se poser cette question. Au début de la retraite, les voyages peuvent gruger une bonne partie de nos économies, tandis que les frais médicaux risquent d’augmenter avec l’âge. Pour maintenir le même train de vie, certains affirment qu’il faut mettre de côté l’équivalent de 70 % à 80 % de son revenu annuel. C’est plus ou moins ce dont vous aurez besoin, selon le type de retraite que vous avez en tête. Les coûts peuvent toutefois varier à mesure qu’on vieillit.
  • Je crois avoir suffisamment épargné pour subvenir à mes besoins, mais comment savoir si j’aurai assez d’argent pour maintenir le même train de vie ?

    Le mode de vie que vous souhaitez mener déterminera le montant à épargner. Songez d’abord à quoi vous voulez consacrer chacune des étapes de votre retraite. Vous dépenserez moins si vous ne vous éloignez pas trop de votre maison, tandis que si vous voyagez régulièrement ou que vous pratiquez des loisirs onéreux, vous devrez prévoir plus d’argent. Demandez-vous également si vous voulez aider financièrement vos enfants. En déterminant ce genre de dépenses et en évaluant leur coût, vous saurez s’il est possible de conserver votre train de vie actuel.
  • J’aimerais acheter une résidence secondaire. J’ai toujours rêvé d’en avoir une, mais comment savoir si c’est réaliste ?

    Pour savoir si vous pouvez acheter la propriété dont vous rêvez, ne tenez pas uniquement compte de son prix de vente. À ce coût s’ajoutent en effet les frais de réparations et d’entretien, les assurances et les impôts fonciers. Est-il alors préférable d’être locataire ou propriétaire ? De nombreux retraités préfèrent louer un condo ou un chalet lorsqu’ils en ont envie. Ils évitent ainsi bien des frais et peuvent se permettre de séjourner dans diverses destinations. Si cette résidence est située à l’étranger, renseignez-vous sur les lois fiscales et foncières qui s’appliquent dans le pays en question. Voilà un autre facteur qui peut influencer votre décision d’acheter ou de louer
  • Comment maximiser mes prestations de retraite ?

    Peut-être devriez-vous plutôt chercher à réduire vos impôts. De cette manière, vous augmenterez vos liquidités et n’aurez pas à puiser outre mesure dans votre fonds de pension. Plusieurs facteurs déterminent la planification fiscale d’une retraite : on peut minimiser l’impôt de récupération de la Sécurité de la vieillesse en fractionnant son revenu de pension ou du Régime de pension du Canada (RPC) avec son conjoint ou en bénéficiant de crédits d’impôt (dont les montants accordés en raison de l’âge, pour revenus de retraite ou pour frais médicaux).
  • Comment mettre à l’abri mes revenus de retraite et mes actifs pour pouvoir laisser un patrimoine à ma succession ?

    Vous pouvez les protéger de diverses façons, notamment grâce à une assurance tenant compte de la hausse du coût de la vie (qui pourrait bien gruger le petit surplus destiné à vos héritiers). Il est également possible d’assurer vos actifs en cas d’imprévus. Vérifiez si votre protection est suffisante pour faire face aux problèmes de santé qui pourraient survenir, qu’il s’agisse d’une assurance invalidité si vous travaillez encore, d’une assurance contre les maladies graves et pour les soins de longue durée.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller