Tout sur les marges de crédit hypothécaire

Aujourd’hui, de nombreuses hypothèques incluent une marge de crédit qui peut s’avérer fort utile. Savez-vous comment en tirer profit ?

test

Les Canadiens adorent les marges de crédit hypothécaire (ou marges de crédit sur valeur domiciliaire). Selon le Bureau du surintendant des institutions financières, elles leur auraient permis d’emprunter 230 milliards de dollars, en 2018.

En cas d’imprévus, une marge de crédit hypothécaire est une meilleure option que de puiser dans son REER, ce qui augmente automatiquement l’impôt à payer.

Ce type de prêt aide à obtenir l’équivalent de 80 % de la valeur nette de sa propriété afin de financer n’importe quel projet. Il s’apparente à une marge de crédit courante : on peut retirer des fonds et les rembourser quand bon nous semble, et toutes ces transactions peuvent se faire en ligne.

Bien souvent, les marges de crédit hypothécaire ne sont toutefois pas exploitées à leur plein potentiel. Duane Bentley, vice‑président de la distribution des produits bancaires et hypothécaires au Groupe Investors, nous dit tout ce qu’il faut savoir à leur sujet.

  • Qu’est-ce qu’une marge de crédit hypothécaire et quel est son mode de fonctionnement ?

    Une marge de crédit hypothécaire permet d’accéder à la valeur nette de sa propriété. Cette option n’est toutefois pas offerte à ceux qui disposent d’un prêt hypothécaire à ratio élevé et dont la mise de fonds est inférieure à 20 % du prix d’achat.

    Contrairement à un prêt hypothécaire traditionnel, elle autorise à retirer des fonds et à les rembourser sans que la limite de crédit approuvée préalablement soit revue à la baisse. Par exemple, disons que vous empruntez 400 000 $ sur le prêt hypothécaire de votre résidence principale et que vous remboursez assidûment cette somme. Si une occasion se présente et que vous désirez avoir accès à la valeur nette accumulée de votre propriété, vous devrez demander une nouvelle avance ou un refinancement à votre banque et traverser le même processus que pour votre première hypothèque.

    Tandis que vous aurez toujours accès à votre marge de crédit hypothécaire, même si votre dette n’est pas entièrement remboursée. Voilà qui offre de nombreuses options de planification, dont la possibilité notamment de bénéficier de fonds libres d’impôt, si votre situation financière le permet.

  • En quoi une marge de crédit hypothécaire est-elle différente d’une hypothèque inversée et quels sont les avantages et les inconvénients de ces deux options ?

    Une hypothèque inversée permet de bénéficier d’une somme forfaitaire ou fixe (par exemple, mensuelle). Avec ce type de prêt, on ne paie habituellement pas d’intérêt ni de capital tant que notre propriété n’est pas vendue. Cela a toutefois pour effet de réduire sa valeur lors de l’évaluation ou de la vente.

    Une marge de crédit hypothécaire permet d’effectuer les retraits qu’on désire, ou de n’en faire aucun. Il ne s’agit pas de sommes fixes ; on décide du montant, selon nos besoins. Par conséquent, on paye moins d’intérêts que si on opte pour une hypothèque inversée et, selon les termes de notre contrat, on peut même renouveler notre marge de crédit hypothécaire pour notre prochaine résidence principale.

  • Le taux d’intérêt pour une marge de crédit hypothécaire est-il fixe ou variable ?

    Les deux sont possibles. En fait, il existe de nombreuses options : un prêt hypothécaire à taux fixe ou à taux variable jumelé à une marge de crédit à taux variable. Grâce à une marge de crédit hypothécaire, vous pouvez éviter que le taux d’intérêt augmente en renouvelant votre hypothèque, obtenir un taux d’intérêt pondéré pour réduire le coût total de votre emprunt et avoir un meilleur contrôle de votre crédit.

  • L’obtention d’une marge de crédit hypothécaire implique-t-elle des frais et, si oui, lesquels ?

    Tout comme pour la demande d’un prêt hypothécaire, on doit se soumettre à une évaluation, qui peut entraîner des coûts selon la nature de celle-ci. Il faut également enregistrer la marge de crédit associée à sa propriété chez un notaire.
  • Une marge de crédit hypothécaire est-elle indiquée pour financer l’achat d’une voiture, des travaux de rénovation ou un imprévu majeur ?

    Il peut s’agir d’un excellent choix, tout dépendant de votre situation. Les taux d’intérêt pour les propriétés résidentielles sont généralement inférieurs à ceux demandés par les concessionnaires automobiles ou les grands magasins. Une marge de crédit hypothécaire est un atout indéniable, qui permet de contrôler la manière dont vous rembourserez votre prêt sans pénalité.

    En cas d’imprévus, il s’agit d’une meilleure option que de puiser dans son REER, ce qui augmente automatiquement l’impôt à payer. Au contraire, une marge de crédit hypothécaire vous donnera accès aux fonds dont vous avez besoin, possiblement sans affecter vos impôts.

  • Quelles stratégies doit-on adopter pour rembourser notre marge de crédit hypothécaire ?

    Pour profiter de son plein potentiel, je recommande un taux d’intérêt pondéré et une stratégie misant sur plusieurs prêts à terme. En alliant des dettes à court terme et à moyen terme, ou à plus long terme, jumelées à des taux d’intérêt fixes et variables, vous pourrez réduire les frais d’emprunt, tout en ayant une marge de manœuvre stratégique si les taux d’intérêt fluctuent. Ainsi, la dette la plus importante de toute votre vie vous permettra d’atteindre vos objectifs.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller