L’ABC des distributions de fonds communs de placement

Les dividendes d’actions n’ont plus de secret pour bien des investisseurs. Mais en quoi diffèrent ceux des fonds communs de placement ?

test

Beaucoup de personnes aiment investir dans des sociétés offrant des dividendes. Ce qui est compréhensible : cet argent leur permet d’acheter d’autres parts de leurs fonds communs de placement ou leur procure un revenu supplémentaire.

Les revenus de dividendes sont versés dans les fonds et la décision de redistribuer ces gains revient aux porteurs de parts.

Lorsqu’il s’agit d’actions, ce type de versement est simple. On achète un titre et la société alloue un pourcentage de ses revenus par chèque, à moins qu’on choisisse de réinvestir ce montant.

Mais comment obtient-on les dividendes de fonds communs de placement ? Pour ces versements – nommés distributions – le processus diffère un peu. Pour en savoir plus, nous avons parlé à Andy Beer, directeur de l’utilisation des produits au Groupe Investors.

  • Les fonds communs de placement offrent-ils tous des distributions ?

    Non. Seulement s’il y a des revenus de dividendes à répartir. Plusieurs fonds investissent dans des sociétés qui ne versent que de petites sommes ou même rien du tout. Dans ces cas, il n’y a rien à distribuer aux clients. Les fonds payants sont habituellement ceux qui ont pour objectif de verser des distributions. Chaque investisseur choisit de placer son argent en fonction de ses propres intérêts et cela peut inclure un placement qui accorde des dividendes.
  • Ce sont les fonds communs de placement qui détiennent les actions et non les investisseurs. En quoi cela affecte les dividendes ?

    C’est juste. Les revenus de dividendes sont versés dans les fonds et la décision de redistribuer ces gains revient aux porteurs de parts. Une partie de l’argent qu’ils reçoivent est utilisée pour compenser certaines dépenses administratives. Par contre, les fonds de dividendes investissent habituellement dans des sociétés qui offrent en retour d’importants gains. Une fois les frais acquittés, il reste suffisamment d’argent pour les porteurs de parts.
  • Les investisseurs peuvent-ils choisir entre réinvestir ou recevoir un chèque ?

    Oui, c’est à eux de décider. S’ils ont besoin d’argent, ils peuvent demander que le revenu de dividendes leur soit versé. La plupart des fonds de dividendes le distribuent sur une base trimestrielle. Plusieurs retraités utilisent ce gain comme complément à leur pension. Beaucoup choisissent toutefois de le réinvestir. L’argent est alors réinjecté dans le fonds où il fructifie pour ultimement offrir une plus grande source de revenus.
  • Comment peut-on connaître le montant de la distribution d’un fonds ?

    On peut obtenir cette information sur le site web de la société ou auprès de son conseiller. Par exemple, si le rendement d’une action est de 2 %, le fonds indiquera également un bénéfice de 2 %. Si le fonds détient toutefois des actions dont la politique de versement a été modifiée, cela peut affecter ses distributions. Il s’avère donc important de vérifier quels dividendes le fonds a versés par le passé.
  • Les dividendes qui ne sont pas détenus dans un REER ou un CELI sont imposés à un taux inférieur à celui des revenus d’intérêt. Est-ce aussi vrai pour les distributions de fonds communs de placement ?

    Ces deux types de revenus sont imposables, même lorsque les dividendes sont réinvestis. Par contre, leur taux d’imposition est inférieur à celui des revenus d’intérêt, puisqu’on peut bénéficier d’un crédit d’impôt pour dividendes. De plus, l’impôt n’est calculé que sur le montant versé dans le compte du porteur de parts. Soulignons que les actions à dividendes étrangères détenues dans un fonds commun de placement ne bénéficient pas du traitement fiscal avantageux. Elles sont imposées comme des obligations et des revenus ordinaires.
  • Les dividendes conviennent-ils à tous ?

    Pas nécessairement. On devrait détenir des fonds de dividendes si notre objectif est entre autres d’augmenter nos revenus. Sinon, ils ne sont peut-être pas pour nous.

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller