Se préparer pour la retraite

Vous êtes sur le point d’arrêter de travailler, mais d’ici là, il vous reste d’importantes décisions financières à prendre. Voici quatre étapes à franchir au cours des cinq années précédant votre retraite.

test

Bravo ! Dans cinq petites années, vous prendrez votre retraite ! Au cours des dernières décennies, vous avez pris soin d’épargner, mais à l’approche du jour J, est-ce que votre planification financière devrait être modifiée ? « D’une certaine façon, oui », affirme David Ablett, directeur général de la planification fiscale et successorale au Groupe Investors. Pour que votre retraite soit avisée sur le plan financier, il y a quatre étapes à franchir d’ici votre dernier jour de travail.

« Plusieurs des décisions financières que vous prendrez au cours des cinq dernières années précédant votre retraite auront d’importantes répercussions sur le reste de votre vie », soutient-il. Voici ce que vous devez faire dès aujourd’hui pour vivre une retraite comme vous l’imaginez.

« Plusieurs des décisions financières que vous prendrez au cours des cinq dernières années précédant votre retraite auront d’importantes répercussions sur le reste de votre vie. »

Mettez de l’ordre dans vos finances

Vous avez avantage à entamer votre retraite en étant à jour dans vos finances. Refaites les calculs pour vous assurer d’avoir suffisamment d’argent pour mener la vie que vous souhaitez.

Il s’agit peut-être d’avoir les moyens de voyager et de pratiquer un passe-temps dès les premiers jours de votre retraite. Mais tenez aussi compte des années qui suivront, lorsque les coûts élevés des soins de santé pourront changer la donne. « Puisque les gens vivent plus longtemps à notre époque, on doit prévoir une rente qui s’échelonnera sur plus de 25 ans. Épargnez donc autant que vous pouvez », conseille David Ablett.

Continuez de rembourser les emprunts que vous avez faits pour votre véhicule ou votre maison secondaire. Moins vous serez endetté, plus vous pourrez dépenser par la suite.

Faites l’inventaire de vos revenus

Le moment où l’on prend sa retraite peut affecter certains revenus, il vaut donc mieux évaluer la situation avant de cesser de travailler. Calculez la pension que vous recevrez de votre employeur, selon la date de votre départ ; puis, additionnez-y vos REER et CELI.

Tenez aussi compte des divers programmes gouvernementaux. Vous pouvez commencer à recevoir des prestations du Régime de pensions du Canada (RPC) et du Régime de rentes du Québec (RRQ) à n’importe quel moment entre 60 et 70 ans. Par contre, le montant sera réduit de 0,6 % pour chaque mois précédant votre 65e anniversaire. Vous pouvez aussi toucher les prestations de la Sécurité de vieillesse (SV) dès 65 ans, mais si votre revenu net dépasse certains paliers, vous devrez payer l’impôt de récupération. Peut-être pensez-vous que ces prestations gouvernementales ne sont pas pour vous. Vous avez toutefois avantage à connaître le montant auquel vous êtes admissible afin de pouvoir faire un choix.

Pensez à l’impôt

Renseignez-vous sur les moyens de réduire l’impôt que vous aurez à payer. D’ici votre 71e anniversaire, vous devrez convertir vos REER en fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR) et tout retrait de ce type de compte est entièrement imposable. Calculez le montant que vous devrez idéalement retirer pour éviter de payer trop d’impôt tout en ayant suffisamment d’argent pour vos projets de retraite.

Un autre élément à planifier : fractionner le revenu de pension et de placements entre conjoints. Celui dont le revenu est plus élevé peut cotiser au REER de l’autre afin de bénéficier d’un taux d’imposition moindre au moment du retrait.

Si le revenu dont vous bénéficierez à la retraite est élevé et que vous pouvez mettre de l’argent de côté, cotisez autant que possible à un CELI, puisque les retraits de ce type de compte ne sont pas imposables. Votre conseiller financier pourra vous proposer d’autres stratégies fiscales à mettre en place dès maintenant.

Réévaluez votre portefeuille

Pour ce qui est de vos placements, faites les changements nécessaires en tenant compte du moment où vous prendrez votre retraite. « Gardez en tête que, si vous essuyez des pertes en raison d’une correction boursière, vous n’aurez peut-être pas le temps de récupérer votre investissement, fait remarquer David Ablett. Songez à transférer une partie de votre argent dans des placements moins risqués comme des titres à revenu fixe tels que des obligations et des CPG. »

Selon David Ablett, il ne faut toutefois pas être trop prudent dans ses placements. Au cours des prochaines décennies, l’inflation pourrait éroder la valeur de vos économies, d’où l’importance de continuer à faire croître votre portefeuille dans les années précédant et suivant votre retraite.

David Ablett ajoute une toute dernière étape : « N’oubliez pas de profiter de la vie. Vous pourrez vivre à la retraite toutes les aventures dont vous avez toujours rêvé. Planifiez-la dès maintenant. »

vous avez des questions?

Nos conseillers examineront vos objectifs financiers et vous aideront à trouver comment les réaliser.

trouver un conseiller