Dites adieu à votre hypothèque

Grâce à ces stratégies simples, vous pourriez rembourser votre prêt plus rapidement et ainsi économiser des milliers de dollars.

test

Avec un enfant en bas âge et le désir d’en avoir d’autres, Natalie Dionne et Garret Aubin aiment faire preuve de prévoyance lorsqu’il est question de finances. Mais depuis que Natalie est en congé de maternité, trouver l’équilibre, entre le paiement des factures, le remboursement de l’hypothèque et l’épargne, est un exercice de haute voltige. « Il suffit que je regarde nos comptes bancaires pour me dire : “Ouf ! Il est temps que je retourne travailler !” », confie cette agronome de Winnipeg.

Dès qu’elle sera de retour sur le marché du travail, sa priorité sera toutefois de rembourser rapidement l'hypothèque. « C’est quelque chose dont on a beaucoup parlé récemment, confie-t-elle. On aimerait se libérer de nos paiements hypothécaires dès que possible, afin de pouvoir se concentrer sur d’autres projets, comme la planification de notre retraite. »

En payant votre hypothèque quelques années plus tôt, vous économiserez des milliers de dollars en intérêt et pourrez investir cet argent pour votre retraite, pour acheter une deuxième propriété ou même pour voyager.

Quel que soit votre revenu, rembourser rapidement le prêt que vous avez obtenu pour votre maison est non seulement un objectif louable, mais avisé. En payant votre hypothèque quelques années plus tôt, vous économiserez des milliers de dollars en intérêt et pourrez investir cet argent pour votre retraite, pour acheter une deuxième propriété ou même pour voyager. Ce n’est pas si difficile : pour venir à bout de ce paiement, il suffit de planifier et de poser des gestes simples et stratégiques.

Optez pour un remboursement anticipé

Vérifiez les options de remboursement anticipé de votre prêt hypothécaire, conseille Jim Clark, directeur du réseau des spécialistes en planification hypothécaire au Groupe Investors. « Il ne suffit pas d’obtenir le plus bas taux, prévient-il. C’est important, mais les clauses de remboursement anticipé peuvent aussi faire une grande différence. »

De nombreuses hypothèques offrent la possibilité de faire un paiement annuel de 10 % à 20 % du montant emprunté, ce qui permet d’écourter considérablement la durée du prêt. Certaines personnes profitent par exemple d’un remboursement d’impôt en raison d’une cotisation à un REER, d’une prime au travail ou d’un héritage pour s’acquitter de ce montant forfaitaire.

Augmentez la fréquence

Lorsqu’on a besoin d’argent pour tant d’autres choses, il peut être difficile de faire un paiement aussi important d’un seul coup, même quand le revenu familial est élevé. Afin de réduire votre période d’amortissement et vos frais d’intérêt, songez à augmenter la fréquence de vos paiements mensuels à deux fois par mois, voire à chaque semaine.

L’idéal est de passer à un plan de remboursement hebdomadaire. Grâce à cette option, vous verserez chaque mois un montant à peine plus élevé que ce que vous déboursiez mensuellement, mais vous parviendrez à rembourser l’équivalent d’un paiement supplémentaire à la fin de l’année. Un objectif qu’on ne peut pas atteindre en se contentant de diviser son versement mensuel en quatre, prévient Jim Clark. De plus, en remboursant votre prêt chaque semaine, vous paierez moins d’intérêt.

Opter pour des paiements toutes les deux semaines plutôt que mensuels permet aussi d’économiser. Par exemple, si votre hypothèque est de 800 000 $ pour une durée de cinq ans à un taux d’intérêt de 3,29 % avec un amortissement de 25 ans, « vous parviendrez à la rembourser 34 mois plus tôt », explique-t-il. Vous économiserez ainsi 49 000 $ en frais d’intérêt.

Payez plus

Selon Jim Clark, les propriétaires peuvent rembourser leur prêt encore plus rapidement en augmentant légèrement leurs paiements par rapport à ce que leur hypothèque prescrit.

On peut bénéficier de la réglementation qui permet de hausser ses paiements de 10 % à 20 % chaque année. Cette stratégie, combinée à un plan de versements toutes les deux semaines, permet de réduire la période d’amortissement de 25 ans d’au moins 10 ans et d’économiser environ 170 000 $ en intérêt.

Considérant les nombreuses responsabilités financières d’une famille, ce surplus d’argent sera certainement utile, notamment en vue d’un des plus importants objectifs d’épargne : la retraite. Dès que son hypothèque sera remboursée, Natalie Dionne investira plus d’argent dans ses comptes de retraite. « Tout cela se traduira par des économies plus importantes à long terme », conclut-elle.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller