L’après-divorce

Une rupture est toujours éprouvante émotivement, mais elle peut également l’être sur le plan financier. Voici quelques conseils pour réorganiser ses finances et sa vie après une séparation ou un divorce.

test

Se séparer ou divorcer est épuisant et douloureux mais aussi coûteux. Après une rupture, on doit entamer une nouvelle vie, départager les finances communes et trouver des moyens de passer à autre chose.

On ne repart pas à zéro, même si on peut parfois en avoir l’impression. Il est possible qu’on dispose de moins de ressources, ce qui est contraignant puisque, soudainement, tout ce qui nous semblait simple devient complexe. Mais tant qu’on n’a pas repris le contrôle de ses revenus, de ses placements et de sa planification financière à long terme, on peut difficilement aller de l’avant. Voici quelques stratégies pour tourner la page après une rupture.

Premières étapes

Selon Christine Van Cauwenberghe, vice-présidente de la planification fiscale et successorale au Groupe Investors, pour repartir à zéro encore faut-il commencer par partir, vraiment !

« J’ai vu des clients qui étaient paralysés par cette situation, affirme-t-elle. Une fois qu’on a pris la décision de se séparer, on doit être honnête avec soi-même et reconnaître qu’il est temps d’avancer. On ne fait plus partie d’une équipe, on est seul. On doit rapidement prendre sa nouvelle vie en main, sinon c’est notre compte en banque qui risque d’écoper. »

Elle recommande de commencer par séparer les finances communes. « Annulez les dépôts automatiques de vos comptes conjoints et les cartes de crédit pour lesquelles vous êtes cosignataires. Ouvrez de nouveaux comptes et demandez de nouvelles cartes de crédit à votre nom », conseille-t-elle.

Une fois qu’on a pris la décision de se séparer, on doit être honnête avec soi-même et reconnaître qu’il est temps d’avancer. On ne fait plus partie d’une équipe, on est seul. On doit rapidement prendre sa nouvelle vie en main, sinon c’est notre compte en banque qui risque d’écoper.

Si vous aviez adopté le nom de votre conjoint et désirez retrouver votre nom de famille, entreprenez les démarches nécessaires dès maintenant. Si vous avez de jeunes enfants, assurez-vous de transmettre vos nouvelles coordonnées à leur école et à leur camp d’été.

Mettez vos documents à jour

Une fois que vous aurez signé l’accord de séparation, séparé les biens et déterminé ce que chacun doit payer, voyez à ce que le nom de votre ex ne figure plus sur vos certificats de propriété et vos immatriculations. Si vous êtes celui qui a déménagé, faites votre changement d’adresse.

Bien souvent, c’est plus facile à dire qu’à faire : certaines de ces démarches peuvent s’avérer déchirantes. Peut-être avez-vous accepté de renoncer au chalet ou de vendre une voiture sport à laquelle vous teniez. Il peut être difficile de voir quelqu’un d’autre prendre possession de ses biens.

Repensez votre budget

Il est possible que, pendant des années, votre budget ait reposé sur deux revenus. Vous ne pouvez à présent compter que sur un seul pour vos dépenses et vos économies. « Vous devrez peut-être revoir votre mode de vie, commente Christine Van Cauwenberghe. Vous partagiez les dépenses à parts égales, mais plus maintenant. Vous êtes le seul à payer les factures. »

Établissez un nouveau budget. Vous devrez peut-être couper dans certaines dépenses, comme les sorties coûteuses avec des amis ou les vacances hivernales, du moins à court terme.

Rencontrez votre conseiller afin de définir un nouveau plan financier. Peut-être aurez-vous à repousser le moment de prendre votre retraite et travailler plus longtemps que prévu ou à faire de nouvelles hypothèses quant aux prestations de votre régime de retraite ou à l’argent à placer dans vos REER.

N’oubliez pas les autres changements

Selon Christine Van Cauwenberghe, les nouveaux divorcés pourraient être surpris d’apprendre qu’ils n’auront pas droit aux prestations de survivant provenant du régime de pension de leur ancien conjoint ou à la même assurance maladie. « C’est le cas si vous étiez couvert par l’assurance maladie et invalidité de votre conjoint. Vous devrez alors souscrire à une nouvelle protection », souligne-t-elle.

Par ailleurs, elle recommande aux divorcés de mettre à jour leur testament et de désigner de nouveaux bénéficiaires pour leur compte de retraite. Sans oublier leur assurance vie, qu’ils doivent maintenant payer seuls. Dans bien des cas, il est recommandé de désigner sa succession comme bénéficiaire ; mais il vaut mieux en discuter avec son conseiller financier.

S’il est difficile de recommencer à zéro après un divorce, ce nouveau départ offre toutefois l’espoir d’un avenir meilleur. « Vous surmonterez cette épreuve, assure Christine Van Cauwenberghe. Et lorsque vous aurez pris les bonnes décisions pour y arriver, vous pourriez vous retrouver dans une meilleure situation personnelle et financière. »

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller