La résidence secondaire de vos rêves

Vous désirez acheter une résidence secondaire ? Prenez le temps de déterminer le type d’habitation qui répondra à vos besoins.

test

Stephen Brown ne pensait jamais acheter une résidence secondaire. Cet associé de la société Deloitte, à Toronto, préférait voyager en famille. En 2011, des vacances de ski à Canmore, en Alberta, l’ont toutefois fait changer d’idée. « On est tombé amoureux des montagnes », confie-t-il.

Peu de temps après, il déboursait 650 000 $ pour un condo de deux chambres, situé à environ sept kilomètres de Canmore. Aujourd’hui, sa famille y séjourne près de 14 semaines par année, que ce soit pour skier ou pour assister au Festival du film de montagne de Banff. « On voulait la tranquillité et une belle vue, précise-t-il. On est à une minute d’incroyables sentiers de vélo de montagne. »

Les longs hivers et l’amour du plein air contribuent à l’engouement des Canadiens pour les résidences secondaires. Entre avril 2016 et mars 2017, ils ont dépensé un total de 19 milliards de dollars pour des maisons en sol américain, ce qui en fait les deuxièmes plus importants acheteurs d’immobilier aux États-Unis, selon la National Association of Realtors.

Avant d’acheter un condo ou un chalet, il vaut toutefois mieux faire quelques recherches. Peut-être voudrez-vous acquérir une propriété dans une région ou un pays éloigné, et c’est sans compter les différents éléments à considérer au moment de sélectionner un type de villégiature. Voici ce que vous devez savoir.

Tenez compte de votre mode de vie
« Tout dépend de votre mode de vie », affirme Christopher Vincent, vice-président principal de Sotheby’s International, à Canmore. Si vous aimez marcher et sortir prendre un verre, cherchez une propriété près d’une ville, conseille-t-il. Au départ, Stephen Brown appréciait que son condo soit retiré, mais il songe aujourd’hui à se rapprocher de Canmore, pour ne pas avoir à s’y rendre en voiture.

Assurez-vous également qu’il y ait des services à proximité. Le secteur que vous trouvez joli dispose-t-il de sentiers pour faire de la randonnée ou du ski ? D’autres régions peuvent sembler éloignées, mais comptent d’excellents restaurants et boutiques. Vérifiez s’ils sont en activité à l’année ou s’ils ferment en basse saison.

Lorsque vous choisirez le type de propriété que vous voulez acquérir, évaluez le temps que vous y passerez. Un condo est une solution clé en main, tandis qu’une maison ou un chalet nécessite plus d’entretien.

Si vous envisagez de travailler pendant votre séjour, choisissez un lieu près de votre bureau ou qui offre un accès Internet haute vitesse, ajoute Christopher Vincent.

Choisissez le bon type d’habitation
Lorsque vous choisirez le type de propriété que vous voulez acquérir (maison, condo, villa ou chalet), évaluez le temps que vous y passerez, conseille Christopher Vincent. Un condo est une solution clé en main et dispose habituellement d’un système de sécurité, tandis qu’une maison ou un chalet nécessite plus d’entretien.

Dave Sage, de l’agence immobilière SageRealtor, à Cape Coral, en Floride, passe régulièrement en voiture devant d’immenses villas qui sont pourtant vides. « Les propriétaires n’y sont que deux semaines par année », observe-t-il. Dans ce cas, il vaut mieux demander à quelqu’un d’y jeter un œil ou avoir recours à un service de surveillance afin de répondre aux exigences des compagnies d’assurance, recommande Christopher Vincent.

Prévoyez un budget adéquat
Pour une destination de ski comme Canmore, il faut prévoir en moyenne 650 000 $ pour un condo de deux chambres et un million de dollars pour une maison. À Coral Gables, en Floride, les copropriétés varient entre 300 000 $ US et 700 000 $ US, avec des frais d’entretien mensuels allant de 300 $ US à 600 $ US. Plus au sud, à Naples, les maisons de bord de mer se vendent à partir de 15 millions de dollars.

N’oubliez pas le coût du transport, que vous conduisiez ou preniez l’avion. Un chalet situé près d’une ville comme Toronto peut valoir un million de dollars, mais les prix baissent dès qu’on s’éloigne des grands centres.

Envisagez de louer votre bien
Louer votre résidence secondaire est un excellent moyen de générer des revenus et d’assurer une présence lorsque vous n’y êtes pas. Cela comporte toutefois des risques, comme les bris et le vol. Si vous optez pour un service comme Airbnb, vérifiez si des règlements s’appliquent à votre type de propriété, recommande Christopher Vincent. Les agents immobiliers peuvent également vous mettre en contact avec des agences locales qui pourront se charger de louer votre résidence secondaire pour vous.

Calculez l’impôt
Renseignez-vous au sujet des impôts que vous aurez à payer, puisqu’ils ne sont pas les mêmes d’une province à l’autre. Avant d’envisager l’achat d’une propriété aux États-Unis ou à l’étranger, évaluez les répercussions fiscales tant au Canada que dans ce pays. Combien serez-vous imposé pour les revenus locatifs ou la vente de cette maison ? Mieux vaut connaître ces coûts avant de faire l’acquisition d’une résidence secondaire, afin de les inclure dans votre budget.

Mesurez les risques
Dans les régions du Sud, vous pourriez faire face à des problèmes de moisissure due à l’humidité, à des infestations d’insectes ou à des dégâts occasionnés par des tempêtes. Au Nord, vous risquez plutôt le gel des tuyaux de votre chalet, des bris causés par des animaux sauvages ou des problèmes de fosse septique. Prévoyez un plan d’urgence pour ces imprévus.

Stephen Brown planifie maintenant acheter une plus grande maison afin d’accueillir le nombre croissant d’amis et de membres de sa famille qui désirent lui rendre visite à Canmore. « On compte y passer plus de temps, dit-il. On adore ça. »

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller